Mikhaïl Prokhorov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prokhorov.

Mikhaïl Prokhorov

alt=Description de l'image Mikhail Prokhorov IF 09-2013.jpg.
Naissance 3 mai 1965 (49 ans)
Moscou, RSFS de Russie
Flag of the Soviet Union.svg Union soviétique
Nationalité Russe
Profession financier (relations économiques internationales)
Autres activités
Président de l'Union russe de biathlon
Propriétaire des Nets de Brooklyn
Famille
célibataire
Signature de Mikhaïl Prokhorov

Mikhaïl Dmitrievitch Prokhorov (en russe : Михаил Дмитриевич Прохоров), né le 3 mai 1965 à Moscou, est un homme d'affaires russe, ce que l'on appelle en Russie un oligarque. Il est aussi un homme politique et le propriétaire de l'équipe de basket-ball des Nets de Brooklyn.

Formation et carrière financière[modifier | modifier le code]

Prokhorov est titulaire d'un diplôme de la faculté des relations économiques internationales[1] de l'Institut d'État des finances de Moscou (1984-1989)[2]. Entre 1989 et 1992, il est chef de département dans la Banque internationale pour le commerce extérieur du Comecon. Après 1992, il intègre le secteur privé. Il préside le conseil d’administration de la banque privée Compagnie Internationale Financière de 1992 à 1993, puis le conseil d'administration de la banque privée ONEXIM depuis 1993.

En 1993, Prokhorov fait l'acquisition avec son compatriote Vladimir Potanine de Norilsk Nickel grâce à la banque ONEXIM, profitant comme tous les oligarques de la privatisation de nombreuses entreprises et conglomérats russes avec la chute de l'URSS. Il tire ainsi sa fortune de son investissement dans le géant russe du nickel Norilsk Nickel dont il est alors le PDG.

Mikhaïl Prokhorov est arrêté le 9 janvier 2007 dans la station de ski de Courchevel avec 25 autres personnes dans le cadre d'une enquête sur un réseau présumé de prostitution. Une information judiciaire le visant est ouverte en septembre 2009, et Prokhorov obtient un non-lieu[3],[4],[5].

Après l'histoire de Courchevel, les relations entre Prokhorov et Potanine, s'enveniment. Potanine engage une procédure de « divorce » économique d’avec Mikhaïl Prokhorov[6]. Cette procédure est très complexe et donne depuis 2007 lieu à plusieurs litiges entre les deux milliardaires[7]. En avril 2007, Prokhorov est écarté du poste de PDG de Norilsk au profit de Potanine.

Prokhorov est président du conseil d’administration de la compagnie Polyus Gold entre 2006 et 2013 et président de ONEXIM Group depuis 2007. Il est aussi membre du conseil d’administration de MMC Norilsk Nickel depuis juin 2008. Il contrôle aussi la moitié du capital de la première banque d'affaires russe et RBC Information Systems, un conglomérat médiatique[8].

Prokhorov détient aussi une partie du capital du journal Rousskyi pionner[4].

En mars 2011, Prokhorov est fait chevalier de la Légion d'honneur pour les succès industriels d'ONEXIM avec les groupes français Dalkia et Bolloré (projet de voiture électrique) ainsi que ses activités philanthropiques[9],[4].

À partir de fin 2012, Prokhorov se désengage peu à peu de ses activités dans le secteur des matières premières et de l'industrie tout en se renforçant dans le secteur financier (en prenant le contrôle de Renaissance Capital, une banque d'investissement). Il vend ses parts (37,8 %) dans Polyus Gold en janvier 2013 à un groupe d'investisseurs dirigé par le milliardaire Suleiman Kerimov pour environ 3,6 milliards de dollars[2],[10].

Politique[modifier | modifier le code]

En 2010, Mikhaïl Prokhorov, en tant que directeur du Comité pour le marché du travail et les stratégies d'emploi de l'Union des industriels et entrepreneurs de Russie (le syndicat patronal russe), propose d'allonger la semaine de travail à 60 heures. Les autorités russes réagissent, affirmant que la durée légale resterait au maximum actuel de 40 heures (plus éventuellement 20 heures pour un second emploi)[11].

En mai 2011, Prokhorov accepte de prendre la présidence du parti politique russe Juste Cause[12]. Cette décision est interprêtée comme un soutien à la candidature de Dmitri Medvedev en 2012 en lui attirant l'électorat « du monde de l’entreprise et de la jeunesse qui rêve de réussite matérielle »[13],[14]. Il est élu à la présidence du parti le 25 juin.

Prokhorov se fixe comme objectif de placer "Juste Cause" à la deuxième place lors des élections législatives de fin 2011[15]. Il promet la possibilité, pour les Russes, de voyager sans visa en Europe, en signant la Convention de Schengen ainsi que le remplacement du rouble par l'euro[16].

En septembre 2011, il est évincé de la présidence du parti Juste Cause. D'abord analysé comme une tentative médiatique de faire croire qu'il est indépendant du Kremlin, ce renversement est ensuite diversement analysé, soit comme la volonté du Kremlin d'écarter un opposant[17], soit comme une révolte des anciens caciques du parti laissés sur la touche[18].

Le 12 décembre 2011, il annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2012 en Russie[19]. Il finit 3e et obtient 7,7 % des voix.

À l'été 2012, il lance un nouveau parti politique, nommé « Plateforme citoyenne »[2]. Le 8 septembre 2013, Evgueni Roizman, opposant à Vladimir Poutine et soutenu par le parti, est élu maire de Iekaterinbourg, quatrième ville du pays[20].

Estimation de la fortune[modifier | modifier le code]

En 2008, Mikhaïl Prokhorov est à la tête d'une fortune de 19,5 milliards de dollars, ce qui le place à la 24e place de la liste des milliardaires du monde en 2008[21] d'après le magazine Forbes.

Suite au divorce d’avec son ex-partenaire en affaires Potanine et à la crise économique mondiale, la fortune de Mikhaïl Prokhorov a été estimée en 2009 à 9,5 milliards de dollars[22] d'après le magazine Forbes. Cela veut dire qu’il a perdu en une année presque la moitié de son immense fortune. Il descend à la 40e place des gens les plus riches du monde et occupe la première place parmi tous les milliardaires russes. Potanine, lui, a dégringolé à la 318e place dans la liste des milliardaires du monde avec le reste de la fortune estimée à peine plus de deux milliards.

En 2010, Prokhorov grimpe encore une marche pour se placer 39e sur l’échelle mondiale des milliardaires avec 13,4 milliards de dollars de fortune personnelle, estimée selon Forbes[23].

Sport[modifier | modifier le code]

Sportif et joueur de basket-ball (il mesure 2 mètres[5]), Prokhorov est depuis 2009 le propriétaire de la franchise de la NBA des Nets du New Jersey (devenus ensuite les Nets de Brooklyn) après un investissement de 200 millions de dollars[2]. Il finance la construction de leur nouvelle salle, dans le quartier de Brooklyn. Ce projet porterait sur une somme de 700 millions de dollars. Il gère les Nets avec deux autres actionnaires : Bruce Ratner et Jay-Z[2].

Mikhaïl Prokhorov est ambassadeur de Peace and Sport, organisation internationale basée à Monaco et œuvrant pour la construction d'une paix durable grâce au sport[24].

Depuis le 27 octobre 2008, Mikhaïl Prokhorov est président de l'Union russe de biathlon[25].

Mécénat[modifier | modifier le code]

Mikhaïl Prokhorov fonde en 2004 une organisation non lucrative et non commerciale « Fondation philanthropique Mikhaïl Prokhorov » pour réaliser les projets à long terme et socialement importants dans les domaines de la culture et de l’éducation dans la région de Krasnoïarsk en Sibérie centrale[26]. Cette fondation est dirigée par sa sœur Irina[4].

Controverses[modifier | modifier le code]

Villa Leopolda[modifier | modifier le code]

En juillet 2008, Prokhorov se porte acquéreur de la villa Leopolda à Villefranche-sur-Mer, appartenant à Lily Safra, veuve du milliardaire suisse d'origine libanaise Edmond Safra. Le coût estimé de la villa est alors de 390 millions d'euros ce qui en fait la villa la plus chère au monde. Il dépose une caution de 39 millions d'euros puis renonce finalement à cet achat après le retournement du marché immobilier mondial[27].

La presse prétend que le coût de l'achat est de 496 millions. Prokhorov a longtemps nié avoir voulu acheter la villa[28].

Le 1er mars 2010, le tribunal de grande instance de Nice décide que la propriétaire, Lily Safra, conservera les 39 millions d'euros d'arrhes. À cette occasion on apprend que le montant de la vente était de 370 millions d'euros[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Site des anciens élèves de la faculté MEO de l'IFM
  2. a, b, c, d et e (en) Katya Soldak, « Russian Billionaire Mikhail Prokhorov: From Oligarch To President? », Forbes,‎ 5 mars 2013
  3. (ru) Arrestation de Prokhorov à Courchevel.
  4. a, b, c et d Mikhaïl Prokhorov décoré de la Légion d'honneur, 15 mars 2011.
  5. a et b « Un Russe se paie la villa la plus chère du monde », Le Figaro,‎ 18 août 2008.
  6. (ru) Prokhorov et Potanine divorcent.
  7. (ru) Prokhorov vs Potanine.
  8. Mikhail Prokhorov : "J'aime l'énergie des Français", La Tribune, 29 novembre 2010.
  9. Remise à M. Mikhaïl Prokhorov des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur, ambassade de France à Moscou, 14 mars 2011.
  10. (en) « Billionaire Prokhorov Said to Agree on Polyus Stake Sale », Bloomberg,‎ 24 janvier 2013
  11. Russie : Poutine exclut un allongement de la semaine de travail, RIA Novosti, 12 janvier 2011.
  12. (en) « Russian tycoon and New Jersey Nets owner agrees to head pro-Kremlin political party », Associated Press,‎ 16 mai 2011.
  13. L’oligarque Prokhorov se lance en politique pour soutenir Medvedev en 2012, Tribune de Genève, 17 mai 2011.
  14. Mikhaïl Prokhorov se lance dans la politique, Le Figaro, 16 mai 2011.
  15. (en) Prokhorov looks to head A Just Cause, Moscow News, 16 mai 2011.
  16. (en) Prokhorov's political platform, Moscow Times, 17 août 2011.
  17. « Prokhorov, faux opposant, vrai point d’interrogation », sur Libération,‎ 1er septembre 2011
  18. (en) « Signs of Faux Foul Play in Russian Politics », sur The New York Times,‎ 14 septembre 2011
  19. « Russie : un milliardaire candidat », Agence France-Presse,‎ 12 décembre 2011
  20. Pierre Avril, « Moscou : le bon score de Navalny requinque l'opposition », in Le Figaro, mardi 10 septembre 2013, page 9.
  21. Liste des milliardaires 2008 #24 Mikhail Prokhorov
  22. Liste des milliardaires 2009 #40 Mikhail Prokhorov
  23. The World's Billionaires, #39 Mikhail Prokhorov, 03.10.10
  24. Mikhail Prokhorov – Billionaire, Peace and Sport ambassador, and Jay-Z's buddy? Sportsdoinggood.com, 25 septembre 2009.
  25. (en) Onexim Group President Mikhail Prokhorov Heads Russia's Biathlonists Union
  26. (ru) Création de la fondation philanthropique Prokhorov
  27. Villa Léopolda : l'oligarque Prokhorov perd la main, Le Figaro, 15 avril 2011.
  28. (en) The Guardian : Rupert Jones takes a sideways look at the news, The Guardian, 23 août 2008
  29. Villa Leopolda : La justice a tranché en faveur de Lily Safra, Laura Jaumouillé, France Soir.fr, 1er mars 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]