Mike McConnell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McConnell.
Mike McConnell
Portrait officiel de Mike McConnell en 2007.
Portrait officiel de Mike McConnell en 2007.
Fonctions
2e Directeur des services de renseignement américain
20 février 200727 janvier 2009
Président George W. Bush
Prédécesseur John Negroponte
Successeur Dennis Blair
13e Directeur de la National Security Agency
mai 1992février 1996
Président George H.W. Bush
Prédécesseur William O. Studeman
Successeur Kenneth A. Minihan
Biographie
Nom de naissance John Michael McConnell
Date de naissance 26 juillet 1943 (70 ans)
Lieu de naissance Greenville, Caroline du Sud
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américain
Diplômé de Université Furman
Université George Washington
Profession Militaire

National Security Agency.svg The Office of the Director of National Intelligence.svg
Directeurs de la National Security Agency
Directeurs du renseignement national

John Michael McConnell (né le 26 juillet 1943 à Greenville en Caroline du Sud), est vice-amiral à la retraite de la marine américaine. Il a été le directeur de la National Security Agency entre 1992 et 1996 avant de devenir directeur des services de renseignement américain (Director of National Intelligence) du 13 février 2007 au 29 janvier 2009.

Il est un proche de Robert Gates, ancien Secrétaire à la Défense, et du vice-président Dick Cheney.

En janvier 2007, il a été nommé directeur des services de renseignement américain, poste auquel il remplace John Negroponte, devenu l'adjoint de Condoleezza Rice au Département d'État des États-Unis.

McConnell a affirmé qu'al-Qaïda et les talibans avaient toujours des « sanctuaires vitaux » au Nord-Ouest du Pakistan, région tribale bordant l'Afghanistan. Pour McConnel, l'élimination de ces sanctuaires doit être une priorité, ainsi que la rupture du lien entre les militants et les chefs de guerre locaux qui profitent du trafic de la drogue.

Tout en faisant l'éloge de l'action du Pakistan, McConnell a critiqué le président Pervez Musharraf pour avoir passé des accords avec certains chefs de tribus qui, depuis, ont permis aux talibans et à al-Qaïda de se regrouper.

Sur les autres projets Wikimedia :