Mike Liut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mike Liut

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 7 janvier 1956,
Weston (Canada)
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour Stingers de Cincinnati (AMH)
Blues de Saint-Louis (LNH)
Whalers de Hartford (LNH)
Capitals de Washington (LNH)
Repêc. LNH 56e choix au total, 1976
Blues de Saint-Louis
Repêc. AMH 50e choix au total, 1976
Whalers de la Nouvelle-Angleterre
Carrière pro. 19771992
Poste
Titre Agent de joueurs
Activité 1998aujourd'hui

Michael Dennis Liut dit Mike Liut (né le 7 janvier 1956 à Weston, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien qu évolue en position de gardien de but.

Après une carrière universitaire distinguée, il passe professionnel avec les Stingers de Cincinnati de l'Association mondiale de hockey (AMH). Il joue ensuite en Ligue nationale de hockey (LNH) pour les Blues de Saint-Louis, les Whalers de Hartford et les Capitals de Washington. En 1981, il reçoit le Trophée Lester B. Pearson remis au meilleur joueur selon ses pairs et dispute la Coupe Canada avec l'équipe du Canada.

Depuis 1998, il est un agent de joueurs de la LNH.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Après avoir évolué au sein de ligues juniors secondaires de l'Ontario, Mike Liut se rend aux États-Unis en 1973 où il fait ses études à l'université d'État de Bowling Green. Il en rejoint l'équipe de hockey, les Falcons, qui évolue dans la Central Collegiate Hockey Association (CCHA) du Championnat NCAA. Sélectionné dans la première puis la seconde équipe d'étoiles de la CCHA en 1975 et 1976[1], Liut est choisi par les Blues de Saint-Louis en quatrième ronde du repêchage amateur 1976 de la Ligue nationale de hockey (LNH), ainsi qu'en cinquième ronde de celui de l'Association mondiale de hockey (AMH) par les Whalers de la Nouvelle-Angleterre. La saison suivante, il mène les Falcons avec 18 victoires en 24 rencontres, lui valant le trophée de joueur de l'année et une nouvelle sélection dans la première équipe d'étoiles de la conférence[1],[2].

Une fois son diplôme en commerce en main, Liut passe professionnel avec les Stingers de Cincinnati de l'AMH[3] qui ont obtenu ses droits suivant une transaction avec les Whalers[4]. Il joue deux saisons avec l'équipe de l'Ohio, partageant les responsabilités dans la cage avec Michel Dion. En 1979, l'AMH et la LNH fusionnent et deux des équipes de l'AMH, les Stingers et les Bulls de Birmingham doivent mettre fin à leurs activités. Un repêchage de dispersion est alors organisé pour répartir leurs joueurs entre les quatre équipes survivantes et Liut est choisi par les Oilers d'Edmonton. Peu de temps après, il est une nouvelle fois réclamé, cette fois-ci par les Blues, lors du repêchage d'expansion de la LNH[5].

Les Blues de Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Mike Liut fait ses débuts en LNH le 23 octobre 1979 lors de la venue des Bruins de Boston. Blessé lors d'un entraînement d'avant-match, il débute sur le banc. Menés 5-1, les Blues font entré Liut en début de seconde période. Il réussit à contenir toutes les attaques de ses adversaires, réalisant son premier blanchissage de la saison, tandis que ses coéquipiers ramènent la marque sur un score de parité de 5 buts partout[6]. Devenu le portier titulaire, il joue 64 parties, enregistrant 32 victoires, le plus grand total de la ligue[7], pour 23 défaites et 9 matchs nuls et une moyenne de 3,18 buts alloués par rencontre. Deuxième de la Divivsion Smythe, Saint-Louis est éliminé en première ronde par les vainqueurs de cette même division, les Blackhawks de Chicago.

La saison suivante, il aide son équipe à remporter la division grâce à sa fiche de 33-14-13 en 61 rencontres jouées et une moyenne de 3,34 buts encaissés par match. Sélectionné pour le Match des étoiles au sein de l'équipe de la Conférence Campbell, il en est désigné le meilleur joueur suite à son blanchissage réalisé lors de la première moitié de la rencontre qu'il dispute. L'équipe Campbell éventuellement remporte le match 4 buts à 1[8]. Vainqueurs des Penguins de Pittsburgh en première ronde des séries éliminatoires, les Blues sont sortis au tour suivant par les Rangers de New York. Devancé par Wayne Gretzky pour le Trophée Hart remis au meilleur joueur selon les journalistes[9], il reçoit le Trophée Lester B. Pearson du meilleur joueur selon ses pairs et est également sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue[10].

Précédant l'édition 1981-1982, se déroule la Coupe Canada, une compétition internationale coorganisée par la LNH. Retenu dans la sélection canadienne dont il en est le gardien numéro un. Lors du tour préliminaire, le Canada domine ses adversaires, remportant notamment une victoire 7-3 face à l'Union soviétique. En demi-finales, les canadiens éliminent les États-Unis 4 buts à 1 pour retrouver ensuite les soviétiques, vainqueurs de leur côté de la Tchécoslovaquie sur un résultat identique. La rencontre finale se déroule au Forum de Montréal. Après une première période sans but, les soviétiques, qui comptent entre autres Igor Larionov et Vladislav Tretiak, balayent Liut et les canadiens pour remporter le tournoi sur la marque de 8-1[11].

De retour à Saint-Louis, il aide son équipe à se qualifier pour les séries au cours desquelles ils dominent les Jets de Winnipeg avant d'être éliminés par les Blackhawks en six manches. L'édition suivante est plus difficile pour les Blues qui terminent quatrièmes de la Division Norris avec 65 points, soit le plus petit nombre pour une équipe présente dans les séries cette saison-là. Liut enregistre quant à lui sa première fiche négative en LNH avec 21 victoires pour 27 défaites et 13 parties nulles. Pour la troisième fois en quatre ans, Saint-Louis est sorti par Chicago. En 1983-1984, l'équipe du Missouri termine deuxième de sa division. En première ronde, ils éliminent les Red Wings de Détroit 3 victoires à 1. Au tour suivant, ils poussent la série face aux North Stars du Minnesota, vainqueurs de la Division Norris, à la septième manche où il s'inclinent 4-3 après prolongations. Au cours de la saison 1984-1985, Liut est échangé avec Jörgen Pettersson aux Whalers de Hartford en retour de Mark Johnson et Greg Millen[4].

Les Whalers de Hartford[modifier | modifier le code]

Pour sa première édition complète avec sa nouvelle équipe, Mike Liut réalise sa première fiche positive en cinq ans. Les Whalers terminent quatrièmes de la Division Adams et disputent les séries pour la première fois depuis 1980. En première ronde, ils sortent les vainqueurs de la division, les Nordiques de Québec, 3 victoires à aucune. Au tour suivant, ils affrontent les Canadiens de Montréal. La série s'étend jusqu'à la septième manche qui tournent à l'avantage de la franchise québécoise, éventuel vainqueur de la Coupe Stanley. En 1986-1987, les Whalers finissent en tète de leur division. Liut enregistre 31 victoires pour 22 défaites et 5 matchs nuls et finit premier de la ligue en termes de blanchissages avec quatre[12]. Hartford est cependant sorti des séries par Québec 4 victoires à 2. Nommé dans la seconde équipe d'étoiles[13], Liut est devancé au vote pour le Trophée Vézina par Ron Hextall des Flyers de Philadelphie[14]. Malgré sa bonne saison, il n'est pas retenu pour la Coupe Canada qui a lieu en septembre 1987, l'entraîneur Mike Keenan préférant compter sur Hextall, Grant Fuhr et Kelly Hrudey[15].

Mike Liut continue de jouer pour les Whalers trois nouvelles saisons voyant son temps de jeu se réduire au profit de Peter Sidorkiewicz. En mars 1990, il est échangé aux Capitals de Washington en retour d'Yvon Corriveau. Une fois l'édition 1989-1990 terminée, il compte une moyenne de 2,53 buts encaissés par partie, la plus faible de la ligue à égalité avec Patrick Roy[16], et finit en tète des blanchissages avec quatre[17].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Mike Liut passe deux saisons avec les Capitals, partageant les responsabilités dans la cage avec Don Beaupre. Il manque la fin de la saison 1991-1992 en raison de douleurs récurrentes au dos. Il se porte alors candidat pour le poste de directeur général des Whalers, une position qui revient finalement à Brian Burke. Déçu, il annonce la fin de sa carrière[5].

Au cours de sa carrière, Mike Liut est un membre actif de l'Association des joueurs de la LNH (NHLPA). Il en est le vice-président de 1986 à 1989. Entre 1986 et 1992, il fait partie du comité de négociation pour le Collective Bargaining Agreement (CBA), un accord qui régit la relation entre les joueurs et la ligue[18].

Après-carrière[modifier | modifier le code]

Mike Liut entre ensuite au Detroit College of Law au Michigan où il passe en 1995 un doctorat en droit[19]. Entre 1995 et 1998, il est occupe la position d'entraîneur-assistant responsable des gardiens pour les Wolverines du Michigan du championnat NCAA[4]. Il continue également ses activités auprès de la NHLPA en tant que membre du comité de négociation pour le CBA en 1995 puis en tant que conseiller associé de 1996 à 1998. Cette année-là il devient un agent de joueurs certifié par la NHLPA et rejoint l'agence Octagon dont il en devient le directeur général de la section hockey[18],[19].

Parenté dans le sport[modifier | modifier le code]

Mike Liut est un second cousin de Ron Francis, joueur de hockey sur glace et membre du Temple de la renommée du hockey[5].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Mike Liut est le gardien de but ayant joué le plus de rencontres pour les Blues de Saint-Louis avec 347 parties disputées. Il détient également les records de la franchise en termes de victoires (151) ainsi que de buts encaissés, que ce soit au total (1 149) ou sur une saison (250 en 1981-1982)[20].

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[21]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V D N Min BC Bl Moy %Arr PJ V D Min BC Bl Moy %Arr
1971-72 Waxers de Markham MetJBHL
1972-73 Beehives de Dixie OPJAHL 26 105 0 4,12
1973-74 Falcons de Bowling Green NCAA 26 10 12 0 1 272 88 1 4,15
1974-75 Falcons de Bowling Green NCAA 20 12 6 1 1 174 78 0 3,99
1975-76 Falcons de Bowling Green NCAA 21 13 5 0 1 171 50 2 2,56
1976-77 Falcons de Bowling Green NCAA 24 18 4 0 1 346 61 2 2,72
1977-78 Stingers de Cincinnati AMH 27 8 12 0 1 215 86 0 4,25
1978-79 Stingers de Cincinnati AMH 54 23 27 4 3 181 184 3 3,47 3 1 2 179 10 0 3,35
1979-80 Blues de Saint-Louis LNH 64 32 23 9 3 661 194 2 3,18 3 0 3 193 12 0 4,38
1980-81 Blues de Saint-Louis LNH 61 33 14 13 3 570 199 1 3,34 11 5 6 685 50 0 4,38
1981-82 Blues de Saint-Louis LNH 64 28 28 7 3 691 250 2 4,06 10 5 3 494 27 0 3,28
1982-83 Blues de Saint-Louis LNH 68 21 27 13 3 794 235 1 3,72 87,8 4 1 3 240 15 0 3,75
1983-84 Blues de Saint-Louis LNH 58 25 29 4 3 425 197 3 3,48 88,4 11 6 5 714 29 1 2,44 92,0
1984-85 Blues de Saint-Louis LNH 32 12 12 6 1 869 119 1 3,82 88,0
1984-85 Whalers de Hartford LNH 13 5 7 1 791 38 1 2,88 90,9
1985-86 Whalers de Hartford LNH 57 27 23 4 3 282 198 2 3,62 87,4 8 5 2 441 14 1 1,90 93,8
1986-87 Whalers de Hartford LNH 59 31 22 5 3 476 187 4 3,23 88,5 6 2 4 323 25 0 4,52 84,3
1987-88 Whalers de Hartford LNH 60 25 28 5 3 526 187 2 3,18 88,4 3 1 1 159 11 0 4,16 86,6
1988-89 Whalers de Hartford LNH 35 13 19 1 2 006 142 1 4,25 86,1
1989-90 Whalers de Hartford LNH 29 15 12 1 1 683 74 3 2,64 90,0
1989-90 Capitals de Washington LNH 8 4 4 0 478 17 1 2,14 92,1 9 4 4 507 28 0 3,31 87,4
1990-91 Capitals de Washington LNH 35 13 16 3 1 834 114 0 3,73 85,5 2 0 1 48 4 0 4,98 86,7
1991-92 Capitals de Washington LNH 21 10 7 2 1 123 70 1 3,74 87,5
Totaux AMH 81 31 39 4 4 396 270 3 3,69 3 1 2 179 10 0 3,35
Totaux LNH 664 294 271 74 38 209 2 221 25 3,49 67 29 32 3 813 215 2 3,38

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en équipe nationale[21]
Année Équipe Compétition PJ V D N Min BC Bl Moy %Arr Classement
1981 Drapeau du Canada Canada Coupe Canada 6 4 1 1 360 19 1 3,17 médaille d'argent Finaliste

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Trophées universitaires[modifier | modifier le code]

  • 1974-1975 : Première équipe d'étoiles de la Central Collegiate Hockey Association
  • 1975-1976 : Seconde équipe d'étoiles de la Central Collegiate Hockey Association
  • 1976-1977 :
    • Joueur de l'année de la Central Collegiate Hockey Association
    • Première équipe d'étoiles de la Central Collegiate Hockey Association
  • 1981-1982 : Intronisé au temple de la renommée des sports de la Bowling Green State University

Trophées de la LNH[modifier | modifier le code]

  • 1980-1981 :
  • 1986-1987 :
    • Finaliste du Trophée Vézina remis au meilleur gardien de but selon les directeurs généraux
    • Seconde équipe d'étoiles

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 2011-12 CCHA Media Guide », p. 148.
  2. « 2011-12 CCHA Media Guide », p. 143.
  3. (en) « Hall of Fame — Mike Liut », sur le site officiel des Falcons de Bowling Green (consulté le 24 décembre 2011)
  4. a, b et c (en) « Mike Liut, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 27 décembre 2011)
  5. a, b et c (en) « 1976 NHL Amateur Draft — Mike Liut », sur Hockey Draft Central (consulté le 24 décembre 2011)
  6. (en) Lewinston Journal, « Rookie goalie Liut shuts off Bruins », Lewinston Journal,‎ 24 octobre 1979 (lire en ligne)
  7. (en) « 1979-1980 Regular Season — Goalie Stats Leaders — Wins », sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (consulté le 26 décembre 2011)
  8. (en) « NHL All-Star Game Historical Summaries — 1981 », sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (consulté le 24 décembre 2011)
  9. (en) « Silverware — 1980-81 Hart Memorial Trophy Winner — Gretzky, Wayne », sur Legends of Hockey (consulté le 24 décembre 2011)
  10. (en) « Silverware — 1980-81 Ted Lindsay Award Winner — Liut, Mike », sur Legends of Hockey (consulté le 24 décembre 2011)
  11. (en) « Time Capsule — Pro Classics — 1981 Canada Cup », sur Legends of Hockey (consulté le 26 décembre 2011)
  12. (en) « 1986-1987 Regular Season — Goalie Stats Leaders — Shutouts », sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (consulté le 27 décembre 2011)
  13. (en) « 1986-1987 NHL Season Summary », sur Hockey Reference (consulté le 27 décembre 2011)
  14. (en) « Silverware — 1986-87 Vezina Trophy Winner — Hextall, Ron », sur Legends of Hockey (consulté le 26 décembre 2011)
  15. (fr) « Coupe Canada 1987 — Équipe Canada — Alignement », sur le site officiel de Hockey Canada (consulté le 27 décembre 2011)
  16. (en) « 1989-1990 Regular Season — Goalie Stats Leaders — Goals Against Average », sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (consulté le 27 décembre 2011)
  17. (en) « 1989-1990 Regular Season — Goalie Stats Leaders — Shutouts », sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (consulté le 27 décembre 2011)
  18. a et b (en) « A&P Worldwide Leadership — Mike Liut », sur Octagon (consulté le 27 décembre 2011)
  19. a et b (en) « Certified Agents — Mike Liut », sur le site officiel de l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (consulté le 27 décembre 2011)
  20. (en) « History — Individual Records », sur le site officiel des Blues de Saint-Louis (consulté le 24 décembre 2011)
  21. a et b « Mike Liut - Statistiques », sur www.nhl.com (consulté le 24 décembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]