Mike Horn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horn.

Mike Horn né le 16 juillet 1966 (48 ans) à Johannesburg (Afrique du Sud) est un explorateur-aventurier de nationalité suisse[1] et sud-africaine, de culture afrikaner, résidant en Suisse. Sa mère est enseignante en économie et son père enseigne le sport.

Parcours et expéditions[modifier | modifier le code]

De 1984 à 1986, Mike Horn est lieutenant dans les forces spéciales sud-africaines[2]. De retour à la vie civile, il obtient un diplôme dans le domaine de la Science du mouvement humain à l’Université de Stellenbosch[2]. Il travaille ensuite dans l'import-export de fruits et légumes[2].

En 1990 il quitte l'Afrique du Sud qui est encore à l'époque sous embargo. N'ayant comme destination possible que la Suisse, l'Angleterre et l'Israël, il quitte son pays pour la Suisse, sans avoir de permis de travail.
C'est à Zurich qu'il passe ses premiers mois en Suisse où il survit de petits boulots multiples. Il se lance également dans les sports d'eaux : rafting, hydrospeed, canyoning...
Il emménage ensuite à Château-d'Œx où son premier vrai travail consiste à gérer une auberge de jeunesse. Il y rencontre Cathy qui deviendra sa femme alors qu'il est guide pour une société de rafting. Ils ont deux enfants, Annika et Jessica.

En 1995, Mike Horn crée son centre de sport nautique en extérieur « No Limits » en Suisse. C'est à cette époque, qu'il obtient le record du monde de descente de la plus haute chute d'eau (22 m) avec un hydrospeed sur la rivière Pacuare au Costa Rica.

En 1997, il entreprend sa première grande expédition, la descente de l’Amazone en hydrospeed. Seul durant une année et demie, il va connaître toutes sortes de péripéties. Sur une idée de Mick Régnier de l'agence éolienne il entreprend Latitude Zéro : le tour du Monde par l’équateur, à pied à vélo et en bateau, 40 000 km qu’il va parcourir de juin 1999 à octobre 2000.

En 2002, il se lance dans le tour du globe par le cercle polaire, l’expédition Arktos. Lors d'une expédition préliminaire (atteindre le pôle Nord) pour sa préparation en vue de l'expédition Arktos, il est contraint à l’abandon pour cause de gelures aux mains. Mais il réussit finalement sa principale expédition, le tour du monde en suivant le cercle polaire à pieds, vélo, kayak, voilier, ski et ski tracté par cerf-volant, le 21 octobre 2004. Cette expédition de 808 jours a donné lieu à un film, Arktos : Le voyage intérieur de Mike Horn, réalisé et produit par Raphaël Blanc. Il détient à cette occasion le record de la traversée du Groenland en 15 jours seulement.

Durant l'hiver 2006, son ami Børge Ousland le choisit pour une nouvelle expédition au pôle Nord. Ils ont mis deux mois pour effectuer ce périple de 1 000 km, presque totalement dans l'obscurité, sur des plaques de glace mobiles, et sans aucune possibilité de ravitaillement ou de secours.

Il effectue à partir de 2008 une nouvelle expédition baptisée Pangaea du nom de son bateau de 35 m en aluminium construit dans une favela de São Paulo au Brésil. Il s'agit d'un tour du monde par les cinq continents et toujours sans aucun moyen de transport motorisé. En 2009 des jeunes sont invités à rejoindre Mike Horn au cours des diverses étapes de son voyage. Douze jeunes de chaque continent l'accompagnent pour une durée de 10 à 12 jours, avec un message de protection de l'environnement. L'expédition a commencé le 18 octobre 2008 et s'est achevée le 13 décembre 2012, après 4 ans d’expédition.

Principaux exploits[modifier | modifier le code]

  • 2008-2012 : Expédition Pangaea autour du monde pendant quatre ans.
  • 2007 : Ascension du Gasherbrum I (8 068 m) et Gasherbrum II (8 035 m) dans l'Himalaya
  • 2006 : Pôle Nord de nuit avec Børge Ousland.
  • 2005 : Grand Nord canadien avec sa femme et ses deux filles, pendant l'été.
  • 2002-2004 : Arktos, le tour du monde en suivant le Cercle Arctique.
  • 1999-2000 : Latitude Zero, tour de la Terre en suivant la ligne de l'Équateur.
  • 1997 : La descente de l'Amazone en hydrospeed sans assistance.
  • 1995 : Record du monde de descente de cascade en hydrospeed.
  • 1991 : Expédition en parapente dans la Cordillère des Andes au Pérou.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Objectif, Pôle Nord de nuit , XO Éditions (2007), Pocket (2008)
  • À l'école du Grand Nord, Pocket (2006)
  • Conquérant de l'impossible, Pocket (2006)
  • Latitude zéro : 40 000 km pour partir à la rencontre du monde, XO Éditions(2001)

Références[modifier | modifier le code]

  1. «Mike Horn, l'explorateur, sera bientôt suisse», Tribune de Genève, consulté le 10 juin 2011
  2. a, b et c Biographie de Mike Horn sur le site de XO éditions : http://www.xoeditions.com/spip.php?auteur7&lang=fr

Liens externes[modifier | modifier le code]