Mihailo Petrović-Njegoš

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mihailo Petrović-Njegoš
Михаило Петровић-Његош

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

S.A.R. le prince Mihailo Petrović-Njegoš

Succession

Prétendant au trône de Monténégro

7 mars 192124 mars 1986
(65 ans, 0 mois et 17 jours)

Nom revendiqué « Mihailo Ier »
Prédécesseur Danilo Petrović-Njegoš
Successeur Nikola Petrović-Njegoš
Biographie
Titulature « Prince héritier de Monténégro »
Dynastie Petrović-Njegoš
Naissance 14 septembre 1908
Podgorica (Monténégro)
Décès 24 mars 1986 (à 77 ans)
Paris, France
Père Mirko Dimitri Petrović-Njegoš
Mère Natalija Konstantinović
Conjoint Geneviève Prigent
Enfants Nikola Petrović-Njegoš
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Prétendants au trône de Monténégro

Mihailo Petrović-Njegoš (en serbe cyrillique : Михаило Петровић-Његош), né le 14 septembre 1908 à Podgorica et mort le 24 mars 1986 à Paris, est l'héritier du trône de Monténégro de 1921 à 1986.

Famille[modifier | modifier le code]

Mihailo Petrović-Njegoš est le fils de Mirko Dimitri Petrović-Njegoš et de Natalija Konstantinović. Il est le neveu de Danilo Petrović-Njegoš et le petit-fils du roi Nikola Ier du Monténégro, ses deux prédécesseurs à la tête de la dynastie Petrović-Njegoš.

En 1941, il épouse Geneviève Prigent, mais leur divorce est prononcé en 1949. Le prince Nikola Petrović-Njegoš, actuel prince héritier de Monténégro, naît en 1944 de leur union.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1916, le Monténégro étant envahi par l'Autriche-Hongrie, le prince Mihailo doit partir en exil avec le reste de la famille royale. En 1918, l'exil devient définitif quand le Monténégro est réuni avec le royaume de Serbie, la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine et la Voïvodine pour former le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes qui devient la Yougoslavie en 1929.

En 1921, après la mort de son grand-père et l'abdication de son oncle Danilo II, il devient roi titulaire de Monténégro.

Vivant en France au moment de l'invasion allemande, il est emmené en Allemagne en 1941. Détenu dans un château près du lac de Constance, il reçoit la visite de Joachim von Ribbentrop et Galeazzo Ciano, qui lui annoncent la création d'un nouveau royaume du Monténégro et lui en proposent le trône. Ne souhaitant pas collaborer avec les occupants de la Yougoslavie, il refuse ; il demeure détenu jusqu'en 1943.

En 1947, sur invitation de Tito, il se rend en Yougoslavie où il n'était pas revenu depuis 1916. Ayant peu de sympathie pour le nouveau régime, il en repart l'année suivante et devient ensuite actif dans les milieux dissidents serbes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]