Miguel Enriquez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miguel Enriquez Espionsa

Miguel Humberto Enríquez Espinosa (né le 27 mars 1944 à Talcahuano, Chili et mort le 5 octobre 1974 à Santiago du Chili)[1] était un médecin et homme politique, il fut Secrétaire général du Mouvement de la gauche révolutionnaire (Chili) (en espagnol: Movimiento de Izquierda Revolucionaria) de 1967 jusqu'à sa mort. chilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Miguel Humberto Enríquez Espinoza est né le 27 mars 1944 à Talcahuano.

Coup d'état et Décès[modifier | modifier le code]

Après le coup d'état du 11 septembre 1973, mené par Augusto Pinochet, Miguel Enríquez et d'autres membres du MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire (Chili)) refusent l'asile politique offert par plusieurs ambassades étrangères et se positionnent contre l'exil politique. Par la suite, ils commenceront l'organisation d'activité clandestines contre la dictature d'Augusto Pinochet. Après le coup d'état, Enríquez devient l'un des hommes les plus recherché par les autorité. Il finira par être abattu, le 5 octobre 1974 au cours d'un affrontement avec les agents de la Direction de l'intelligence nationale (DINA) (en espagnol: Dirección de Inteligencia Nacional) dans la ville de San Miguel (Chili) depuis laquelle il dirigeait les action du MIR et dans laquelle vivait sa compagne Carmen Castillo. Au cours de l'affrontement, Carmen Castillo, enceinte de 6 mois fut blessée. Elle survécut mais perdu son enfant. Miguel Enríquez a été enterré au cimetière général de Santiago. Après sa mort, l'institut supérieur de Sciences médicales (ISCM-H), de la Havane (Cuba), baptisa son nouvel hopital "Dr Miguel Enríquez Espinosa" en son honneur.

== Notes et références ==

Liens externes[modifier | modifier le code]