Miguel Chevalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Miguel Chevalier (né le 22 avril 1959 au Mexique) est un artiste français de l'art numérique et virtuel. Depuis 1978, Miguel Chevalier utilise l’informatique comme moyen d’expression dans le champ des arts plastiques. Il s’est imposé internationalement comme l’un des pionniers de l’art virtuel et du numérique.

Son œuvre, expérimentale et pluridisciplinaire, prend ses sources dans l’histoire de l’art dont il reformule les données essentielles. Son travail aborde la question de l’immatérialité dans l’art, ainsi que les logiques induites par l’ordinateur, tels que l’hybridation, la générativité, l’interactivité la mise en réseau. Il développe différentes thématiques, telles que la relation entre nature et artifice, l’observation des flux et des réseaux qui organisent nos sociétés contemporaines, l'imaginaire de l'architecture et des villes virtuelles. Les images qu'ils nous livrent interrogent perpétuellement notre relation au monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

IL est diplômé de l'École nationale supérieure des beaux-arts, de l'École nationale supérieure des arts décoratifs mais aussi d'art et archéologie à l'Université de Paris La Sorbonne. En 1984, il a séjourné à la Villa Kujoyama, au Japon. Il réalise de nombreuses expositions et installations en France et à l'étranger comme Ultra Natures présentée à la station de métro Paraiso à São Paulo (Brésil) dans le cadre de l'exposition Emoçao Art.ficial 4.0 au Centro Itau Cultural (juin à septembre 2008) et Pixels Snow dans Forum des Halles à Paris, France (2011).

Travail artistipue[modifier | modifier le code]

Autre nature[modifier | modifier le code]

Les différentes créations "Sur-Natures", "Fractal Flowers" ou "Seconde Nature", que l'on peut regrouper sous le terme « Autres Natures » ont comme point de départ l’observation du monde végétal et sa transposition dans l’univers numérique. Le processus de croissance des graines, qui s'épanouissent puis meurt, est régi par un programme informatique qui leur permettent de se renouveler en permanence.

Seconde Nature 2010, est une création permanente réalisée en collaboration avec l'architecte-designer Charles Bové, pour la Place d'Arvieux à Marseille. Cette oeuvre allie le réel et le virtuel. Elle est constituée d'une sculpture de 18m de haut de couleur orange qui nous rappelle la forme des coquillages. À la tombée de la nuit, un jardin virtuel génératif monumentale de 28m x 14m, est projeté sur la façade du bâtiment. Ce jardin est inspiré de la flore méditerranéenne et évolue selon les saisons. Ces plantes virtuelles sont autonomes, naissent aléatoirement s'épanouissent et meurent en permanence. Ce jardin virtuel est interactif. Au passage des visiteurs au pied de la sculpture, les plantes se courbent, tournent sur elles-mêmes.

flux&Networks[modifier | modifier le code]

Pixels Liquides[modifier | modifier le code]

De la peinture virtuelle coule en permanence. Le déplacement du spectateur crée une traînée de couleur qui se mélange avec la «peinture lumière », avant de s’effacer lentement.

La Vague des pixels[modifier | modifier le code]

Ces créations sont une vague composé de différents « tableaux graphiques multicolores » se faisant référence à l'univers numérique.

Digtal City[modifier | modifier le code]

Il a cette faculté de construire un imaginaire et d'influer sur les événements en changeant un espace.

Digital Arabesques[modifier | modifier le code]

Ces créations revisitent la tradition de l’art islamique et notamment les arabesques par le biais des nouvelles technologies. Des arabesques géantes fractales sont générées à l’infini grâce à un logiciel inédit.

Principales Expositions individuelles et Realisations architecturales[modifier | modifier le code]

°2012 Nuage Fractal, Château de Dravert, La Guiche (FRA)

°2011 Pixels Snow, Forum des Halles, Paris (FRA)

°2010 Terra Incognita, Mis (musée de l'image et du son), Sao Paulo (BRE)

°2009 Fractal Flowers 2009, station de métro Galeria, Brasilia (BRE)

°2007 sur-Natures, bâtiment LCL sur Champs Elysees, Paris (FRA)

°2006 Arabesques numériques 2006, Palais Ksar Char Bagh, Marrakech (MAR)

Mosaïque Unicef, UNICEF à New York (USA)

°2005 Sur-Natures in vitro, Centre Pompidou, Paris (FRA)

°2004 Ultra-Nature, métro Central Station, Astrup Fearnley Museum of Modern Art, Oslo (NOR)

°1996 Oro negro, Museo de arte Alvar y Carmen T. de Carrillo Gil, Mexico (MEX)

°1992 Performances, Jeux olympiques d’hiver et Jeux olympiques d’été, Albertville (FRA) et Barcelone (SPN)

°1987 Baroque & Classique, Granit Centre d’art contemporain, Belfort (FRA)

Principales Collections[modifier | modifier le code]

°Musée d'art Moderne de la Ville, Paris (FRA)

°Bibliothèque nationale, Paris (FRA)

°Museo internacional de electrografia, Cuenca (ESP)

°Museo de arte Alvar y Carmen T. de Carrillo Gil, Mexico(MEX)

°Museo de artes visuales Alejandro Otero,Caracas(VEN)

°Royal Caribbean Cruce line,Miami (USA)

°Centre Culturel Itau, Sao Paulo (BRA)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

°Miguel chevalier 1981/2000, Pierre Restany, Laurence Bertrand-Dorléac, Patrick Imbard,2000,Paris.

°Miguel Chevalier, L’Algorithme pixelisé, collection "L'art en écrit", éditions Jannink, Paris, 2003

°Miguel chevalier 2000/2008,Mario Costa, Edmond Couchot, Gunnar B. Kvaran, Ariella Masboungi et Mohamed Rachdi, 2008, Blou.

°Miguel chevalier POWER PIXELS 2008>2011, Serge Fauchereau, Vincent Huguet, 2011, Rio de Janeiro.

Liens externes[modifier | modifier le code]

°http://www.miguel-chevalier.com

°Public Art Directory: http://www.public-art-directory.com/miguel-chevalier-charles-bove-seconde-nature-2010-marseille-france_city-123.html

°Les vegetaliseurs : http://www.les-vegetaliseurs.com/article-1200-levegetallinspiresonoeuvrerespire.html

°Art mag: http://www.artmaimages/chevalieg.com/techno/landowsky/.html

°Vimeo: http://vimeo.com/miguelchevalier

°Pixel Flowers 2010 : https://itunes.apple.com/fr/app/pixel-flowers-2010/id377621495?mt=8