Migaama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Migaama
mìgáàmá
Pays Tchad
Région Guéra
Nombre de locuteurs 20 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mmy
IETF mmy

Le migaama (ou dyongor) est une langue tchadique parlée au Tchad, dans le département de Guéra, au Sud-Est de Mongo.

Classification[modifier | modifier le code]

Le migaama fait partie des langues tchadiques orientales. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du migaama tel qu'il est parlé à Baro: les voyelles[2] et les consonnes[3]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées   i [i]    ii  []   u [u]  uu []
Mi-fermées   e [e]  ee []   o [o]  oo []
Ouvertes   a [a]  aa []

Consonnes[modifier | modifier le code]

  Labiales   Dentales   Alv.-palat.   Rétroflexes   Palatales   Vélaires
Occlusives sourdes   p [p]   t [t]   ty []   k [k]
sonores   b [b]   d [d]   dy []   g [g]
implosives   ɓ [ɓ]   ɗ [ɗ]   ɗy [ɗʲ]
Fricatives sourdes   s [s]
sonores   z [z]
Nasales   m [m]   n [n]   ny []
Liquides   l [l]
Roulées   r [r]   r̰ (ɽ) [ɽ]
Semi-voyelles  w [w]  y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le migaama est une langue à tons qui oppose deux tons, un ton haut et un ton bas. De plus, on trouve des tons modulés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Fédry, 1977, p. 93.
  3. Fédry, 1977, p. 90.
  4. Fédry, 1977, p. 97.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fédry, Jacques, Aperçu sur la phonologie et la tonologie de quatre langues du groupe « mubi-karbo » (Guéra) (Dangaléat-Est, Dangaléat-Ouest, bidiyo, dyongor), dans Études phonologiques tchadiennes (Jean-Pierre Caprile, Éd.), p. 87-112, Paris, SELAF, 1977, (ISBN 2-85297-019-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]