Mieso (ville d'Éthiopie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mieso.

9° 14′ 00″ Nord 40° 45′ 00″ Est / 9.233333, 40.75 ()

Localisation sur la carte d'Éthiopie
Mieso.
Voir l’image vierge
Localisation sur la carte d'Éthiopie :
Mieso.
.

Mieso est une ville d'Éthiopie, située dans la zone Mirab Hararghe de l’État régional Oromia.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mieso est une ville du centre-est de l'Éthiopie. C'est une des cinq villes du woreda de Mieso. Elle se trouve à 9° 14′ 05″ N 40° 45′ 20″ E / 9.23472, 40.7556 () et à 1 394 mètres d'altitude.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2005, selon les estimationes de l'Agence centrale de statistique, Mieso compte 10 328 habitants, dont 51,72 % d'hommes et 48,28 % de femmes. Le recensement national de 1994 donne une proportion de 50,22 % d'hommes et 49,78 % de femmes.

Évolution démographique
1994 2005
5 769 10 328

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles, menées à Mieso, par le Centre national de recherches sur l'évolution humaine de l'université autonome de Barcelone (Espagne), ont permis de mettre à jour des fossiles et des outils de pierre[1]. Une des premières mentions de Mieso remonte à 1907, lorsque la délégation allemande de Friedrich Rosen passe par Mieso, cette année-là, sur le chemin de la côte. En 1916, Lidj Yasou et ses troupes, rentrant à Addis-Abeba pour faire face au coup d'État qui lui a coûté son trône, est défait et repoussé, près de Mieso, en octobre 1916, par une armée dirigée par une demi-douzaine de notables shewans[2]. Au cours de l'occupation italienne, une mosquée est construite, pour la communauté musulmane locale.

Le 5 janvier 2001, le déraillement, près de Mieso, d'un train en direction d'Addis-Abeba fait 13 morts et 19 blessés légers[3]. Le train se renverse et se brise en trois parties. Un certain nombre de personnes se déplace illégalement dans les wagons de fret, lorsque l'accident se produit.

De nombreux conflits entre les autochtones Oromos et les Somaliens suivent, à Mieso, le référendum d'octobre 2004, établissant la frontière contestée entre l'Oromia et les régions somaliennes. 2 500 personnes déplacées cherchent refuge à Mieso, en décembre 2004. Les Organisations non-gouvernmentales travaillant dans la région rapportent des conflits jusqu'au 14 juillet 2005[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Mieso fait partie du fuseau horaire Heure d'Afrique orientale (UTC+3).

Transports[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, une route, reliant Mieso avec la gare ferroviaire d'Asebe Teferi, est construite. Mieso devient alors la principale gare ferroviaire de la ligne de chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti, sur le tronçon Dire Dawa-Awash.

Économie[modifier | modifier le code]

Mieso est reliée au réseau de téléphonie mobile en mai 2009[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mieso. Excavations.
  2. (en) Paul B. Henze, Layers of Time, A History of Ethiopia, New York (États-Unis), Palgrave,‎ 2000 (ISBN 0-312-22719-1).
  3. Addis Tribune, 5 janvier 2001.
  4. [1].
  5. Agence de presse éthiopienne, 23 mai 2009.

Lien externe[modifier | modifier le code]