Midrash halakha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Le Midrash halakha était la méthode employée par les Sages juifs rabbiniques pour vérifier les lois reçues par tradition, en identifiant leurs sources dans le Tanakh (Bible Hébraïque), et en interprétant ces passages comme preuves de l'authenticité de la loi. Midrash fait plus généralement référence à l'interprétation du Tanakh à but non légalistique, et s'entend en d'autres termes comme synonyme de midrash aggada.
Le terme de midrash halakha est aussi appliqué à la dérivation de nouvelles lois à partir des Textes, que ce soit par interprétation du sens simple des versets, ou par application de certaines règles d'herméneutique, dont les plus connus sont les treize principes de Rabbi Ishmaël.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le terme « Midrash Halakah » fut employé pour la première fois par Nachman Krochmal (dans son commentaire du Guide des Égarés, le « Moreh Nebuke ha-Zeman », p. 163) ; l'expression talmudique pour désigner la méthode était Midrash Torah, « investigation de la Torah ». Ces interprétations étaient souvent considérées comme correspondant à la véritable signification des Écritures, l'« esprit des versets »; c'est pourquoi il était supposé qu'une élucidation correcte de la Torah comportait en elle la preuve de la halakha (ici, au sens restreint de « règle ») et la raison de son existence.

Voir aussi[modifier | modifier le code]