Micocoulier de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Micocoulier de Provence ou Micocoulier du Midi (Celtis australis) est un arbre familier des régions tropicales ou tempérées. Il appartient à la famille des Cannabaceae (anciennement aux Ulmaceae).

Description[modifier | modifier le code]

Rameau avec jeunes fruits

Le Micocoulier est un arbre d'ornement caduc apprécié dans le paysage méditerranéen. Il atteint 15 à 25 m dans son milieu d'origine (Europe du Sud et Asie mineure), moins dans les régions plus froides.

Élancé et régulier, le tronc qui atteint facilement 1 m de diamètre, montre à la base d'importants contreforts.

Ses feuilles alternes sont rêches et ressemblent à celles de l'ortie, le nom anglais le plus courant de l'arbre est d'ailleurs nettle tree ("ortie en arbre").

Les fruits sont charnus (drupes) et comestibles. On les nomme micocoules et on en aromatise un alcool.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Tandis que son bois convient parfaitement à la confection de manches d'outils, ses branches remarquablement souples fournissent un matériau particulièrement adapté à la fabrication de manches de fouets, sticks, cannes et cravaches. Pour cet emploi, l'arbre est arrosé pour en accélérer la croissance. Les branches sont fendues pour n'en conserver que le pourtour dont les lamelles sont encore assouplies à la vapeur avant d'être tressées.

Le feuillage pouvait servir de fourrage autrefois et la racine fournissait une teinture jaune.

Artisanat local[modifier | modifier le code]

Il subsiste à Sorède, dans les environs de Perpignan, un atelier qui est peut-être le dernier au monde à travailler le micocoulier comme on le faisait dès le XIIIe siècle dans la région. Tandis qu'à Sauve, dans le Gard, le micocoulier est encore cultivé pour la fabrication traditionnelle des fourches.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :