Mickey Avalon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mickey Avalon

Description de cette image, également commentée ci-après

Mickey Avalon en concert à San Diego

Informations générales
Nom Yesh Perl
Naissance (38 ans)
Hollywood, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop
Années actives 2004-présent
Labels Shoot to Kill
Myspace
Interscope Records
Suburban Noize Records
Site officiel Site officiel

Mickey Avalon, de son vrai nom Yesh Perl[1], ( à Hollywood - ), est un rappeur américain. Son premier album éponyme est sorti le 7 novembre 2006 chez Interscope/Shoot to Kill Records en association avec Myspace Records. Les principaux sujets des chansons d'Avalon sont ses expériences avec l'abus de drogues et la prostitution.

Vie et carrière[modifier | modifier le code]

L'éducation d'Avalon au sein de sa famille fut tumultueuse. Sa mère vendait de la marijuana pour vivre (ce qu'Avalon a lui aussi commencé à faire) et son père était dépendant à l'héroïne[2]. Il a été élevé en juif orthodoxe[3].

Arrivé à l'âge adulte, il s'est prostitué pour obtenir de l'argent pour la drogue. Il était dépendant à l'héroïne[4]. Il est resté un temps prostitué et dealer de drogues avant d'obtenir une notoriété musicale[5]. Aux alentours de ses 20 ans, Avalon s'est marié, a eu une fille et a déménagé à Portland dans l'Oregon.

Au moment de déménager à Los Angeles, il s'est lié d'amitié avec l'ancien VJ de MTV, Simon Rex, qui a encouragé Avalon à rapper et avec qui il a collaboré. Les deux hommes ont commencé à faire passer des démos dans les clubs d'Hollywood et ont ensuite eu un groupe de fans fidèles dans la scène des boîtes de nuit de Santa Cruz. Avalon est membre du crew de graffiti basé à Los Angeles CBS (Can't Be Stopped/City Bomb Squad).

Dyslexic Speedreaders[modifier | modifier le code]

Mickey Avalon, Dirt Nasty, Andre Legacy et Beardo furent les quatre membres du groupe de rap Dyslexic Speedreaders. Andre est un ami d'enfance d'Avalon depuis l'école élémentaire et Beardo était dans le business de modélisation avec Avalon avant qu'ils n'acquièrent une certaine célébrité. La dernière chanson dans laquelle apparaissaient Dirt Nasty et Andre Legacy a été What Do You Say?. Avalon a annoncé sur son Myspace que c'était la dernière chanson des Dyslexic Speedreaders.

Le 7 novembre 2010, Avalon annonçait à la radio the FIVE10 qu'il quittait le label et que ses relations avec Dirt Nasty et Andre Legacy s'étaient envenimées à cause de problèmes d'argent [6]. Il a déclaré à JC de theFIVE10 que Dirt Nasty et Andre Legacy ne l'ont jamais payé en retour de tout l'argent qu'il avait mis dans leur développement et que c'était la raison pour laquelle ils ne s'exprimaient pas sur le sujet. Il a quand même affirmé que la réconciliation n'était pas à exclure en déclarant « No one slept with anyone's chick » (« Aucun d'entre nous ne couche avec la meuf d'un autre »).

Style[modifier | modifier le code]

Avalon rappe en grande partie sur ses expériences passées dans la rue concernant la drogue et la prostitution. Il était membre des Dyslexic Speedreaders, un groupe de rap duquel faisaient aussi partie les rappeurs Dirt Nasty, Andre Legacy et Beardo. Dirt Nasty, Beardo et Andre Legacy apparaissent dans un clip d'Avalon de 2009 : Fuckin' 'Em All.

Controverses[modifier | modifier le code]

En mars 2007, Avalon a été hué pendant sa première partie des Red Hot Chili Peppers à Oklahoma City. Pendant son set, Avalon a jeté son micro dans le public, par frustration, et est sorti de la scène énervé. Le jour suivant, l'ancien guitariste solo des Red Hot Chili Peppers, John Frusciante, a écrit une lettre pour les fans du groupe à Oklahoma City dans laquelle il les accuse d'avoir hué Avalon pour des raisons personnelles, et d'avoir un manque de « respect pour l'humanité »[7]. Un événement similaire a eu lieu quand Avalon faisait la première partie du groupe à un concert aux Pays-Bas, il a quitté la scène après 25 minutes.

Tournées[modifier | modifier le code]

  • Stroke Me Tour (2009) (avec Beardo & Ke$ha)
  • Blazed & Confused Tour (2009)

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Bonus Entertainment presents Mickey Avalon with special guests KIKI, HUNNY BEATS and MXMSTR KRSHN2N", 7 août 2011, Cinéma d'Arcata.
  2. Albert John. "Mickey Avalon’s True Hollywood Stories", L.A. Weekly. Publié le 26 avril 1996
  3. Almost Famous: Mickey Avalon, Blender. Publié en janvier 2007.
  4. Brown, Marisa : "Mickey Avalon Biography", Allmusic
  5. "Mickey Avalon Sexes Up Showbox at the Market With His Sleazy, Easy-Flowing Party Rap", 27 juin 2007, Seattle Weekly
  6. "Mickey Avalon drops a bombshell on theFIVE10 radio", 7 novembre 2010, theFIVE10 radio
  7. Letter from John Frusciante to RHCP's Oklahoma City fans regarding Mickey Avalon. Publié le 25 mars 2007.