Mick Beddoes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mick Malcolm Millis Beddoes est un homme politique des Îles Fidji. Il est actuellement à la tête du United People's Party (Parti du peuple uni).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était officiellement chef de l'Opposition parlementaire au moment du coup d'État de décembre 2006. Le parlement ayant été suspendu, la fonction de chef de l'Opposition l'est également. Néanmoins, Beddoes continue de commenter les actions de l'actuel gouvernement[1],[2],[3].

En tant que chef du United People's Party, Beddoes était le principal représentant élu des groupes ethniques minoritaires aux Fidji (à l'exception des Indo-Fidjiens), dans le cadre d'un système électoral fondé sur les différentiations ethniques. En 2003, il annonça que son parti s'ouvrait aux membres indigènes et indo-fidjiens, alors que jusque-là seuls les membres des « petits » groupes ethniques (« Européens », « Chinois », Banabiens...) pouvaient appartenir au parti. Beddoes déclara qu'il souhaitait une réduction du facteur ethnique dans la législation électorale.

Il fut chef de l'Opposition de 2003 à 2004, et de mai à décembre 2006.

En 2005, il s'opposa à certains hommes politiques qui souhaitaient durcir le code pénal à l'encontre des homosexuels.

Beddoes a également été président de la World Netball Company, et président du comité d'organisation des Championnats du monde de Netball de 2007. Il démissionna de ce poste en janvier 2006, indiquant qu'il risquait de se trouver face à un conflit d'intérêts, puisque sa compagnie était employée par les championnats.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Beddoes applauds Nadi talks", Fiji Times, 13 avril 2008
  2. (en) "Beddoes slates Fiji's support for China's actions", Fiji Times, 27 mars 2008
  3. (en) "Beddoes supports Ratu Joni on Charter", Fijilive, 24 mars 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]