Michio Kaku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michio Kaku

Description de cette image, également commentée ci-après

Michio Kaku en 2012.

Naissance 24 janvier 1947 (68 ans)
San José, Drapeau de la Californie Californie (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Champs Physique théorique et futurologie
Institutions City College of New York
Diplôme Université de Californie

Michio Kaku (né le 24 janvier 1947 à San José, Californie) est un physicien théoricien et futurologue américain d'origine japonaise.

Titulaire de la Chaire Henry Semat et professeur en physique théorique au City College de New York, il est engagé dans le travail sur la « théorie du tout » cherchant à unifier les quatre forces fondamentales de l'univers.

Il a publié 170 articles de recherche sur la théorie des supercordes , la supergravité, la supersymétrie et la physique des hadrons[1].

Il est l'auteur du livre Visions paru chez Albin Michel en 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michio Kaku est né en Californie de parents japonais immigrés. Son père né lui-même en Californie, parfaitement bilingue (anglais et japonais), suivra des études au Japon et aux États-Unis. Durant la Seconde Guerre mondiale, le père de Michio Kaku sera interné comme bon nombre Nippo-Américains au Tule Lake War Relocation Center (en) et y rencontra sa future épouse.

Il obtient son doctorat en 1972 au Radiation laboratory de l'université de Californie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel de Michio Kaku

Notes et références[modifier | modifier le code]