Michikinikwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Little et Turtle.
Lithographie de Little Turtle par Gilbert Stuart.

Michikinikwa, encore appelé Little Turtle (« petite tortue ») est né en 1752 dans un petit village près de l'Eel river (rivière des anguilles). Il était le chef des indiens Mandans. Son père était chef mandan, sa mère une Mohegane[1].

En 1790, il inflige une défaite sévère aux troupes américaines du général Josiah Harmar, sur la rivière Miami. L'année suivante, il inflige une nouvelle défaite au général Arthur St. Clair dont seuls 48 hommes sur 1 000 parviennent à s'échapper lors de la bataille de la Wabash. Quatre années plus tard, il est vaincu par le général Anthony Wayne avec lequel il signe un accord de paix[2]. Avec la signature du traité de Greenville en 1795, il doit abandonner ses droits sur l'Ohio et l'Indiana.

En 1797, le peintre Gilbert Stuart fit son portrait lors d'un voyage de Little Turtle à Washington.

Little Turtle mourut le 14 juillet 1812 dans son village natal qui portait alors le nouveau nom de Fort Wayne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Fronval, La véritable histoire des indiens peaux-rouge, édition Nathan, 1972, p. 62
  2. Georges Fronval, p.63

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Harvey L. Carter, The life and times of Little Turtle : first Sagamore of the Wabash, Urbana, University of Illinois Press,‎ 1987, 275 p. (ISBN 0-252-01318-2, OCLC 12949548)

Articles connexes[modifier | modifier le code]