Michelle Monaghan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monaghan (homonymie).

Michelle Monaghan

Description de cette image, également commentée ci-après

Michelle Monaghan au Festival du film de Toronto pour la présentation du film Machine Gun Preacher, en septembre 2011.

Nom de naissance Michelle Lynn Monaghan
Naissance (38 ans)
Winthrop, Iowa, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Kiss Kiss, Bang Bang
Mission impossible 3
Gone Baby Gone
Trucker
Source Code
Séries notables Boston Public
True Detective

Michelle Lynn Monaghan, plus connue sous le nom de Michelle Monaghan est une actrice américaine, née le , à Winthrop, dans l'Iowa.

Révélée grâce à la série Boston Public, c'est avec le film Kiss Kiss, Bang Bang, lancant sa carrière cinématographique, qu'elle obtient un rôle de premier plan. Par la suite, elle enchaîne des rôles d'importances dans Mission impossible 3, Les Femmes de ses rêves, Trucker (où elle officie également comme productrice), Gone Baby Gone, L'Œil du mal, Le Témoin amoureux et plus récemment Source Code.

Récemment, elle a tenu le rôle principal féminin de la série True Detective, acclamée par la critique.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Michelle Monaghan, née à Winthrop dans l'Iowa, est la fille de Bob et Sharon Monaghan. Son père était ouvrier et fermier à temps partiel ; sa mère tenait une crèche dans la maison familiale[1],[2]. Elle a deux frères aînés, Bob et John[3], et sa famille a fréquemment recueilli et adopté d'autres enfants. En 1994, elle sort diplômée de la East Buchanan High School, où elle était déléguée de classe et avait joué dans quelques pièces. Après son diplôme, elle déménage à Chicago pour étudier le journalisme au Columbia College. Parallèlement, elle est mannequin pour payer ses cours[4],[5] aux États-Unis ainsi qu'à Milan, Singapour, Tokyo et Hong Kong. Elle quitte l'université alors qu'il lui reste un semestre à compléter et part à New York poursuivre ses activités de mannequin et d'actrice.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts à la télévision et au cinéma[modifier | modifier le code]

Ses premières apparitions remarquées sont des rôles mineurs dans les séries télévisées Young Americans et New York, unité spéciale en 2001, tourne également des publicités pour Stayfree et Secret Sheer Dry[6]. Michelle Monaghan fait ses débuts sur grand écran la même année dans Perfume[7] de Michael Rymer, suivi en 2002 par un petit rôle dans Infidèle.

Concernant son expérience sur Infidèle, elle raconte :

« J'ai joué un tout petit rôle de secrétaire dans Infidèle, d'Adrian Lyne. La moitié de mes scènes ont été coupées, mais les encouragements de Richard Gere m'ont aidée à réaliser que devenir actrice était ce qui me tenait le plus à cœur[8]. »

— Michelle Monaghan, interview pour le magazine Première par Christian Jauberty, septembre 2005.

Michelle Monaghan (à droite), au Vail Film Festival (en) avec Scott Cross, fondateur du festival (avril 2009).

Elle incarne le personnage récurrent de Kimberly Woods pendant toute la troisième saison de Boston Public, qui lui permet de se faire remarquer des critiques et du public[4]. Par la suite, elle retourne ensuite au cinéma, où elle apparaît dans deux films dramatiques : Une si belle famille (2003), dans lequel elle partage l'affiche avec Michael et Kirk Douglas et un rôle secondaire mais d'importance dans le film indépendant Winter Solstice[9] (2004), où elle joue aux côtés d'acteurs comme Anthony LaPaglia et Aaron Stanford. Malheureusement, malgré un certain succès critique, ils passent inaperçus lors de leurs sorties en salles et restent inédits dans la plupart d'autres pays étrangers.

En 2004, elle joue un agent de la CIA dans La Mort dans la Peau, second volet de la saga Jason Bourne et obtient par la suite des rôles un peu plus conséquents devant tour à tour un génie de l'informatique de l'équipe de Brad Pitt dans le film d'action Mr. et Mrs. Smith et la collègue de Charlize Theron victime de harcèlement sexuel dans le drame L'Affaire Josey Aimes.

Elle tourne deux films par la suite Constantine, dans lequel elle incarne un démon[10], et Syriana, où elle devient une Miss USA, maîtresse d'un magnat du pétrole[11]. Mais la majorité de ses scènes de Constantine furent supprimées au montage car le réalisateur, Francis Lawrence, voulait que le personnage principal, joué par Keanu Reeves, soit complètement seul quand il rencontre le personnage de Rachel Weisz. Elle apparaît seulement dans une scène de quelques secondes[12],[13],[10]. Pour Syriana, ses scènes furent également supprimées suite aux réactions négatives sur la durée du film lors des projections tests[14],[12].

La révélation et la consécration[modifier | modifier le code]

Néanmoins, il faut attendre 2005 pour qu'elle obtienne, après avoir passé deux auditions[8], son premier grand rôle au cinéma dans la comédie policière Kiss Kiss Bang Bang, réalisée par Shane Black, dans laquelle elle partage la vedette avec Robert Downey Jr. et Val Kilmer. Elle y incarne Harmony Faith Lane, une jeune femme du Midwest, « sexy, pleine de punch », qui « veut être actrice mais n’y arrive pas », qui « n’a pas eu beaucoup de chances dans sa vie[15] » et qui est mêlée à une histoire de meurtre.

Séduite par le scénario qu'elle qualifie de « passionnant[15] », l'actrice décrit son personnage comme « débrouillarde, vulnérable sous ses airs cool, drôle et romantique » et qui « ne subit pas les événements mais les provoque[8] » et ajoute qu'elle « est à la fois fragile, romantique, drôle et forte[16] ».

C'est avec ce film qu'elle tourne sa première (et unique à ce jour) scène de nu, ce qui lui vaut de raconter dans une interview :

« Quelqu’un m’a dit que j’étais sur le site Celebrity Skin, je lui ai répondu : "Oh, c’est cool !" J'adore Internet. Maintenant, je peux regarder mes seins en ligne chaque jour[15] ! »

— Michelle Monaghan

Présenté au Festival de Cannes[17], Kiss Kiss Bang Bang a rencontré un succès critique[18], à défaut d'un succès commercial suffisant, permettant à Monaghan de lancer véritablement sa carrière cinématographique.

Michelle Monaghan, lors de la première de Mission impossible 3 (avril 2006)

Mais la vidéo de ses essais pour Constantine lui vaut d'être auditionnée pour le casting de Mission impossible 3[19],[20]. En 20 minutes, elle obtient le rôle de Julia, épouse d'Ethan Hunt (Tom Cruise) et femme qui est tout ce qu’il y a de plus normal, ne connaissant pas les activités de son mari[20], avant de finir par adopter une attitude de tueuse plutôt efficace[21]. Pour se préparer pour le film, elle s'est entraînée au maniement des armes à feu et mise en condition physique[22].

Succès critique, malgré un résultat au box-office décevant par rapport à la saga, Mission impossible 3 permet à la comédienne de se faire connaître d'un large public — ce long-métrage étant à ce jour son plus grand succès commercial — et d'obtenir des rôles importants.

Pour elle, la célébrité « n’est pas quelque chose dont [elle se] soucie », que si ça arrivait, la seule chose qu'elle pourrait faire, « c’est de faire avec » et qu'à présent, elle se concentre sur son évolution en tant qu’actrice, en croyant que beaucoup de gens pensent à la célébrité pour elle plus qu'elle y pense elle-même[23].

Les changements de registres[modifier | modifier le code]

L'année 2007 est marquée par la sortie de deux films dans lesquels elle tient les rôles principaux féminins. Dans Gone Baby Gone, premier film réalisé par l'acteur Ben Affleck, adaptation du roman de Dennis Lehane, elle prête ses traits au personnage d'Angie Gennaro. C'est une détective privé qui, avec son collègue et petit ami (interprété par Casey Affleck), enquête sur la disparition d'une petite fille dans la ville de Boston. Pour l'actrice, ce rôle est un défi en raison du sujet qui l'a interpellé et elle a apprécié qu'il n'y ait pas de happy end et que personne n'ait tort, ni raison[24]. Concernant le personnage et son évolution dans l'histoire, elle ajoute :

« Elle fait un boulot de mec. Elle est un rôle non traditionnel pour une femme, et c’est ce qui m’a plu. Et particulièrement qu’un couple puise être en désaccord sur quelque chose moralement et éthiquement. Cela va vous déchirer. Pour moi, cela a été une vraie dévastation. Je me suis beaucoup posé de questions. "Que ferais-je dans cette situation ?" Je ne sais toujours pas ce que je ferais. Vous esprit vous dit de faire une chose et votre cœur vous dit une chose différente. Ce qui vous laisse avec une sensation de malaise à la fin du film, c’est de réaliser que la seule victime est la petite fille [...] Parce que vous voyez un couple qui fait une bonne équipe et qui est censé être ensemble. Mais cela les détruit. C’est simple. Ce n’est pas quelque chose à laquelle elle renonce, ou ils renoncent. Ce n’est pas quelque chose dont ils discutent. C’est juste ça et ils se séparent l’un de l’autre[24]. »

— Michelle Monaghan, interview pour le site Movieweb.com, octobre 2007.

Lors de sa sortie en salles, Gone Baby Gone est encensé par la critique dans les pays anglophones[25],[26] et francophones[27] et rencontre un succès honorable en salles[28]. Monaghan fut nommée avec l'ensemble du casting au Critics Choice Award de la meilleure distribution.

Puis elle tente une incursion dans la comédie, en tenant le premier rôle féminin des Femmes des ses rêves des frères Farrelly, remake du Brise-cœur[note 1]. Elle partage l'affiche avec Ben Stiller. Au départ, elle avait auditionné pour le rôle qui sera tenu par la suite par Malin Akerman[29]. Selon elle, cette comédie est un « nouveau choix » puisque la préparation d'un rôle dans ce genre de films est différente de celle des films dramatiques[29]. En dépit des commentaires mitigés[30],[31], Les Femmes de ses rêves a rencontré son public avec 127 millions de dollars de recettes.

L'année 2008 est chargée puisqu'elle est à l'affiche de deux films : Le Témoin amoureux, comédie romantique dans laquelle elle la meilleure amie de Patrick Dempsey, qui tombe amoureux d'elle, et L'Œil du mal, un thriller avec Shia LaBeouf. Elle y incarne une mère célibataire accusée de terrorisme, personnage le plus physique qu'elle ait fait[32], assurant la majeure partie des cascades[33].

Mais cette même année marque ses débuts de productrice avec le film indépendant Trucker, dans lequel elle tient le rôle central. Tourné avec un faible budget et en dix-huit jours[34], Trucker raconte l'histoire d'une camionneuse qui est contrainte de s'occuper de son fils qu'elle connaît à peine. L'actrice trouve que le film offre un « regard honnête sur une femme[34] » et que son personnage est véritablement « honnête[34] ».

« [Le personnage] était si bien écrit, et c'était vraiment un "rôle de la vie" que je ne pouvais pas laisser passer. C'était un regard très honnête sur une femme. J'ai vraiment été intriguée par son caractère et par l'idée de jouer un personnage auquel je ne m’identifiais pas au premier abord. Elle a fait beaucoup de choix que la plupart des femmes ne ferait pas, et j'ai été très intriguée par le fait de jouer quelqu'un auquel la plupart gens ne s'identifierait pas ou n’aimerait probablement pas s'identifier. Alors j'ai voulu la jouer. Le défi était de ne pas rendre les gens comme elle. À la fin, c’était d'aider les gens à comprendre qui elle est et pourquoi elle fait les choix qu'elle fait[35]. »

— Michelle Monaghan, interview de Malibu Magazine, 8 octobre 2008.

Très attachée au film, elle se prépara pour le rôle un an avant le début du tournage[34] en passant le permis poids-lourds et a déclaré qu'elle n'aurait pas fait le film si elle n'avait pas obtenu ce permis[34],[35]. Elle sera récompensée au San Diego Film Critics Society Awards de 2009 pour sa prestation de camionneuse (« Meilleure actrice »)[36].

Elle fait un retour à la comédie en 2010, en incarnant l'épouse enceinte de Robert Downey Jr. dans Date Limite, puis joue dans Somewhere, de Sofia Coppola.

L'année suivante, elle partage la vedette avec Jake Gyllenhaal dans le thriller de science-fiction Source Code, devient l'épouse de Gerard Butler dans le film Machine Gun Preacher et fait un caméo dans le quatrième volet de Mission impossible.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a rencontré le graphiste australien Peter White lors d'une fête en 2000 et ils se sont mariés en août 2005. Ils habitent à New York ; Michelle a donné naissance à une petite fille, Willow Katherine White, le [37]. Le , elle a donné naissance à son second garçon, un garçon nommé Tommy Francis White[38].

En octobre 2011, elle révèle dans une interview qu'elle a souffert d'un cancer de la peau : son mari a remarqué un grain de beauté à un de ses mollets et a insisté pour qu'elle consulte un médecin : l'actrice apprend le diagnostic et subit une opération afin de retirer le grain de beauté et il ne semble pas y avoir de complications ou de propagation[39],[40],[41].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

Michelle Monaghan est doublée en français par les actrices suivantes :

Drapeau de la France France
Et aussi
Drapeau du Canada Canada

La liste ci-dessous indique les titres canadiens francophones.

Et aussi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Michelle Monaghan reprend le rôle tenu par Cybill Shepherd dans le film d'origine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Michelle Monaghan Interview », Madeinatlantis.com,‎ 2006 (consulté le 28 octobre 2008)
  2. Dan Haugen, « Small-town girl Michelle Monaghan hitting it big in Hollywood », Waterloo Cedar Falls Courier,‎ 10 nov. 2005 (lire en ligne)
  3. (en) « Michelle Monaghan Biography », Movies.yahoo.com (consulté le 28 octobre 2008)
  4. a et b http://michellemonaghan.free.fr/?page_id=21
  5. http://www.imdb.com/name/nm1157358/
  6. (en) « Other Works », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011).
  7. (en) Perfume sur l’Internet Movie Database
  8. a, b et c (fr) « Le talent : Michelle Monaghan explose en 4 temps (article du magazine Première) », sur SublimeMichelle.fr (consulté le 21 décembre 2011).
  9. (en) Winter Solstice sur l’Internet Movie Database
  10. a et b (en) « Fiche du film Constantine », sur SuperbeMichelle (consulté le 19 décembre 2011)
  11. (fr) « Fiche du film Syriana », sur SuperbeMichelle (consulté le 19 décembre 2011).
  12. a et b Ses scènes supprimées figurent dans les bonus du DVD.
  13. http://www.imdb.com/title/tt0360486/trivia
  14. http://www.imdb.com/title/tt0365737/trivia
  15. a, b et c (fr) « Citations », sur SublimeMichelle (consulté le 21 décembre 2011).
  16. (fr) « À propos de Kiss Kiss Bang Bang (article d'EcranLarge) », sur SublimeMichelle (consulté le 21 décembre 2011).
  17. (en) « Festival de Cannes: Kiss Kiss Bang Bang », festival-cannes.com (consulté en 2009-12-12)
  18. http://www.metacritic.com/movie/kiss-kiss-bang-bang
  19. (fr) « Fiche du film Mission impossible 3 », sur SuperbeMichelle (consulté le 19 décembre 2011).
  20. a et b http://angelinafr.free.fr/presse/int-moviehole.php
  21. http://angelinafr.free.fr/presse/int-conferencemi3.php
  22. http://angelinafr.free.fr/presse/int-glamourfr.php
  23. http://angelinafr.free.fr/presse/int-elleus.php
  24. a et b (fr) « Michelle Monaghan est Gone Baby Gone (article sur Movieweb) », sur SublimeMichelle (consulté le 22 décembre 2011).
  25. (en) « Gone Baby Gone », sur Rotten Tomatoes (consulté le 22 décembre 2011)
  26. (en) « Gone Baby Gone », sur Metacritic.com (consulté le 22 décembre 2011).
  27. (fr) « Critique presse de Gone Baby Gone », sur Allociné (consulté le 23 décembre 2011).
  28. (en) « Gone Baby Gone », sur Box Office Mojo (consulté le 22 décembre 2011).
  29. a et b (fr) « Interview exclusive à propos de Les Femmes de ses rêves (Moviehole Australie) », sur Superbe Michelle (consulté le 22 décembre 2011)
  30. (en) « The Heartbreak Kid », sur Rotten Tomatoes (consulté le 22 décembre 2011)
  31. (en) « The Heartbreak Kid », sur Metacritic (consulté le 22 décembre 2011).
  32. (fr) « Visite sur le tournage (ComingSoon.net) », sur SuperbeMichelle (consulté le 22 décembre 2011)
  33. (fr) « Fiche du film L’œil du Mal », sur SuperbeMichelle (consulté le 22 décembre 2011).
  34. a, b, c, d et e http://angelinafr.free.fr/presse/int-cstrucker.php
  35. a et b (fr) « Article de Malibu Magazine », sur SuperbeMichelle (consulté le 22 décembre 2011).
  36. http://www.imdb.com/title/tt1087527/awards
  37. Michelle Monaghan has a baby girl
  38. http://www.hollywoodreporter.com/news/michelle-monaghan-gives-birth-baby-652939
  39. http://www.journalmetro.com/culture/article/1002146--michelle-monaghan-parle-de-son-cancer-de-la-peau
  40. Michelle Monaghan had skin cancer from ContactMusic.com
  41. http://angelinafr.free.fr/presse/int-health.php
  42. a, b, c, d et e (fr) « Filmographie de Michelle Monaghan », sur RS Doublage.com (consulté le 8 août 2011).
  43. (fr) « Source Code - fiche de doublage », sur Voxofilm (consulté le 19 décembre 2011).
  44. (fr) « Boston Public (série TV) - fiche de doublage », sur Voxofilm (consulté le 2 janvier 2012).
  45. http://buffy.free.fr/doublagissimo/shows/justicier_de_l_ombre.htm
  46. (fr) « L'Affaire Josey Aimes - fiche de doublage », sur Voxofilm (consulté le 19 décembre 2011).
  47. (fr) « Gone Baby Gone - fiche de doublage » (consulté le 19 décembre 2011).
  48. (fr) « Doublage Séries Database » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-08.
  49. a, b et c (fr) « Filmographie de doublage de Michelle Monaghan », sur Doublage Québec.ca (consulté le 8 août 2011).