Michelle Dawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dawson.

Michelle Dawson (née en 1961) est une personnalité canadienne connue pour son rapport au sujet de l'autisme qu'elle vise à faire évoluer dans le sens d'une reconnaissance comme différence plutôt que comme maladie[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle travaille comme chercheuse affiliée au laboratoire d’étude du traitement de l’information dans les troubles envahissants du développement de l’hôpital Rivières-des-Prairies de Montréal dirigé par Laurent Mottron[2], ayant d'abord intégré l'équipe de ce professeur au département de psychiatrie de l’Université de Montréal pour mettre au point un test de QI plus adapté pour évaluer l'intelligence des personnes autistes.

C'est une militante active et soutenue[3] des droits de la personne autiste, qui s'élève notamment contre la notion de soin curatif[4] (citée par exemple devant la cour suprême du Canada contre les méthodes éducatives issues de l'ABA[5]).

Elle a reçu un diagnostic d'autisme au début des années 1990[6].

En juin 2013, elle a reçu un doctorat honoris causa de l'Université de Montréal pour ses travaux scientifiques et éthiques sur l'autisme[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article de presse, décembre 2007
  2. Son domaine d'étude est plus précisément l'apprentissage et l'intelligence dans l'autisme, le phénotype cognitif autiste, et la qualité de la recherche d'intervention en autisme selon la page de présentation de Michelle Dawson par l'université de Montréal)
  3. (en) page consacré sur autistic.org (traduction automatique)
  4. (en)http://www.nationalreviewofmedicine.com/issue/2006/05_15/3_patients_practice03_9.html ]
  5. (en) http://www.opposingviews.com/i/for-michelle-dawson-autism-is-whatever-she-says-it-is
  6. D'après le tribunal canadien des droits de la personne : « Mme Dawson a témoigné que son premier diagnostic d'autisme a été rendu au début des années 1990, par M. T., qui avait un doctorat en psychologie et était chercheur à l'Université du Québec à Montréal, et par la Dre K. » (source)
  7. « Michelle Dawson reçoit un doctorat honoris causa pour ses travaux sur l'autisme », sur www.nouvelles.umontreal.ca,‎ 17 juin 2013