Michele Di Pietro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Di Pietro.
Michele Di Pietro
Biographie
Naissance 18 janvier 1747
Albano
Ordination sacerdotale 28 octobre 1771
Décès 2 juillet 1821
Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
23 février 1801
par Pie VII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Maria in Via
Cardinal-évêque d'Albana
Cardinal-évêque de Porto e Santa Rufina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 24 février 1794
Fonctions épiscopales Grand pénitencier
Préfet de la Congrégation de l'Index
Préfet des études de l'Université pontificale grégorienne
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Michele Di Pietro (né le 18 janvier 1747 à Albano et mort le 2 juillet 1821 à Rome) est un cardinal italien du XIXe siècle. Il est l'oncle du cardinal Camillo Di Pietro.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michele Di Pïetro est nommé archevêque titulaire de Isauriopoli en 1794. Le pape Pie VII le crée cardinal lors du consistoire du 23 février 1801. Sa création est publiée le 9 août 1802.

Le cardinal Di Pietro est pro-préfet de la "Congrégation pour la Propaganda Fide". Il est un des auteurs proéminents de la bulle d'excommunication Quum memoranda de 1809. Comme il n'assiste pas au mariage de Napoléon, il fait partie des "cardinaux noirs", qui n'ont pas la permission de s'habiller en rouge et il est emprisonné à Vincennes en 1811. Di Pietro retourne à Rome en 1814 et devient grand pénitencier jusqu'en 1821, il est préfet de la Congrégation de l'Index en 1818 et préfet des études de l'Université pontificale grégorienne. En 1820 il est vice-doyen du Collège des cardinaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]