Michel Zéraffa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Zéraffa (1918-1985) était un romancier, critique littéraire, essayiste et traducteur français né à Tunis. Il a été chargé de recherche au CNRS à partir de 1957.

Il a été critique littéraire aux Lettres françaises, au périodique Observateur et aux Lettres nouvelles. Zéraffa a traduit notamment des œuvres d'Alexander Werth et d'Henry James.

Ses derniers ouvrages (notamment Roman et société, 1971) constituent des contributions à la sociologie de la littérature[1].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Le Temps des rencontres, roman, Paris, Albin Michel, 1948.
  • L'Écume et le sel, roman, Paris, Albin Michel, 1950.
  • Le Commerce des hommes, roman, Paris, Albin Michel, 1952.
  • Les Doublures, roman, Paris, Albin Michel, 1958.
  • Personne et personnage – Le romanesque des années 1920 aux années 1950, Paris, Klincksieck, 1969.
  • Roman et société, Paris, Presses universitaires de France, 1971.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Anne Barrère et Danilo Martuccelli, « La sociologie à l'école du roman français contemporain », dans SociologieS [En ligne], Théories et recherches, mis en ligne le 18 janvier 2008