Michel Serfaty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serfaty.

Michel Serfaty, né le 20 janvier 1943 à Marrakech (Maroc), est un rabbin franco-marocain, professeur et président d'associations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il immigre en France dans les années 1960. Il est depuis 1985 le rabbin de la communauté de Ris-Orangis, dans la banlieue sud-est de Paris.

Il a joué en Coupe d'Europe de basket-ball avec l'équipe de l'Alliance au Maroc, il a joué en Première division puis a été le pilier sportif de l'AS Menora avec Jean Kahn, l'ancien président du Consistoire central et de la communauté juive de Strasbourg. Le club avait été créé par ce dernier pour intégrer les Juifs d'Afrique du Nord avec les Juifs ashkénazes de Strasbourg. Le club est monté jusqu'en seconde division en 1976. Serfaty a été le capitaine de l'équipe de France Maccabi durant plus de 12 ans. Il choisit ensuite la carrière universitaire et est un spécialiste de l'étude de la Massorah (lexicographie hébraïque). Il est président de l'Amitié judéo-musulmane de France, ainsi que de l'association DPM (Déportation-Persécution-Mémoire).

Michel Serfaty est engagé dans le dialogue inter-religieux, tant au plan local qu’au plan national. Professeur à l’université de Nancy 2, il préside la commission « Relations avec les autres religions » du consistoire de Paris.

Projet AJMF[modifier | modifier le code]

Le 17 octobre 2003 en fin de journée, alors qu’il se rendait à pied avec son fils Lior à la synagogue, Michel Serfaty a fait l’objet d’une agression antisémite[1]. L’auteur de cette agression et son complice sont identifiés et mis en examen ; tous deux sont d’origine maghrébine et habitent une cité voisine. À la suite de cet événement, le rabbin de Ris-Orangis lance le projet « AJMF » qui aboutira à la création de la première association judéo-musulmane de France et la réalisation de deux tours de France consacrés aux rencontres entre communautés juives et musulmanes dans les villes-étapes (en 2005 et 2006).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le moine, l'imam et le rabbin, coécrit avec Benoît Billot et Zuhair Mahmoud, 2002, éd. Calmann-Lévy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettre du Président de la République au rabbin Michel Serfaty suite à l'agression dont il a été victime à Ris-Orangis - Présidence de la République

Lien externe[modifier | modifier le code]