Michel Klein (mode)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klein.

Michel Klein est un créateur de mode français né en 1958.

Historique[modifier | modifier le code]

Ses premières expériences dans une maison de couture sont au côté d'Yves Saint Laurent, auquel il présente des dessins d'imprimés. Cette rencontre marque le début d'une collaboration avec la célèbre maison. Puis, il s'envole pour l'Italie où il dessine les collections de chaussures de Maud Frizon.

À 17 ans, il joint Jacqueline Jacobson pour la collection Dorothée Bis, remarqué par Colombe Pringle, rédactrice mode au magazine ELLE, cette dernière photographie les premiers vêtements griffés Michel Klein.

En septembre 1975, avec Andrée Putman et Colombe Pringle, commence l’aventure de la place du Marché-Saint-Honoré avec le groupe « créateurs » réunissant, Issey Miyake, Jean-Charles de Castelbajac, Christiane Bailly… En 1977, avec le célèbre metteur en scène Bob Wilson, Michel Klein élabore des costumes de Death, Destruction and Detroit à Berlin, Edison à New York avant la présentation au festival d’automne en octobre 1979 à Paris.

Adoption d'un style[modifier | modifier le code]

Au fil de ses créations, son style s'affirme. En 1981 la marque « Michel Klein » est lancée. En 1990 une licence de fabrication pour le prêt-à-porter est signée.

En plus du prêt-à-porter, une licence parfum est signée avec la Société L’Oréal en 1985. S’ensuit le lancement du catalogue par correspondance du Club des Créateurs de Beauté, regroupant entre autres, les créateurs : agnès b., Tan Guidicelli, ou encore Jean Marc Maniatis, spécialiste de la coiffure…

Michel Klein dévoile son premier parfum : « Rendez-vous », puis « Premier rendez-vous », « Insomny », et enfin « Comédie ».

Expansion[modifier | modifier le code]

En 1989, Michel Klein signe avec la société Itokin, suivie par l’ouverture de 23 boutiques au Japon. La collaboration avec ce même groupe se renforce au cours des années, donnant naissance à des lignes de prêt-à-porter et accessoires femmes, hommes, enfants, sous les marques Michel Klein, MK, IMK, AVV par Michel Klein, ces marques sont distribuées en 2002 dans environ 800 boutiques et corners. Une licence de montres avec le Groupe Seiko fait aussi partie du développement en Asie.

Invité de la saison Hiver 93/94 du catalogue de La Redoute, Michel Klein présente notamment son vêtement fétiche, « la veste chinoise ».

En janvier 1994, Michel Klein présente sa première collection Haute Couture pour la Guy Laroche, puis en septembre de la même année lance une ligne de prêt-à-porter de couturier sous la griffe « Guy Laroche Couture », une déclinaison de modèles de Haute Couture. Un an plus tard, il devient alors directeur artistique de la maison Guy Laroche.

L’année 1999 voit l’installation d'un espace de show room et d’exposition. Les expositions vont ainsi se succéder d’octobre 2000 à octobre 2001, notamment sur le thème de la veste chinoise. Cette dernière fera d’ailleurs l’objet de la réalisation de deux modèles exclusifs pour Monoprix durant l’hiver 2001.

Le Bon Marché présente, quant à lui à l’exposition « Variation sur la veste chinoise » en 2002. Cette exposition vient s’enrichir d’un nouveau volet, les Vestes Chinoises vues par les artisans de la Haute Couture, sous le patronage de François Lesage. Elle s’accompagne d’une campagne d’affichage dans le métro et les abribus ; le visuel est réalisé par Karl Lagerfeld.

Une deuxième édition de l’exposition a lieu en février 2002, dans les vitrines du grand magasin new yorkais : Barneys, pendant la semaine de la mode à New York.

Mars et octobre 2002, Michel Klein présente ses collections Automne Hiver et Printemps Été 2003, dans son espace de la rue Saint-Honoré.

Viens alors le lancement en mars 2004 de la ligne Cher Michel Klein, collection de prêt-à-porter de luxe. Elle est bientôt accompagnée en octobre 2005 d’un parfum, Parfum Cher Michel Klein, avec le groupe L'Oréal, et le Club des créateurs de beauté. La campagne de publicité est signée Peter Lindbergh. Une montre en partenariat avec Seiko est lancée en France en mars 2006. Naomi Campbell se dévoile alors sous l’objectif de la photographe Sonia Sieff, pour la campagne de publicité.

Successivement en janvier et septembre 2009, Michel Klein est l’invité de la saison Printemps Été 2009 et Hiver 2009/2010 du catalogue La Redoute, deux doubles pages sont alors consacrées à sa marque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]