Michel Fournier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel André Fournier, né le à Treban dans l'Allier, est un parachutiste français retraité de l'armée de terre française. Ses records, et par association le projet de saut stratosphérique dont il était l’auteur, ont subi des controverses au sein de la communauté parachutiste[1],[2],[3].

Parachutisme[modifier | modifier le code]

Michel Fournier totalise, selon la présentation qui était sur le site web de son ancien projet « The Big Jump », plus de 8 700 sauts en parachute en 2013, dont le record de France de hauteur établi à 12 000 m[4]. Cependant, ces données ont été contestées par Patrick de Gayardon[5],[1], le magazine Paramag[2],[3], et ont fait l'objet d'une vive controverse sur internet[6]. Aucun organisme officiel n'a jamais confirmé un seul de ses titres[3].

Projet « The Big Jump »[modifier | modifier le code]

Michel Fournier a mené, avec une équipe technique, un projet de quadruple record du monde, baptisé « The Big Jump » (anciennement « le grand saut ») qui ne s’est jamais réalisé : il s’agissait d'un saut en chute libre à partir d'un ballon à hélium à une altitude de 40 kilomètres avec trois records potentiels à la clé (hauteur atteinte par un ballon monté, hauteur de saut et chute libre de 7 min[réf. nécessaire]. Le projet S38 (projet de saut en chute libre à 38 000 mètres), né à la suite de l'explosion au décollage de Challenger en 1986, voulait démontrer la faisabilité d'un sauvetage d'astronaute[7]. Le projet S38 développé par le CNES a vu ses financements interrompus en 1989, suite à l’abandon du projet de navette européenne Hermès. Michel Fournier repris alors les technologies de S38 pour continuer l'aventure, mais disposait d'un budget insuffisant pour le mener à terme[8].

Toutes les tentatives annoncées ou effectuées (2002, 2003[9], 2008[10],[11], mai 2009[12], 16 mai 2010[13]) ont échoué[6]. La tentative annoncée pour fin mai 2011[14] n'a pas eu lieu.

Début 2010, l'Autrichien Felix Baumgartner s'est lancé dans une aventure similaire[15] ; il détient les records sur ce genre de sauts, établis le  : saut d'une altitude de 39 000 mètres et pointe de vitesse de 1 342 km/h. Fin 2014, Alan Eustace, un cadre de chez Google, a battu le record d'altitude de 2012, en sautant depuis 41 419 mètres[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le grand saut de Michel Fournier à 40 000 mètres ! la controverse », sur jimstar.sportblog.fr, SportBlog,‎ (consulté le 28 février 2011)
  2. a et b Yves-Marie Guillaud, « Le grand saut » [PDF], sur paramag.nuxit.net, Paramag,‎ (consulté le 28 février 2011)
  3. a, b et c « Complément d'information Paramag » [PDF], sur paramag.nuxit.net, Paramag (consulté le 28 février 2011)
  4. Projet « The Big Jump », présentation de Michel Fournier
  5. Paramag no125, octobre 1997
  6. a et b Nathalie Lamoureux, « Ce Français qui prépare le grand saut », sur lepoint.fr, Le Point,‎ (consulté le 16 octobre 2012)
  7. Paul Webster, « Daredevil to free fall from 25 miles up in record bid », The Guardian,‎ (consulté le 16 octobre 2012)
  8. Alexandra Tauziac, « L'exploit de Felix Baumgartner peut-il aider à sauver des vies ? », sur sudouest.fr,‎
  9. « Michel Fournier tente le plus haut saut en parachute de l'histoire », sur lexpress.fr, L'Express,‎ (consulté le 16 octobre 2012)
  10. « Le parachutiste Michel Fournier échoue dans sa tentative de saut à 40 000 mètres », sur lemonde.fr, Le Monde,‎ (consulté le 16 octobre 2012)
  11. Fabrice Voisin, « Le "grand saut" fait pschiitt ! », sur lejdd.fr, Le JDD,‎ (consulté le 16 octobre 2012)
  12. Michel Fournier, sur son site, le 25 août 2009
  13. Gérard Cayron, « Un nouveau ballon pour faire «le grand saut» », sur www.larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées,‎ (consulté le 15 mai 2010)
  14. selon le dossier de presse, consultable sur le site du Grand Saut, consulté le 14 juin 2011
  15. Jean-Luc Goudet, « Saut en parachute depuis la stratosphère : Red Bull entre en lice », sur www.futura-sciences.com, Futura-sciences,‎ (consulté le 25 février 2010)
  16. « Alan Eustace, le directeur général de Google, bat le record d'altitude en ballon de Baumgartner », Le Huffington Post (via AFP), 25 octobre 2014 [ lire en ligne ]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]