Michel Dion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dion.

Michel Dion

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 11 février 1954,
Granby (Canada)
Joueur retraité
Position Gardien de but
A joué pour Racers d'Indianapolis (AMH)
Stingers de Cincinnati (AMH)
Nordiques de Québec (LNH)
Jets de Winnipeg (LNH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Skipjacks de Baltimore (LAH)
Repêc. AMH 150e choix au total, 1974
Racers d'Indianapolis
Carrière pro. 1974 – 1985

Michel Dion (né le 11 février 1954 à Granby, ville du Québec au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace. Il évoluait en tant que gardien de but en Amérique du Nord. Il est présentement instructeur de golf en Caroline du Sud.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière avec le Canadien junior de Montréal dans l'Association de hockey de l'Ontario - aujourd'hui Ontario Hockey League - en 1969[1]. Durant la même période, en 1972, Il joue au baseball professionnelement pour les équipes mineures affiliées aux Expos de Montréal. Il s'aligne avec les Expos de Cocoa et les Expos de West Palm Beach. Après cet essai, il décide de se concentrer sur le hockey.

Il rejoint l'Association mondiale de hockey suite au repêchage amateur de l'association en 1974. À cette occasion, il est choisi par les Racers d'Indianapolis en tant que 150e choix (onzième ronde). Il joue tout de même son premier match dans l'AMH lors de saison qui suit.

En 1975-76, il est le gardien titulaire des Racers et reçoit le trophée Ben Hatskin du meilleur gardien de l'AMH. Deux saisons plus tard, en 1977, il signe avec les Stingers de Cincinnati en tant qu'agent libre. Il joue avec la franchise jusqu'à la fin de la saison 1978-79, dernière saison de l'AMH. Suite à la disparition de l'AMH certaines équipes sont acceptées dans la Ligue nationale de hockey - c'est le cas des Nordiques de Québec, des Oilers d'Edmonton, des Jets de Winnipeg et des Whalers de la Nouvelle-Angleterre - tandis que les deux autres franchises sont dissoutes. Les joueurs de Cincinnati sont alors dispersés dans les différentes franchises de la LNH. Au cours de ce repêchage de dispersion, Dion est choisi par les Nordiques.

Le 13 octobre 1979, il était devant le filet lors du premier match des Nordiques contre les Canadiens de Montréal au Forum de Montréal. Les Canadiens remportèrent le match 3-1.

Il joue alors une cinquantaine de matchs de la première saison de l'équipe dans la LNH, sauvant assez souvent une équipe décimée par les blessures. Malgré tout, la saison suivante, en février, les Nordiques vendent Dion aux Jets de Winnipeg et il y finit la saison.

Laissé libre par les Jets, il signe en tant qu'agent libre au cours du mois de juin avec les Penguins de Pittsburgh pour qui il jouera jusqu'à sa retraite en 1985. Au cours de sa première saison avec les Penguins, il totalise 25 victoires et est même sélectionné pour jouer le 34e Match des étoiles de la LNH.

Fait inhabituel dans l'histoire de la LNH[modifier | modifier le code]

Le 10 décembre 1980, lors d'un match contre les Bruins de Boston au Colisée de Québec, il avait abandonné son filet après un but des Bruins pour se rendre au vestiaire. L'incident s'est produit à 8 minutes du début de la deuxième période. L'entraîneur Michel Bergeron déclara : « Après ce qu'il vient de faire, je ne veux plus le revoir avec mon club »[2]. Dion était frustré par la qualité du jeu et il n’a disputé qu’un seul autre match avec les Nordiques avant d’être envoyé aux Jets de Winnipeg.

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Association mondiale de hockey
Ligue nationale de hockey

Statistiques[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, il aura joué 227 matchs dans la LNH pour 5 matchs de séries éliminatoires et une soixantaine de victoires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie sur www.legendsofhockey.net.
  2. Claude Larochelle, Les Nordiques : 10 ans de suspense, Sillery, Lotographie, 1982, p. 334.

Voir aussi[modifier | modifier le code]