Michel Dantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Dantin
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le 14 juillet 2009
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e, 8e Parlement européen
Maire de Chambéry
En fonction depuis le 4 avril 2014
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Bernadette Laclais
Biographie
Date de naissance 15 janvier 1960 (54 ans)
Lieu de naissance Lyon, Rhône
Nationalité Française
Parti politique Union pour un mouvement populaire
Parti populaire européen
Profession Inspecteur général de l'agriculture

Michel Dantin, né le 15 janvier 1960 à Lyon, est un homme politique français, élu député européen sous l'étiquette UMP. Il est président de la fédération UMP de Savoie et maire de Chambéry.

Une carrière politique précoce[modifier | modifier le code]

Agriculteur de formation, Michel Dantin travaille à la FDSEA de la Savoie quand il est élu en 1983, à 23 ans, conseiller municipal de Chambéry, sur la liste menée par le maire gaulliste Pierre Dumas. Au cours de ce premier mandat municipal, il est adjoint au maire chargé de la commune associée de Chambéry-le-Vieux. Réélu conseiller municipal d'opposition en 1989, 1995 et 2001, il est de nouveau réélu conseiller municipal en 2008 malgré la défaite de la liste UMP-MoDem. Il siège également à Chambéry métropole, où il est membre du bureau depuis 2001.

En 1985, il est élu conseiller général RPR de Chambéry-Nord. Benjamin du conseil général de la Savoie à 25 ans[1], il en devient le vice-président chargé de l'environnement sous la présidence de Michel Barnier de 1994 à 1998. En 1998, alors qu'il sollicite un troisième mandat cantonal, il est battu par Thierry Repentin. Il n’a pas réussi à reconquérir un siège de conseiller général lors des élections cantonales de 2004 en étant battu par Albert Darvey (DVG) dans le canton du Châtelard, dans le massif des Bauges.

Président du Comité de Bassin Rhône-Méditerranée-Corse de l'Agence de l'eau depuis 2008[2], Michel Dantin a été également président du Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie (CPNS), et est président du Comité de bassin versant du lac du Bourget, et du Comité intersyndical d'assainissement du lac du Bourget (CISALB)[3], tous des organismes chargés de la protection de l'eau et des milieux aquatiques. Il est inspecteur général de l'agriculture depuis 2007[4].

Conseiller ministériel[modifier | modifier le code]

En 2002, il rejoint le cabinet d'Hervé Gaymard, alors ministre de l'agriculture et ancien président du Conseil général de la Savoie, comme conseiller technique chargé de la montagne et de l'environnement. En 2004, il suit Hervé Gaymard au ministère de l'économie et des finances, comme conseiller technique chargé du développement économique durable.

Au départ d'Hervé Gaymard, il retourne au ministère de l'agriculture comme conseiller technique pour l'aménagement du territoire, l'environnement et la mise en œuvre de la PAC auprès de Dominique Bussereau, et à partir de 2007 dans le cabinet du ministre de l'agriculture suivant, Michel Barnier, comme conseiller spécial chargé de l’aménagement durable et de l’enseignement technique[3].

Député européen[modifier | modifier le code]

Sa présence sur la liste UMP-Nouveau Centre-LGM de la circonscription Sud-Est, lors des élections européennes de 2009 est due à la pression de Michel Barnier[5] ; 6e dans la circonscription Sud-Est alors que le ministre de l'agriculture le souhaitait 4e, il est le premier non-élu au soir de l'élection malgré un score de 28,6 %[6] dans la circonscription (29,18 % dans son département). La nomination au gouvernement de Nora Berra le 23 juin lui permet de devenir député européen.

Désigné pour représenter les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie, de l'Isère et de l'Ain, il partage un local avec Dominique Dord[7]. Il est membre de la commission de l'agriculture et du développement rural et la délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud-Est et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE).

Mairie de Chambéry[modifier | modifier le code]

Le 30 mars 2014, il est élu maire de Chambéry lors du second tour des élections municipales à 54,74% des voix contre 45,26% des voix pour sa concurrente PS et maire sortante Bernadette Laclais.

Synthèse de ses mandats[modifier | modifier le code]

Député européen
Conseiller général
  • 17 mars 1985 - 29 mars 1992 : membre du Conseil général de la Savoie (élu dans le canton de Chambéry-Nord)
  • 29 mars 1992 - 27 mars 1994 : membre du Conseil général de la Savoie (élu dans le canton de Chambéry-Nord)
  • 27 mars 1994 - 22 mars 1998 : vice-président du Conseil général de la Savoie
Conseiller municipal
  • 13 mars 1983 - 19 mars 1989 : adjoint au maire de Chambéry (Savoie)
  • 19 mars 1989 - 18 juin 1995 : conseiller municipal de Chambéry
  • 18 juin 1995 - 18 mars 2001 : conseiller municipal de Chambéry
  • 18 mars 2001 - 16 mars 2008 : conseiller municipal de Chambéry
  • 16 mars 2008 - 30 mars 2014 : conseiller municipal de Chambéry
  • Depuis le 30 mars 2014 : maire de Chambéry

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'Ordre du Mérite

  • Chevalier de l'Ordre du Mérite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]