Michel Dalberto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Dalberto, né à Paris le 2 juin 1955, est un pianiste et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevé dans une famille non musicienne aux origines dauphinoises et piémontaises qui l'adopta à la naissance, Michel Dalberto étudie au Conservatoire de Paris avec Vlado Perlemuter, Jean Hubeau[1] et Raymond Trouard.

Il remporte le Prix Clara-Haskil en 1975 et le 1er prix du Concours international de piano de Leeds en 1978[2].

Il a été invité aux festivals d'Édimbourg, Lucerne, Aix-en-Provence, La Roque d'Anthéron, La Grange de Meslay, Schleswig-Holstein, Maggio Musicale de Florence, Lanaudière, Newport..

En musique de chambre, il s'est produit notamment avec Boris Belkin, Renaud Capuçon, Vadim Repin, Truls Mork, Henri Demarquette, Paul Meyer, le quatuor Modigliani.. Il a aussi accompagné Barbara Hendricks, Jessye Norman, Stephan Genz…

De 1990 à 2004, il est codirecteur artistique de l'Académie-Festival des Arcs en Savoie[3].

De 1991 à 2009, il préside le jury du concours Clara-Haskil à Vevey. Il est désormais membre du comité d'organisation.

Il a donné de nombreuses masterclasses au Japon, en Corée, en Chine, en Italie, en Angleterre, au Canada. De 2005 à 2009, il enseigne à l'Accademia Pianistica "Incontri col Maestro" d'Imola[4].

Il est professeur de piano au Conservatoire de Paris[5] depuis septembre 2011.

Depuis 2006, il dirige des orchestres de manière régulière non seulement en France mais aussi en Chine, au Japon, en Hongrie…

Membre du Club des Cent depuis 2002, il est un gastronome averti. Il pratique régulièrement le ski et la plongée sous-marine et est amateur de voitures anciennes tout comme de Formule 1.

Il est nommé chevalier dans l'ordre national du Mérite en 1996.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Ludwig van Beethoven, Sonates pour violoncelle et piano, avec Henri Demarquette (DVD, Armide, 2004)
  • Johannes Brahms, 3 sonates pour violoncelle et piano, avec Henri Demarquette (Warner, 2008)
  • Ernest Chausson, Poème de l'amour et de la mer, Chanson perpétuelle, Mélodies, avec Jessye Norman, Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, dir. Armin Jordan (Erato)
  • Claude Debussy, Préludes et Images du livre 1 (RCA, 1999)
  • Gabriel Fauré, Mélodies françaises, avec Barbara Hendricks (EMI, 1992)
  • Edvard Grieg, Concerto pour piano, Richard Strauss, Burlesque et César Franck, Variations symphoniques - Philharmonia Orchestra, dir. Jean-Bernard Pommier (Denon, 1992)
  • Franz Liszt, Un piano à l'Opéra, paraphrases sur des airs d'opéras de Verdi et Wagner (2004)
  • Wolfgang Amadeus Mozart, Concertos pour piano nos 20 et 22, avec l'Ensemble orchestral de Paris, dir. John Nelson (2001)
  • Franz Schubert, L'Œuvre pour piano (14 CD, Denon/ Brilliant Classics, 1989/1996)
  • Franz Schubert, Impromptus, Moments musicaux, Wanderer fantaisie (RCA, 2005)
  • Robert Schumann, Humoreske, opus 20, Scènes de la forêt, opus 82 et Variations Abegg opus 1
  • Robert Schumann, Myrthen, Gedichte der Königin Maria Stuart, avec Nathalie Stutzmann
  • Robert Schumann, Kreisleriana, opus 16, Fantaisie, opus 17 (Erato 1984 - Warner)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie sur le site de France Musique
  2. (en) Site du concours international de Leeds
  3. Site du festival des Arcs
  4. (it) Site accademiapianistica.org
  5. Notice sur le site du CNSMDP (consulté le 4 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]