Michel Audet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Audet (12 novembre 1940 à Jonquière-) est un économiste et homme politique québécois. Il est élu député libéral de la circonscription électorale provinciale de Laporte en 2003. Il est ministre du Développement économique et régional dans le cabinet Charest du 29 avril 2003 au 23 mars 2004, puis ministre du Développement économique et régional et de la Recherche du 23 mars 2004 au 18 février 2005 et enfin, ministre des Finances du 18 février 2005 au 18 avril 2007. Il ne s'est pas représenté en 2007[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Jonquière, Michel Audet complète son cours classique en 1961, puis obtient sa maîtrise en sciences économiques à l'Université Laval et à Paris son diplôme de l'École nationale d'administration en 1967.

Audet commence sa carrière d'économiste lors du gouvernement de Jean Lesage. Il est nommé sous-ministre provincial aux finances en 1974, puis il passe au ministère de l'industrie. Dans les années 1990, Michel Audet préside la Fédération des chambres de commerce du Québec. Il est aussi directeur des pages éditoriales du journal Le Soleil (Québec) en 1992 et 1993.

En 2003, Michel Audet est élu député libéral dans le comté de Laporte. Il est ensuite nommé ministre du Développement économique et régional au sein du Gouvernement Jean Charest. En 2005, Michel Audet remplace Yves Séguin en tant que ministre des Finances, suite à la démission de ce dernier et à un remaniement ministériel au sein du gouvernement Charest. Les difficultés budgétaires mènent à des conflits avec la CSN et la CSQ.

Suite à l’adoption de la loi sur la réduction de la dette en juin 2006, Audet créé le Fonds des générations. Ce fond a pour but de payer la dette québécoise à long terme, avec un objectif de réduction de la dette à atteindre d’ici 2025. Le Fonds des générations est alimenté principalement par les redevances hydrauliques d’Hydro-Québec et des producteurs privés d’hydroélectricité.

Il verra la cote de crédit du Québec augmentée par l'agence Moody's à AA3, puis à AA2 à l'automne 2006.

Michel Audet ne s’est pas représenté aux élections de 2007. Suite à sa carrière politique, il est chargé par le gouvernement Charest de négocier un accord sur les échanges commerciaux unissant le Québec et l’Ontario. Il est ensuite nommé président d’un groupe d’étude sur la gouvernance des PME au Québec.

Honneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]