Michaele Schreyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michaele Schreyer
Michaele Schreyer, en 2010.
Michaele Schreyer, en 2010.
Fonctions
Commissaire européenne au Budget
16 septembre 199931 octobre 2004
Président Romano Prodi
Prédécesseur Erkki Liikanen
Successeur Dalia Grybauskaitė
Sénatrice pour le Développement urbain et la Protection de l'environnement de Berlin
16 mars 198919 novembre 1990
Ministre-président Walter Momper
Prédécesseur Jürgen Starnick
Successeur Norbert Meinsner (intérim)
Volker Hassemer
Biographie
Date de naissance 9 août 1951 (63 ans)
Lieu de naissance Cologne, RFA
Parti politique Alliance 90 / Les Verts
Diplômé de Université de Cologne
Profession Universitaire

Michaele Schreyer, née le 9 août 1951 à Cologne, est une personnalité politique allemande membre du parti de l'Alliance 90 / Les Verts.

Elle a notamment été commissaire de l'Union européenne pour le Budget de 1999 à 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle débute ses études supérieures à l'Université de Cologne en 1970 en suivant des cursus d'économie et de sociologie, qu'elle achève en 1976. À partir de l'année suivante, elle occupe un poste d'assistante de recherche à l'Institut des finances publiques et de la politique sociale de l'Université libre de Berlin (FUB). Elle obtient un doctorat de sciences politiques grâce à une thèse sur la répartition des compétences entre l'État fédéral et les Länder dans le cadre de la politique de transfert des compétences en 1983.

Elle devient alors conseillère du groupe parlementaire des Verts au Bundestag pour quatre ans, puis chercheuse à l'Institut de recherche économique à Munich jusqu'en 1988.

Maître de conférences à l'Université libre de Berlin en 1999, elle y enseigne aujourd'hui les sciences politiques à l'Institut Otto-Suhr et est actuellement vice-présidente du Mouvement européen en Allemagne.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

A Berlin[modifier | modifier le code]

Le 16 novembre 1989, Michaele Schreyer est nommée sénatrice (ministre régionale) au Développement urbain et à la Protection de l'environnement de Berlin-Ouest dans la coalition rouge-verte de Walter Momper. Ses compétences s'étendent sur toute la ville suite à la réunification allemande du 3 octobre 1990, mais son parti se retire de la coalition gouvernementale le 16 novembre suivant.

L'année suivante, en 1991, elle est élue députée à la Abgeordnetenhaus de Berlin et en intègre le bureau jusqu'à la fin de la législature, en 1995. Réélue, elle prend la présidence de la sous-commission parlementaire chargée du Logement social jusqu'en 1997. Un an plus tard, elle est portée à la tête du groupe parlementaire de l'Alliance 90 / Les Verts au parlement régional.

Commissaire européenne[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la formation de la nouvelle Commission européenne par Romano Prodi, Michaele Schreyer est nommée commissaire européenne, aux côtés du social-démocrate Günter Verheugen par le gouvernement fédéral, et se voit attribuer le portefeuille du Budget. Elle entre en fonction le 16 septembre 1999. Ce choix a été contesté par l'opposition chrétienne-démocrate et libérale en Allemagne car dans la précédente commission, majorité et opposition avaient chacune un commissaire.

Elle a achevé son mandat le 31 octobre 2004, et géré les affaires courantes jusqu'au 22 novembre, date à laquelle Verheugen est devenu le seul commissaire européen de nationalité allemande. Elle est aujourd'hui retirée de la vie politique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]