Michael Tomasello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomasello.

Michael Tomasello, né en 1950 à Bartow (Floride), est un psychologue cognitif américain ; il est codirecteur de l'Institut Max Planck en anthropologie évolutionnaire. Ses travaux concernent principalement :

- La comparaison de la cognition humaine avec celle des grands singes,

- L'évolution des capacités culturelles chez l'homme,

- L'acquisition des capacités culturelles dans la psychogenèse,

- Le langage comme capacité culturelle fondamentale, c'est-à-dire la psycholinguistique du langage enfantin.

La variété de ces recherches en font l'un des psychologues actuels les plus influents, et un des plus lus, notamment par les anthropologues.

Travaux[modifier | modifier le code]

La thèse fondamentale de l'ensemble de ces recherches peut être conçue comme une critique radicale de l'innéisme psychologique tel qu'il est formulé par Chomsky en particulier. Selon Tomasello, les structures symboliques fondamentales ne relèvent en effet pas d'un module autonome et inné, elles sont acquises au cours de l'expérience à partir d'une disposition essentielle qu'il qualifie comme la capacité à partager l'attention avec autrui ("joint attention" en anglais, "attention conjointe").

Contrairement aux grands singes, l'homme peut en effet d'après Tomasello créer des cadres de coopération symbolique autour d'un objet, c'est-à-dire partager la perspective qu'un autre que soi adopte sur cet objet. C'est cette vision perspective du monde qui ouvre à l'homme l'ensemble des possibilités de la signification, et du langage. Ces possibilités sont d'une part d'ordre sémantique et syntaxique : l'homme peut nommer et donc concevoir un même objet de différentes manières, il peut se représenter un évènement sous de multiples formes ; elles sont d'autre part pragmatiques : il peut en effet communiquer à autrui ses états de conscience et agir sur eux via le langage.

Tomasello tente par ailleurs de démontrer que l'attention conjointe est une capacité dont la psychogenèse est réalisée aux alentours de 10 mois à un an chez l'individu moyen, et que cette capacité est le seul universel anthropologique recevable. C'est à partir de ce noyau que l'ensemble des formes linguistiques prennent forme dans un processus de grammaticalisation.

À partir de ces recherches portant sur l'acquisition des capacités de communication, Tomasello peut concevoir plus largement l'ensemble des phénomènes culturels comme le résultat de l'évolution : la culture est la forme dominante de l'adaptation chez l'homme, en ce sens elle occupe une niche spécifique dans l'évolution du vivant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tomasello, M. & Call, J. (1997), Primate Cognition. Oxford University Press.
  • Tomasello, M (1999) The Cultural Origins of Human Cognition, Harvard University Press. ISBN 0-674-00582-1. (Winner of the William James Book Award of the APA, 2001). Traduction française de Yves Bonin : Aux origines de la cognition humaine, Paris, Retz, 2004.
  • Tomasello, M (2003) Constructing a Language: A Usage-Based Theory of Language Acquisition, Harvard University Press. ISBN 0-674-01764-1 (Winner of the Cognitive Development Society Book Award, 2005).
  • Tomasello, M. (2008). Origins of Human Communication. MIT Press.