Michael Russell (politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Russell
Image illustrative de l'article Michael Russell (politique)
Fonctions
Ministre de l'environnement d'Écosse
En fonction depuis le 17 mai 2007
12 février 2009 –
Prédécesseur Sarah Boyack
Membre du parlement écossais
1994 – 1999
Biographie
Date de naissance 9 août 1953
Lieu de naissance Bromley
Nationalité Écosse Écosse
Parti politique Parti national écossais
Profession Fondateur de Eala Bhan Ltd

Michael (Mike) Russell, né le 9 août 1953 à Bromley dans le Kent, est membre du parlement écossais pour la région électorale du sud de l'Écosse; également producteur et directeur pour la télévision, il est l'auteur de sept livres. Ancien élève du collège de Marr, à Troon dans le South Ayrshire, et de l'Université d'Édimbourg, il travailla tout d'abord dans la télévision et les médias avant de lancer son propre compagnie, Eala Bhan Ltd. Dirigeant le bureau du Parti national écossais de 1994 à 1999, il fut élu au parlement écossais pour la circonscription régionale du sud de l'Écosse lors des premières élections à ce parlement en 1999. Il perdit son siège quatre ans plus tard, puis le regagna en mai 2007 et accepta le poste de ministre de l'environnement dans la première administration écossaise conduite par le parti national écossais, sous l'égide du premier ministre Alex Salmond[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Michael Russell dirigea le bureau du Parti national écossais (SNP) dans la période précédent la première élection au parlement d'Écosse; membre actif de ce parti sur plus de trente ans, il travailla souvent en étroite relation avec son chef, devenu premier ministre d'Écosse, Alex Salmond. À l'origine membre du Club travailliste à l'Université d'Édimbourg, Russell rejoignit le SNP en 1974 pendant l'élection de février. Actif à Édimbourg, dans les Hébrides extérieures et la circonscription d'Inverness, il se présenta pour la première fois comme candidat du SNP à Clydesdale, puis il fut le candidat de Clydesdale pour le parlement du Royaume-Uni en juin 1987. Plus tard cette année, il fut élu vice-président du SNP, responsable de la communication du parti et succèdent à ce poste à Alex Salmond. En 1990, il géra la campagne de Salmond pour la direction du SNP.

Pendant ce temps, il travailla comme directeur exécutif de Network Scotland, compagnie dans les médias et l'éducation. Renonçant à ses responsabilités dans le parti en 1991, il se concentra sur l'établissement de sa propre compagnie de production pour la télévision, Eala Bhan Ltd. Il retourna à la politique en décembre 1994 en devenant le premier chef du bureau du SNP à temps plein. En tant que tel, il dirigea les élections du parti pour les campagnes de 1997 et 1999 ainsi que pour l'élection législative partielle de Perth and Kinross en 1995.

Il fut placé second par le parti sur la liste de la circonscription du sud de l'Écosse pour les élections au parlement d'Écosse en 1999 et, après son élection, fut nommé gestionnaire du SNP pour ce nouveau parlement, en faisant ainsi un membre fondateur du bureau parlementaire. Après l'élection en 2000 de John Swinney comme chef du SNP, Russell devint ministre fantôme de l'éducation et de la culture, poste qu'il détiendra jusqu'en 2003. Nommé comme "débatteur de l'année" dans le prix de The Herald en 2000, il fut également nommé "politicien écossais de l'année" par les mêmes prix en 2002, ainsi que pour le titre de politicien écossais de l'année décerné par Channel 4.

En perdant son siège au parlement écossais, Russell se concentra sur son travail en tant qu'auteur et chroniqueur, commentant des aspects variés de la vie politique et culturelle écossaise. Se proposant pour diriger le SNP en 2004 avec l'élection rendue nécessaire par la démission de John Swinney, il termina troisième derrière Alex Salmond et oseanna Cunningham. Il continua comme commentateur politique, générant certaines controverse en raison de ses vues tranchées, qu'il développa dans un livre coécrit en 2006 avec l'entrepreneur Dennis MacLeod et intitulé Grasping the Thisthe (le thistle étant le chardon emblème de l'Écosse).

Plusieurs membres du SNP ont vu l'absence de Russell du parlement écossais comme une perte majeur pour les actions du SNP. En 2006, il fut de nouveau placé second sur la liste régionale conduite par le SNP dans la circonscription du sud de l'Écosse; il fut cette fois choisi par un système de vote pour lequel il s'était longuement battu, donnant à chaque membre un vote. Ré-élu eu parlement en 2007, et à la suite de la victoire serrée de son parti à ces élections, il devint ministre de l'environnement.

Militant[modifier | modifier le code]

Russell a milité pendant plusieurs années pour l'ancienne inspecteur de police Shirley McKie, accusée d'avoir laissé ses empreintes dans la scène du meurtre de Marion Ross, chez laquelle elle a toujours réfuté s'être rendue. Elle reçut 750 000 livres en 2006 pour compensation, ayant été suspendue puis expulsée de la police[2]. En avril 2007, Russell et Iain McKie, père de Shirley, publièrent un livre sur ce qu'ils décrivent comme la plus grande erreur judiciaire en une génération : Shirley McKie - The Price of Innocence ((ISBN 9781841585758)). Le cas McKie a maintenant revêtu un aspect international, avec des liens possible vers Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi, condamné du meurtre de 270 personnes pour sa participation dans l'attentat contre le Vol Pan Am 103 qui s'est écrasé sur la ville de Lockerbie en Écosse le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BBC News - Salmond announces his new cabinet, 16 mai 2007.
  2. (en) Rapport de la justice, pages 189-190.