Michael Persinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Persinger.
Michael Persinger

Michael A. Persinger, né le 26 juin 1945, est un chercheur américain en neurosciences cognitives et professeur d'université. Il travaille à l'Université Laurentienne (Canada) depuis 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Persinger est né à Jacksonville en Floride. Il a vécu la majorité de son enfance en Virginie au Maryland et au Wisconsin. Il étudia au Collège Carroll de 1963 à 1964, et obtint son diplôme à l’Université du Wisconsin-Madison en 1967. Il obtient sa maîtrise en psychologie physiologique de l’université du Tennessee et son doctorat en 1971 de l’Université du Manitoba.

Recherches et travaux académiques[modifier | modifier le code]

La majorité de ses travaux portèrent sur les ressemblances qui existent entre les sciences dans le but d’intégrer les concepts fondamentaux des multiples branches scientifiques. Il organisa le programme en neurosciences béhaviorale à l’Université Laurentienne à Sudbury, en Ontario. Programme qui devint l’un des premiers à intégrer des matières comme la chimie, la biologie et la psychologie.

Recherches en parapsychologie[modifier | modifier le code]

Il publia des rapports sur les bases de la communication télépathique entre des pairs de sujets testés en laboratoires[1],[2]. Il publia également ses observations sur l’augmentation de la précision de la visualisation à distance grâce à un procédé d’Ingo Swann. Ce procédé nommé “Remote Viewing” consiste à rechercher des impressions à propos d’une cible placée à distance ou ne pouvant être vue, à l’aide de procédés paranormal de la perception. Cette recherche fut effectuée auprès de 40 participants momentanément aveugles[3]. Leurs réponses furent testées selon leur corrélation entre les dessins fait par Swann et la localisation perçue. Les sujets étaient également testés selon un procédé complexe de champs magnétiques mesuré tout autour de leur tête selon un système à huit canaux.

En 2010, Persinger (et al.) publia un rapport de ses travaux communs avec le médium Sean Harribance[4]. Il y rapportait que la précision évaluée selon la clairvoyance “à l’aveugle” de M. Harribance, était corrélée avec des profils spécifiques d'électroencéphalographie quantitative, en congruence avec l’activité mesurée dans le lobe temporal gauche et droit de celui-ci[5]. Les résultats démontrent que les talents exceptionnels, auparavant attribués à des sources aberrantes, sont des variations de la dynamique normale du cortex cérébral associées à l’intuition. Ils peuvent également inclure des changements discrets dans l’énergie environnante.

Recherches en neurothéologie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Casque de dieu.

Au cours des années 1980, il stimula artificiellement les lobes temporaux des individus grâce à un faible champ magnétique afin de voir s’il était possible d’induire un état d’expérience religieuse. Il stipulait que le champ magnétique pourrait produire l’impression d’une perception d’une présence éthérée à l’intérieur de la pièce. Le seul autre article publié à ce sujet, par un groupe de chercheur suédois qui tentèrent de reproduire l’expérience, ne parvinrent pas à reproduire les effets. Ils en arrivèrent donc à la conclusion que ce que les sujets rapportaient de l’expérience était en réalité corrélé avec les caractéristiques de leur personnalités et leur suggestibilité[6].

En réponse, Persinger publia deux autres écrits. Le premier donnait les raisons qui expliquaient pourquoi les chercheurs suédois n’étaient pas parvenus à reproduire les résultats. La raison primaire étant qu’il s’agissait d’une erreur de programmation de l’ordinateur[7]. Le deuxième article (apparu dans le International Journal of Neuroscience), publié en réponse à l’analyse effectuée par le groupe de chercheur suédois de 19 de ses expériences, concluait qu’il s’agissait bien de la configuration magnétique, et non de la suggestibilité des sujets, qui était responsable de la perception d’une présence éthérée à l’intérieur de la pièce[8].

Cette recherche reçue une grande couverture médiatique, incluant une visite du laboratoire de Persinger par Susan Blackmore et Richard Dawkins, rapportant respectivement des résultats positifs[9] et négatifs[10]. Dawkins rapporta avoir ressentit une variété de petits effets (comme la relaxation, des sensations internes, etc.), alors que Blackmore[9] rapportait “L’une des expériences les plus extraordinaire” qu’elle ait jamais vécue. Michael Persinger contribua également à la recherche sur le miracle du soleil de Fatima (avec 2 publications[11]) et sur d’autres apparitions supposément martiennes. Il proposa la théorique que la stimulation du lobe temporal cérébral pourrait actuellement être la cause des phénomènes d’apparitions extra-terrestres. Il croit que le contenu religieux de telles expériences peut être le résultat d’obsessions à des sujets religieux et à un manque d’éducation chez certains sujets.

Théorie de la tension tectonique (Tectonic Strain Theory TST)[modifier | modifier le code]

Persinger a attiré l’attention du public, en 1975, avec sa théorie de la tension tectonique (Tectonic Strain Theory TST) où la façon dont les variables géophysiques peuvent être corrélées avec les observations des objets volants non identifiés (OVNI). Selon lui, les tensions à l’intérieur de la croûte terrestre, près des failles sismiques, produisent des champs électromagnétiques intenses, créant ainsi des corps de lumière que certains interprètent comme étant des OVNI brillants. Il avance également que les champs électromagnétiques créés par la croûte terrestre peuvent générer des hallucinations dans le lobe temporal, basées sur des images générées par la culture populaire, comme des engins extra-terrestres, des êtres, des créatures ou des communications avec elles. En Royaumes-Unis, Paul Devereux, préconise une variante géophysique semblable à la théorie de la tension tectonique (TST), la théorie des lumières terrestres (Earthlights Theory). Toutefois, contrairement à Persinger, Devereaux restrint les effets d’un tel phénomène à l’environnement immédiat des failles sismiques. La théorie de Devereaux diverge également de celle de Persinger en considérant la tribuloluminescence (propriété des corps qui deviennent lumineux par frottement ou suite à un choc), comme étant une explication sans doute plus probable que la piézoélectricité pour expliquer l’apparition d’OVNI. Devereaux, au contraire de Persinger, ne penses pas que le phénomène des failles sismiques puisse créer des hallucinations. Il propose une hypothèse plus radicale selon laquelle les lumières terrestres (Earthlights) possèderaient une intelligence propre qui leur permettrait de lire les pensées de ceux qui les observe[12].

Les chercheurs spécialistes de la questions des OVNI critiquent la théorie de la tension tectonique (TST). Même s’il est vrai que l’observation de petites lumières diffusent pendant (et parfois avant et après) de très grands tremblements de terre, pourrait donner un peu de crédibilité à quelques parties de la théorie de la tension tectonique (TST) et de la théorie des lumière terrestre (Earthligts theory), ils questionnent grandement la capacité des failles sismiques de produire des effets lumineux et des hallucinations lors de conditions beaucoup moins intenses. Néanmoins, même des critiques de la théorie de la tension tectonique (TST) comme Rutowski, pensent qu’elle pourrait apporter quelques explications à un petit pourcentage de phénomènes d’OVNI. Même s’ils doutent qu’ils pourront un jour offrir une théorie capable d’expliquer la grande majorité des cas d’OVNI encore irrésolus. D’autres chercheurs spécialisés dans le problème des OVNIs (surtout au Royaume-Uni), croient que cette interprétation très limitée de la théorie de la tension tectonique (TST) peut être remise en question par le regroupement des rapports d'OVNIS dans les zones sujettes à des failles sismiques (telle que la région au nord de la grande Bretagne). Tout en reconnaissant les inconvénients de la théorie de Persinger, ils estiment que les versions modifiées de celle-ci peuvent représenter une proportion importante des “vrais rapports” sur les OVNIs[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Persinger, MA; Et, AL (2010). "Correlated cerebral events between physically and sensory isolated pairs of subjects exposed to yoked circumcerebral magnetic fields.". Neuroscience Letters 486 (3): 231–234. PMID 20887774. Lay summary – Report from BigNews.biz
  2. Persinger MA; Koren SA; Tsang EW. (2003). "Enhanced power within a specific band of theta activity in one person while another receives circumcerebral pulsed magnetic fields: a mechanism for cognitive influence at a distance?". Percept Mot Skills. 97 (3 Pt 1): 977–94. PMID 14738355
  3. Persinger, MA; Roll, WG; Tiller, SG; Koren, SA; Cook ., CM (2002). "Remote viewing with the artist Ingo Swann: neuropsychological profile, electroencephalographic correlates, magnetic resonance imaging (MRI), and possible mechanisms.". Perceptual and Motor Skills. 94 (3 Pt1): 927–949. doi:doi:10.1016/j.neulet.2004.10.057. PMID 12081299
  4. "Sean Harribance". http://www.seanharribance.com/
  5. Hunter, Matthew; Mulligan, Bryce P; Dotta, Blake; Saroka, Kevin; Lavallee, Christina; Koren, Stanley; Persinger, Michael (2010). "Cerebral Dynamics and Discrete Energy Changes in the Personal Physical Environment During Intuitive-Like States and Perceptions". Journal of Consciousness Exploration & Research 1 (9): 1179–1197
  6. Granqvist, P; Fredrikson, M; Unge, P; Hagenfeldt, A; Valind, S; Larhammar, D; Larsson, M (2005). "Sensed presence and mystical experiences are predicted by suggestibility, not by the application of transcranial weak complex magnetic fields". Neuroscience Letters 379 (1): 1–6. doi:10.1016/j.neulet.2004.10.057. PMID 15849873. Lay summary – BioEd Online (December 9, 2004)
  7. http://www.laurentian.ca/Laurentian/Home/Departments/Behavioural+Neuroscience/Correspondence/Persinger+Response.htm?Laurentian_Lang=en-CA
  8. St-Pierre, LS; Persinger, MA (2006). "Experimental facilitation of the sensed presence is predicted by the specific patterns of the applied magnetic fields, not by suggestibility: re-analyses of 19 experiments.". International Journal of Neuroscience 116 (9): 1079–96.. PMID 16861170. Lay summary – Persinger's Onlline Commentary
  9. a b Electrical brainstorms busted as source of ghosts, BioEd Online, 2004-12-09
  10. http://www.bbc.co.uk/science/horizon/2003/godonbrain.shtml
  11. Joaquim Fernandes, Fernando Fernandes and Raul Berenguel, Fatima Revisited 2008 p.1-8,79-86
  12. http://www.forteantimes.com/features/articles/58/unidentified_atmospheric_phenomena.html
  13. Paul Devereux "Earthlights Revelation" 1989, p. 59-115.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]