Michael Oren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Oren

OFFICIAL PHOTO.jpg

Ambassadeur d'Drapeau d’Israël Israël
Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Actuellement en fonction
Depuis le
Prédécesseur Sallai Meridor
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité israélienne

Michael B. Oren (né en 1955) est un historien israélien né aux États-Unis. Il est actuellement ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis[1]. En tant qu'historien, il a publié des articles, des essais et des livres concernant l'histoire du Moyen-Orient (il est notamment l'auteur du best-seller "La Guerre des Six Jours : juin 1967" et "la fabrication du Moyen Orient", qui a gagné le prix du livre historique de l'année du Los Angeles Times. C'est un collaborateur du journal The New Republic et du journal du Centre Shalem (Jérusalem), Azure.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Michael Oren est né Michael Bornstein à New York. Son père fut officier dans l'armée américaine, et vétéran de la Seconde Guerre Mondiale (il participa notamment au Jour J, en 1944) ainsi que de la Guerre de Corée[2]. Oren grandit dans le New Jersey au sein d'une famille de juifs conservateurs. À 15 ans, Oren fait son premier voyage en Israël, avec le mouvement Habonim Dror et travaille notamment au Kibboutz Gan-Shmuel[2].

En 1977, Oren entre à l'Université Columbia, où il étudie les affaires internationales. Il obtient son master en 1978[3]. En 1979, Oren émigre en Israël[4], avant de retourner aux Êtats-Unis pour y terminer ses études, à l'Université de Princeton, où il obtient un Ph.D d'histoire en 1986 avec une thèse sur le Proche-Orient[5].

Service militaire[modifier | modifier le code]

En 1979, Oren rejoint les forces de défense israéliennes. Il sert en tant que parachutiste durant la Guerre du Liban (1982)[6] mais son unité est victime d'une embuscade dès le 2ème jour, où son commandant est tué et d'autres soldats blessés. Oren se marie au cours de l'été 1982 avant de retourner, le lendemain, sur le front[2]. Au cours de la Guerre du Golfe, en 1991, il est officier de liaison pour l'armée de terre des États-Unis[6], et, au cours du conflit dans la bande de Gaza (2008), il est chargé de la relation avec les médias[7].

Carrière d'ambassadeur[modifier | modifier le code]

Le 3 mai 2009, Oren est désigné par Benyamin Netanyahou pour devenir le nouvel ambassadeur d'Israël aux États-Unis à la place de Sallai Meridor. Afin d'accepter le poste, il est obligé de refuser la nationalité américaine. Il y est fortement critiqué pour son rôle passé dans le conflit de la bande de Gaza.

En octobre 2009, Oren décline une invitation pour une conférence organisée par J Street, une organisation critiquée par le gouvernement israélien pour ses relations avec les Palestiniens[8].

Le 8 février 2010, alors qu'il prononce un discours à l'université de Californie à Irvine, Oren fut interrompu par onze manifestants qui scandent « Michael Oren, propagating murder is not an expression of free speech » (Michael Oren, l'apologie du meurtre n'est pas une expression de la liberté de parole)[9] et « How many Palestinians did you kill? » (combien de Palestiniens as-tu tué ?)[10].

Concernant les relations entre Israël et l'Iran, Oren soutient l'action de Barack Obama[11].

En juillet 2013 Oren annonce qu'il va quitter son post d'ambassadeur aux États-Unis en automne. Il sera succédé par Ron Dermer, un conseiller de longue date de Netanyahu aussi d’origine américaine[12].

Articles concernant le Moyen Orient[modifier | modifier le code]

Il est collaborateur du journal The New Republic dans lequel il commente l'activité politique actuelle[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Oren appointed to US envoy role, The Jerusalem Post, 2 Mai 2009
  2. a, b et c 'Enjoying Every Minute', Haaretz
  3. Profil de Michael Oren sur WritersReps.com
  4. "Interview de Michael Oren," The Jerusalem Post, January 18, 2007
  5. Princeton Weekly Bulletin, Novembre 18, 2002
  6. a et b Site Officiel de Michael Oren
  7. http://blogs.tnr.com/tnr/blogs/the_plank/archive/2009/01/04/back-to-the-front.aspx
  8. http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256037264837&pagename=JPArticle/ShowFull
  9. (en) Raja Abdulrahim, « 11 students arrested after disrupting Israeli ambassador's speech at UC Irvine », Los Angeles Times,‎ 9 fév. 2010 (lire en ligne)
  10. (en) Natasha Mozgovaya, « Des étudiants musulmans crient à l'assassin au cours d'un discours de l'ambassadeur israélien aux USA (en) »,‎ 9 February 2010
  11. Article de l'ambassade de France en Israel
  12. (en) « Ron Dermer officially named Israel’s U.S. ambassador », JTA,‎ July 9, 2013 (consulté le July 10, 2013)
  13. From The TNR Archives: Michael B. Oren, Site du New Republic, 21 avril 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes (en anglais)[modifier | modifier le code]