Michael Krüger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michael Krüger

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Michael Krüger en 2013

Activités écrivain
Naissance 9 décembre 1943
Wittgendorf, Allemagne
Langue d'écriture allemand
Distinctions Prix Médicis étranger

Œuvres principales

Michael Krüger, né le 9 décembre 1943 à Wittgendorf en Allemagne, est un écrivain, éditeur, et traducteur allemand. Il a reçu en 1996 le Prix Médicis étranger pour son roman Himmelfarb.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Krüger a grandi à Berlin, puis après ses études, travaille chez un éditeur. Il tient une librairie à Londres de 1962 à 1965 puis retourne en Allemagne où il travaille comme lecteur chez Carl Hanser Verlag, dont il devient éditeur en chef en 1986.

En parallèle, il mène un carrière d'écrivain à partir de 1972 en publiant poèmes, nouvelles, et romans.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1995[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Reginapoly, poésie, éd. Hanser
  • 1978 : Diderots Katze, poésie, éd. Hanser
  • 1979 : Nekrologe en collaboration avec Ludwig Harig, Harlekin-Presse
  • 1981 : Lidas Taschenmuseum, ouvrage collaboratif, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse
  • 1983 : Wiederholungen, éd. Klaus Wagenbach
  • 1984 : Was tun? Eine altmodische Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 131)
  • 1985 : Die Dronte, poésie, éd. Hanser
  • 1986 : Zoo, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse
  • 1986 : Warum Peking? Eine chinesische Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 145)
  • 1987 : Wieso ich? Eine deutsche Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 152)
  • 1989 : Warum Peking? Wieso ich? Zwei Erzählungen, éd. Volk und Welt
    • traduit en français en 1990, Pourquoi moi ? et autres récits
  • 1989 : Idyllen und Illusionen. Tagebuchgedichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 165)
  • 1990 : Hinter der Grenze, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse
  • 1990 : Das Ende des Romans, nouvelle, éd. Residenz
  • 1991 : Der Mann im Turm, roman, éd. Residenz
  • 1993 : Himmelfarb, roman, éd. Residenz
  • 1993 : Brief nach Hause, poésie, éd. Residenz
  • 1996 : Nachts, unter Bäumen, poésie, éd. Residenz
  • 1998 : Wettervorhersage, poésie, éd. Residenz
  • 1998 : Aus dem Leben eines Erfolgsschriftstellers, récits, éd. Sanssouci Verlag
  • 2000 : Wieso ich? Drei haarsträubende Geschichten (Was tun? Warum Peking? Wieso ich?), éd. Wagenbach
  • 2000 : Das Schaf im Schafspelz et contes d'autres livres, Sanssouci
  • 2000 : Die Cellospielerin, roman, éd. Suhrkamp
  • 2001 : Keiner weiß es besser als der Mond, poésie (illustré par Quint Buchholz), éd. Hanser
  • 2001 : Wer das Mondlicht fängt, photos et poèmes, éd. Sanssouci
  • 2001 : Vom Licht ins Dunkel, neuf poèmes, illustrés par des gravures d'Erika Hegewisch, éd. Merlin
  • 2002 : Das falsche Haus, nouvelle, éd. Suhrkamp
  • 2003 : Kurz vor dem Gewitter, poésie, éd. Suhrkamp
  • 2003 : Vorworte, Zwischenbemerkungen, Nachrufe, éd. Sanssouci
  • 2004 : Literatur & Alkohol - Liquide Grundlagen des Buchstaben-Rausches, (avec Ekkehard Faude), éd. Libelle
  • 2005 : Die Turiner Komödie - Bericht eines Nachlaßverwalters, Suhrkamp
  • 2008 : Literatur als Lebensmittel, éd. Sanssouci
  • 2008 : Schritte, Schatten, Tage, Grenzen: Gedichte 1976 - 2008, post-face d'Hans Jürgen Balmes, S. Fischer, (ISBN 978-3-596-18491-0)
  • 2010 : Ins Reine, éd. Suhrkamp Verlag, (ISBN 978-3-518-42168-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]