Michael Fried

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michael Fried (né en 1939, New York) est un critique d'art moderne, et historien de l'art. Il étudie aux universités de Princeton et d'Harvard, et reçoit une bourse Rhodes lors de ses études au Merton College, à l'Université d'Oxford.

Il est notamment élève du professeur de lettres et d'histoire de l'art J.R. Herbert Boone, à l'Université Johns-Hopkins, Baltimore, Maryland, États-Unis.

Les premières contributions de Fried dans le domaine de l'histoire de l'art touchent le débat lancé au sujet des origines et du développement de l'art moderne. D'autres théoriciens comme Clement Greenberg, Rosalind Krauss et plus tardivement l'historien d'art marxiste T.J. Clark prirent aussi part à ce débat initié à la fin des années 1950. Depuis le début des années 1960, il est en étroite collaboration avec le philosophe Stanley Cavell.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Art and Objecthood[modifier | modifier le code]

Absorption et théâtralité[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • page de Fried, sur le site de l'université Johns Hopkins.
  • interview, réalisée par le magazine de l'université Johns Hopkins.