Michael Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Cooper Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Michael Jerome Cooper
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 15 avril 1956 (58 ans)
Los Angeles, Californie
Taille 2,01 m (6 7)
Situation en club
Club actuel retraité
Poste Arrière / Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1976-1978 Lobos du Nouveau-Mexique
Draft NBA
Année 1978
Position 60e (3e tour)
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1978-1979
1979-1980
1980-1981
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Virtus Rome
2,0
8,8
9,4
11,9
7,8
9,0
8,6
9,2
10,5
8,7
7,3
6,4
-
Carrière d’entraîneur
1994-1997
1999
1999–2004
2004-2005
2006-2007
2007-2009
2009-2013
Dep. 2013
Lakers de Los Angeles (assis)
Sparks de Los Angeles (assis)
Sparks de Los Angeles
Thunderbirds d'Albuquerque
Nuggets de Denver
Sparks de Los Angeles
Trojans d'USC
Dream d'Atlanta

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Michael Jerome Cooper (2m01, 79 kg), né le 15 avril 1956 à Los Angeles (Californie), est un ancien joueur de basket-ball américain et actuel entraîneur. Il a évolué douze saisons sous le maillot des Lakers de Los Angeles avec qui il a remporté cinq titres de champion NBA et a été élu meilleur défenseur de la ligue. Michael Cooper a entamé en 1994 une carrière d’entraîneur, talent qu’il a exercé en NBA, en étant assistant dans son ancienne franchise des Lakers puis plus tard en tant qu'entraineur en chef des Nuggets de Denver, en WNBA, entraîneur en chef des Sparks de Los Angeles, en Ligue de développement de la NBA avec les Thunderbirds d'Albuquerque ou en NCAA avec l'équipe féminine des Trojans d'USC.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'Université du Nouveau-Mexique, Michael Cooper est drafté en sixième position du troisième tour par les Lakers en 1978. Il sera fidèle à la franchise californienne tout au long de ses douze années de carrière.

À Los Angeles, il va participer à l'une des plus belles épopées de la NBA en remportant cinq fois le titre au côté de Magic Johnson et Kareem Abdul-Jabbar dans les années 80. Très bon défenseur, il a été nommé cinq fois dans l'équipe des meilleurs défenseurs[1] et a reçu le titre de meilleur défenseur en 1987[2]. Il est, selon Larry Bird, le meilleur défenseur contre lequel il a joué[3].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en carrière : 8,9 points / 3,2 rebonds / 4,2 passes / 1,2 interceptions en 873 matches de saison régulière (+ 168 en playoffs).

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

À la fin de sa carrière de joueur, il assiste pendant 3 ans Jerry West, le GM (General Manager) des Lakers avant de rejoindre l'équipe des entraîneurs de Magic Johnson en mars 1994, toujours aux Lakers. Il reste malgré le changement d'entraîneur et l'arrivée de Del Harris (1994 à 1997).

En 1999, il devient l'entraîneur assistant de l'équipe des Sparks de Los Angeles, équipe de WNBA qui atteint pour la première fois de son histoire les play-offs. Puis, en novembre 1999, il est nommé entraîneur des Sparks. Un succès puisqu'il est élu entraîneur WNBA de l'année en 2000 et le club remporte le titre en 2001 et 2002 avant de s'incliner en finale l'année suivante contre les Shock de Detroit.

Cooper revient en NBA au début de la saison NBA 2004-2005 pour assister Jeff Bzdelik aux Nuggets de Denver puis prendre sa place par intérim avant d'être remplacé par George Karl.

Pour la saison 2005-2006, il entraîne les Thunderbirds d'Albuquerque, équipe de la Ligue de développement de la NBA avec qui il remporte le championnat. En 2007, il retrouve la WNBA, reprenant la direction de son ancienne équipe des Sparks de Los Angeles. Après une première saison terminée sur un bilan négatif de dix victoires pour vingt-quatre défaites, il parvient à qualifier son équipe pour les play-offs en 2008, défaite lors du deuxième tour face aux Silver Stars de San Antonio après une phase régulière terminée avec vingt-quatre victoires et dix défaites. Le bilan est en baisse la saison suivante, dix-huit victoires pour seize défaites, les Sparks terminant leur saison par une défaite au deuxième tour face au Mercury de Phoenix[4].

Il rejoint alors le monde universitaire pour prendre la direction de l'équipe féminine des Trojans d'USC[5]. En 2013, après une saison avec un bilan négatif, onze victoires pour vingt défaites, il quitte ce poste. Sous sa direction, les Trojans atteignent la finale du Women's National Invitation Tournament (WNIT) en 2010-2011. Son bilan global est de soixante-douze victoires pour cinquante-sept défaites[6].

En novembre 2013, il est nommé au poste d'entraîneur de la franchise WNBA du Dream d'Atlanta[7]. Le 20 juillet 2014, le Dream annonce que Karleen Thompson assurera l'intérim de Michael Cooper pour raisons médicales[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « NBA & ABA All-Defensive Teams », sur basketball-reference.com
  2. a et b (en) « NBA & ABA Defensive Player of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com
  3. (en) Chris Baker, « Bird Couldn't Shake Cooper : Basketball: Laker defensive specialist was one of the few players who could contain Celtic star. », sur articles.latimes.com,‎ 19 août 1992
  4. (en) « Michael Cooper WNBA Coaching Record », sur basketball-reference.com
  5. (en) « Michael Cooper to become USC women's coach », sur usatoday30.usatoday.com,‎ 1er mai 2009
  6. (en) « Michael Cooper quits at USC », sur espn.go.com,‎ 13 mars 2013
  7. (en) Dan Loumena, « Former Laker Michael Cooper to coach WNBA's Atlanta Dream », sur articles.latimes.com,‎ 21 novembre 2013
  8. [[|]] (en)

Lien externe[modifier | modifier le code]