Michael Coney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coney (homonymie).

Michael Coney, né le 28 septembre 1932 à Birmingham et mort le 4 novembre 2005 (à 73 ans) à Saanichton (en) en Colombie-Britannique, est un écrivain britannique de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Greatrex Coney est né à Birmingham en Grande-Bretagne le 28 septembre 1932. Il étudie à King Edward’s School puis débute comme dans la carrière de comptable en 1949. Après avoir dirigé un hôtel dans le Devon entre 1966 et 1969, et avoir dirigé également pendant trois ans, avec sa femme Daphne, un hôtel au nom prédestiné de Jabberwock Hotel à Antigua, dans les Petites Antilles, il s’établit à Sidney, en Colombie-Britannique, au Canada, en 1972, où il travaille pour le service financier du British Columbia Forest Service pendant dix-sept ans.

Michael Coney vient à l’écriture de science-fiction vers l’âge de 40 ans, revisitant avec une sensibilité contemporaine des thèmes classiques du genre : colonie d’humains en danger sur des lointaines planètes, invasions extraterrestres. Cet aspect extérieurement classique mais finalement hautement spéculatif, très moderne, semble typique d'une certaine science-fiction canadienne, illustrée encore de nos jours par Robert Charles Wilson et Andrew Weiner.

Coney remporte le prix British Science Fiction 1976 pour Brontomek! (Les Brontosaures mécaniques), où les colons de la planète Arcadia sont subitement poussés au suicide comme des lemmings.

Durant les années 1980, l'auteur s’est attaché à l’écriture d’un grand cycle, Le Chant de la Terre, une œuvre ambitieuse et très originale, comparable uniquement au meilleur de Cordwainer Smith. Il reçoit en 1987 le Prix Aurora pour l’ensemble de son œuvre. Vivant à Sidney, sur l’île de Vancouver dans la Colombie-Britannique, Mike Coney est mort le 4 novembre 2005 à l’unité de son soins palliatifs de Saanichton, à l’issue d’une bataille de plusieurs mois contre un cancer du poumon dû à l’amiante (mesothelioma, asbestose). En apprenant sa maladie ce début d’année, il publia sur son site plusieurs romans, dont la suite de Rax, et d'autres récits inédits, pour en faire don à ses lecteurs. Il était le père d'un garçon et d'une fille. Il était en outre propriétaire de Porthole Press.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cycle Le chant de la Terre[modifier | modifier le code]

  1. La grande course de chars à voile ((en) Cat karina, 1982)
  2. La locomotive à vapeur céleste ((en) The celestial steam locomotive, 1983)
  3. Les dieux du Grand-Loin ((en) The Gods of the greataway, 1984)
  4. Le gnome ((en) Fang, the gnome, 1988)
  5. Le roi de l’île au sceptre ((en) King of the sceptre’d isle, 1989)

Romans isolés[modifier | modifier le code]

  • L'image au miroir ((en) Mirror image, 1972)
  • Sygyzie ((en) Sygyzy, 1973) - Super-Fiction no 1, 1975
  • Les enfants de l'hiver ((en) Winter childrens, 1974) - Super-Fiction no 15, 1976
  • Immortels en conserve ((en) Friends come in boxes, 1973)
  • Charisme ((en) Charisma, 1975)
  • Les Crocs et les Griffes ((en) The jaws that bite, the claws that catch, 1975)
  • Péninsule, recueil comprenant le roman Les Crocs et les Griffes et quatre nouvelles associées
  • Rax ((en) Rax, 1975)
  • Les brontosaures mécaniques ((en) Brontomek!, 1976)
  • Demain la jungle ((en) The ultimate jungle, 1979)
  • (en) Neptune’s Cauldron, 1981
  • (en) A Tomcat Called Sabrina, 1992
  • (en) No Place For A Sealion, 1992
  • (en) Foul Play at Duffy’s Marina, 2005
  • (en) I Remember Palahaxi, 2005
  • (en) Le crépuscule des mondes, 2008
    Un recueil qui reprend les romans Rax, Sygyzie et Brontomek !

Liens externes[modifier | modifier le code]