Michael Blum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blum.

Michael Blum est un artiste franco-allemand né à Jérusalem en 1966 et résidant en Autriche.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il travaille sur les phénomènes économiques, l'histoire et les media.

Parmi les œuvres de cet artiste aussi cosmopolite que multimedia on trouve, entre autres choses :

  • des interventions dans l'espace urbain :
    • Le Réseau (Allemagne, France, Royaume-Uni, 1992/1997)
    • Laborinto (Turin, 2002)
  • des actions dans divers media :
    • sur le réseau, les Actions Virtuelles (1996)
    • dans le quotidien régional Le Républicain lorrain, des brèves qui furent par la suite réunies en volume dans La Dernière Brève (2004)
  • des installations :
    • De Deux choses l'une (Amiens, 1996)
    • Piété, propreté et ponctualité font la force d'une bonne affaire (Paris, 2002)
  • des livres :
    • Homo Œconomicus (Amsterdam, 2000)
    • potlach.doc (Amsterdam, 2001/2002)
    • Monument to the Birth of the 20th Century (Francfort-sur-le-Main, 2005)
  • une collection de cahiers :
    • La Chronique des Jours Meilleurs (années 1980-1990)
  • des photographies :
    • Km 13 131,3 (1994)
    • Upside Town (White Skin, Black Mask) (2004)
  • des vidéos :
    • Choses à récupérer chez Milena (à l'exception des meubles, de l'aspirateur et des rideaux, qui seront repris lors d'un déménagement ultérieur) (1992)
    • Wandering Marxwards (1999)
    • Old boys and toys (2005)
  • et une pierre tombale :
    • 400 jaar zonder graf, dan heb je lang gezwegen (Amsterdam, 2002).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]