Michael Bishop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bishop.

Michael Bishop

Nom de naissance Michael Lawson Bishop
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 12 novembre 1945 (68 ans)
Lincoln, Nebraska, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Science-fiction
Distinctions Prix Nebula
Prix Locus

Œuvres principales

Michael Bishop, né le 12 novembre 1945 à Lincoln au Nebraska, est un écrivain de science-fiction américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de militaire, il passe une année au Japon à l'âge de quatre ans. Ses parents divorcent peu après leur retour aux États-Unis, il s'établit avec sa mère à Mulvane dans l'État du Kansas. Il effectue ses études à Tulsa dans l'Oklahoma puis à l'Université de Géorgie dont il sort diplômé en 1967. Après sa maîtrise d'anglais, il soutient une thèse portant sur la poésie de Dylan Thomas (Dylan Thomas' Obscurity: The Legitimacy of Explication, University of Georgia, 1968). Il enseigne l'anglais pendant quatre ans à l'Air Force Academy Preparatory Classes à Colorado Springs avant de revenir enseigner à l'Université de Géorgie. En 1969, il épouse Jeri Ellis Whitaker : ils auront deux enfants Jamie et Stephanie.

Il publie sa première nouvelle en 1970 dans le magazine Galaxy où il partage la couverture avec Robert Heinlein et Robert Silverberg. Il continue par la suite à publier dans de nombreux magazines. En 1974, devant le succès remporté par ses récits, il décide de quitter l'enseignement pour se consacrer pleinement à l'écriture. Il déménage alors à Pine Mountain dans l'Ouest de la Géorgie, region dans laquelle se dérouleront un certain nombre de ses romans.

Son fils, Christopher James Bishop, professeur d'allemand, est mort assassiné le 17 avril 2007 par Cho Seung-Hui lors de la fusillade de l'université Virginia Tech.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Papillons dans la neige ((en) Pinon Fall, 1970)
  • (en) If a Flower Could Eclipse, 1970
  • Gens de l'espace et du voyage ((en) Spacemen and Gypsies, 1971)
  • Un grand flot noir ((en) Darktree, Darktide, 1971)
  • Un tissu de petits meurtres ((en) A Tapestry of Little Murders, 1971)
  • Les Loutres blanches de l'enfance ((en) The White Otters of Childhood, 1973)
  • Une fenêtre dans l'enfer de Dante ((en) The Window in Dante's Hell, 1973)
  • Mort et succession des Asadis ((en) Death and Designation Among the Asadi, 1973)
  • Ce qui se passa rue des Serpents ((en) On the Street of Serpents, 1974)
  • Odyssée sur Cathadonie ((en) Cathadonian Odyssey, 1974)
  • Prière dans les décombres ((en) In Rubble, Pleading, 1974)
  • Les Tigres de l'hystérie ne se nourrissent que d'eux-mêmes ((en) The Tigers of Hysteria Feed Only on Themselves, 1974)
  • La Tomate vagabonde ((en) Rogue Tomato, 1975)
  • Les Allégeances ((en) Allegiances, 1975)
  • (en) The Contributors to Plenum Four, 1975
  • (en) Blooded on Arachne, 1975
  • Le Samouraï et les saules ((en) The Samurai and the Willows, 1976)
  • (en) In Chinistrex Fortronza the People are Machines or, Hoom and the Homunculus, 1976
  • Sursauts de foi ((en) Leaps of Faith, 1977)
  • Effigies ((en) Effigies, 1978)
  • La Femme aux trois rêves ((en) Three Dream Woman, 1978)
  • Retour à la vie ((en) The Quickening, 1981)
  • (en) Her Habiline Husband, 1983
  • Le Rendez-vous de Taccati ((en) Taccati's Tomorrow, 1986)
  • Je me souviens de Carthage ((en) For Thus Do I Remember Carthage, 1987)
  • Apartheid, supercordes et Mordecai Thubana ((en) Apartheid, Superstrings, and Mordecai Thubana, 1992)