Michael Andretti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andretti.

Michael Andretti

{{{alternative}}}

Michael Andretti en 2007.

Date de naissance 5 octobre 1962 (51 ans)
Lieu de naissance Drapeau des États-Unis Bethlehem, Pennsylvanie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Années d'activité 1993
Qualité Pilote automobile
Patron de l'écurie Andretti-Green Racing
Équipe McLaren Racing
Nombre de courses 13
Pole positions 0
Podiums 1
Victoires 0

Michael Andretti est un pilote automobile américain né le 5 octobre 1962 à Bethlehem en Pennsylvanie. Fils du champion du monde de Formule 1 1978 Mario Andretti, Michael est considéré comme l'un des plus grands pilotes américains de sa génération, et cela malgré un passage raté en F1 lors de la saison 1993. Michael Andretti dirige aujourd'hui l'écurie Andretti-Green Racing, active dans les championnats IndyCar Series et American Le Mans Series. Parmi ses pilotes, il compte notamment son propre fils Marco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Andretti en 1991 sur le circuit de Laguna Seca dans une manche du championnat CART.

Michael commence dès son plus jeune âge à courir en karting, où il se forge au fil des années un important palmarès. À sa majorité, en 1980, il passe au sport automobile. Après avoir été titré en 1981 en Formule Ford, en 1982 en Formule Super Vee puis en 1983 en Formule Atlantique, il intègre en 1984 les rangs du championnat CART, où il retrouve notamment son père Mario, l'une des stars établies de la discipline. Élu rookie of the year des 500 miles d'Indianapolis en 1984, Michael fait grosse impression dès ses débuts au plus haut niveau du sport automobile américain. Mais ce n'est qu'en 1986 qu'il signe ses premiers succès.

Devenu au fil des années l'un des meilleurs pilotes du CART, Michael Andretti touche enfin à la consécration en 1991 en remportant le championnat, au terme d'une domination écrasante puisqu'il remporte la moitié des courses du championnat. Cette même année, Michael effectue parallèlement ses premiers tours de roue au volant d'une monoplace de Formule 1, en l'occurrence une McLaren-Honda. Même si ce premier test, ainsi qu'un autre réalisé en 1992 ne s'avèrent pas vraiment concluants, cela débouche en 1993 sur sa titularisation chez McLaren (désormais motorisé par Ford), aux côtés d'Ayrton Senna. Très attendu compte tenu de sa réputation flatteuse en Amérique du Nord, le fils de Mario va pourtant énormément décevoir. Auteur de performances très inférieures à celles de son coéquipier, régulièrement impliqué dans des accidents (ses trois premières courses se soldent par trois retraits prématurés), Andretti montre également un investissement professionnel très en deçà de que l'on peut attendre d'un pilote de Formule 1, dans la mesure où il préfère le plus souvent laisser les fastidieuses mais enrichissantes séances d'essais privés au pilote essayeur Mika Häkkinen, et cela afin de ne pas sacrifier sa vie familiale. Andretti obtient son meilleur résultat au GP d'Italie, où il monte sur la troisième marche du podium. Ce bon résultat (à relativiser dans la mesure où il termine à un tour du vainqueur) ne change pourtant rien à son sort, décidé depuis plusieurs semaines. Au soir du GP d'Italie, McLaren annonce le remplacement d'Andretti par Häkkinen.

À partir de 1994, Andretti retourne dans le championnat CART, où il brille pendant encore plusieurs années, même si progressivement, il marque le pas face la nouvelle génération de pilotes. Fin 2002, Michael Andretti fonde avec l'entrepreneur Kim Green l'écurie de course Andretti-Green Racing, qu'il engage dans le championnat IndyCar. Après avoir lui-même participé en tant que pilote aux premières courses de la saison, il décide de raccrocher le casque au terme des 500 Miles d'Indianapolis 2003, épreuve qui s'est toujours refusé à lui, afin de se concentrer sur son rôle de directeur d'écurie. Un rôle dans lequel il excelle puisqu'après le titre de champion de Tony Kanaan en 2004, il obtient via Dan Wheldon le doublé championnat-Indy 500 en 2005.

Trois ans après avoir pris officiellement sa retraite, il effectue pourtant son retour à la compétition à l'occasion des 500 Miles d'Indianapolis 2006 afin d'épauler son fils Marco Andretti, nouveau venu au sein de son écurie. Ce come-back se solde par une brillante troisième place finale, derrière son fils.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Podiums Abandons Points inscrits Classement
1993 McLaren MP4/8 Ford Cosworth Goodyear 13 1 7 7 11e

Résultats aux 500 miles d'Indianapolis[modifier | modifier le code]

Année Châssis Moteur Départ Arrivée Équipe
1984 March Cosworth 4 5 Kraco
1985 Lola Cosworth 15 8 Kraco
1986 March Cosworth 3 6 Kraco
1987 March Cosworth 9 29 Kraco
1988 March Cosworth 10 4 Kraco
1989 Lola Chevrolet 21 17 Newman/Haas
1990 Lola Chevrolet 5 20 Newman/Haas
1991 Lola Chevrolet 5 2 Newman/Haas
1992 Lola Ford-Cosworth 6 13 Newman/Haas
1994 Reynard Ford-Cosworth 5 6 Ganassi
1995 Lola Ford-Cosworth 4 25 Newman/Haas
2001 Dallara Oldsmobile 21 3 Team Green
2002 Dallara Chevrolet 25 7 Team Green
2003 Dallara Honda 13 27 Andretti Green
2006 Dallara Honda 13 3 Andretti Green
2007 Dallara Honda 11 13 Andretti Green

Voir aussi[modifier | modifier le code]