Michael (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michael.
Image représentant un stylo en train d'écrire Cette page présente le prénom Michael ainsi que ses variantes.
Michael
Genre Masculin
Fête(s)
Origine
Langue(s)
Forme(s) d'origine
מיכאל, mi-kha-El
Signification Qui est comme Dieu ?
Variantes
Orthographe(s) alternative(s)
Mickael, Mickaël, Mikael, Mikaël, Mikhael
Diminutif(s)
Mike
Autre(s) forme(s)

Michael ou Michaël, parfois orthographié Mickael ou Mickaël, Mikael ou Mikaël, ou encore Mikhael, est un prénom masculin d'origine hébraïque.

Occurrence[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Michael a été le prénom le plus donné aux nouveau-nés garçons de 1961 à 1998[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dans cette langue, il correspond à une confession de foi signifiant « Qui est comme Dieu ? » (en hébreu מיכאל, mi-kha-El[2], pour qui ? - semblable - Dieu).

Variantes[modifier | modifier le code]

Le nom présente des variantes dans de multiples langues et comporte de multiples diminutifs. Son équivalent français est Michel.

On trouve également le prénom féminin biblique Mikhal, porté par la fille du roi Saül.

Fête et saint patron[modifier | modifier le code]

Michael est célébré comme saint le 29 septembre par les Églises catholique et orthodoxe, en compagnie des archanges Gabriel et Raphaël.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce prénom apparait plusieurs fois dans la Torah[3] et dans le Nouveau Testament où il désigne notamment l'un des archanges[4] qui, depuis les Pères de l'Église, devient l'incarnation du protecteur dans la littérature théologique chrétienne[5].

Éponymes[modifier | modifier le code]

On trouve les patronymes Michaels, Michaelis, Michaeli, Carmichael, Mikhaylov ou encore Mitchell.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Popular Baby Names, Popular Names by Birth Year [1]
  2. Anne-Marie Reijnen, L'ange obstiné : ténacité de l'imaginaire spirituel, éd. Labor et Fides, 2000, p.  59, extrait en ligne)
  3. ex : Nb 13. 13
  4. Dn 10. 13-21, Dn 12. 1, Jude 9
  5. Cécile Vincent-Cassy, « Le favori et l'ange », in Hélène Tropé (éd.), La représentation du favori dans l'Espagne de Philippe III et de Philippe IV, éd. Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 42, extrait en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pour les articles sur les personnes portant ce prénom, consulter les listes générées automatiquement :

Liens externes[modifier | modifier le code]