Michaël Gregorio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Michaël Grégorio)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gregorio.

Michaël Gregorio

Naissance 10 juin 1984
Mulhouse, Haut-Rhin, Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession humoriste, chanteur, imitateur, comédien, musicien

Michaël Gregorio, né le 10 juin 1984 à Mulhouse en France, est un comédien, chanteur et imitateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Gregorio passe son enfance et son adolescence à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et Étain (Meuse). À seize ans, il s'amuse à chanter à la manière de ses groupes favoris Radiohead, Nirvana et d'autres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Début[modifier | modifier le code]

Il participe en mars 2001 à l'émission, sur M6, Graines de star qu’il remporte deux fois devenant une « graine d'imitateur » très prometteuse grâce à Laurent Boyer. Avec son manager David Hardit, il commence à se produire à l'âge de seize ans.

En 2002 et 2003, il participe à l'émission Les Coups d'humour de TF1, produite par Gérard Louvin, et fait le 90 minutes pour rire à Bercy avec Anthony Kavanagh, Maxime et Bruno Salomone[1]. Il interrompt sa première année de droit lorsqu'il obtient un contrat au Vingtième Théâtre[2].

La révélation[modifier | modifier le code]

C'est en 2005 qu'il rencontre Laurent Ruquier pour participer aux émissions Vos imitations préférées sur France 2. En tant qu'imitateur il fait plusieurs duos avec des chanteurs de renom Garou, Nicoletta et Joe Cocker. Il est présent aussi au festival Juste pour rire de Montréal.

Produit par Ruquier[3], son premier spectacle au Café de la danse en décembre 2006 est prolongé jusqu'en avril 2007. Il est suivi d'une tournée dans toute la France en 2007. En 2006, il participe aux festivals suivants Paris fait sa comédie, Le Printemps du rire à Toulouse et le festival Juste pour rire de Nantes.

Il se fait remarquer car il a la particularité d'imiter de nouveaux chanteurs peu imités par d'autres artistes. Parmi son répertoire de voix, on retrouve Raphael, Vincent Delerm, Prince, Petit Corps Valide, un clin d'œil à Grand Corps Malade, Francis Cabrel, Michael Jackson, Joe Cocker, Ray Charles, Édith Piaf, Michel Berger, Johnny Hallyday, M, Mika, Julien Doré, Jean-Jacques Goldman, Christophe Maé, Christophe Willem, Renan Luce, Mylène Farmer ou encore la guitare de Gary Moore… Du haut de son mètre soixante-deux[4], il incarne également de grandes voix telles que Luciano Pavarotti, Maria Callas, Louis Armstrong ou encore Ray Charles. Il perfectionne sa technique de chant avec Armande Altaï[5].

Le succès[modifier | modifier le code]

Michael Gregorio se produit à l'Européen du 6 novembre 2007 au 12 janvier 2008 dans J’aurais voulu être un chanteur…, un spectacle écrit et produit par Laurent Ruquier et mis en scène par David Hardit.

Le spectacle est suivi d'une tournée dans toute la France en 2008. Il participe également au spectacle Autour de la Guitare de Jean-Félix Lalanne en DVD et fait la première partie de Céline Dion (tournée européenne : Anvers, Bercy, Nice, Arras et Genève) de mai à juillet 2008. Cette année 2008 marquée par un « prix coup de cœur du jury » du Festival d’Humour de Saint-Gervais[Lequel ?] 2008 se clôture en beauté avec cinq concerts complets au Bataclan du 10 au 14 décembre.

Après une tournée en France (spectacle au Zénith de Nancy le 21 mai 2009, 63e Foire de Châlons le 28 août) et dans les pays francophones (Suisse, Tunisie…), il revient au Bataclan du 16 au 31 décembre 2009[6] avec son nouveau spectacle Michael Gregorio pirate les chanteurs mis en scène par Arnaud Lemort. Il obtient alors le prix Henri Salvad'Or qui récompense l'étoile montante de l'humour.

Le 26 septembre 2009, Laurent Ruquier le met à l'honneur avec le prime time Vos chanteurs préférés sur France 2 dans lequel il interprète des parodies et des duos inattendus avec Christophe Willem, Lara Fabian, Florent Pagny, Pascal Obispo, Grégoire… En décembre, il coanime le gala d'ouverture des vingt ans du Festival du rire de Montreux.

Son succès se confirme en 2010 avec une nouvelle tournée à guichets fermés partout en France[7] et dans les pays francophones (Suisse, Belgique, Tunisie…) et des dates supplémentaires au Bataclan les 13 et 14 mai.

Il participe ensuite à l'émission N'oubliez pas les paroles ! en compagnie de Julie Zenatti sur France 2, présentée par Nagui, pour la fondation WWF diffusée sur France 2 le 4 juin 2010. Du 20 octobre au 31 décembre 2010, il a réinvesti le Bataclan avec son spectacle Michael Gregorio pirate les chanteurs. Il part ensuite en tournée jusqu'au 20 décembre 2011 à l'Olympia.

En 2012, il est en tournée avec son tout nouveau spectacle "En ConcertS" qu'il joue au Bataclan pour cinquante représentations entre le 4 octobre 2012 et le 5 janvier 2013. « En concertS » est un spectacle musical et humoristique dans lequel Michaël Gregorio innove avec de nouvelles performances et des voix inédites (Shakira, U2, Raphael, etc.), tout en reprenant quelques-uns des ses grands classiques (Jacques Brel, Ray Charles, etc.).

En décembre 2012, il participe à la nouvelle émission rock de l'énorme TV "La Vie en Rock", présentée par les Fatals Picards.

En 2013, il se produit en juin au Trianon pour capter le spectacle "En ConcertS" (sortie en DVD le 12 novembre 2013) puis du 18 au 31 décembre 2013.

En 2014, il est en tournée dans toute la France et également en Suisse et en Belgique. Il joue dans le magnifique Théâtre du Châtelet du 12 au 15 mars et terminera l'exploitation de son spectacle dans la mythique salle de l'Olympia à Paris (26 novembre au 30 décembre 2014).

Il tiendra également l’un des rôles de la nouvelle fiction historique Les FusillésEn tournage du 18 mars au 18 avril en Île-de-France, le film est signé Philippe Triboit (EngrenagesUn village français) et sera programmé sur France 3. Michaël Gregorio incarnera Bastien, un fusillé, aux côtés de Grégoire Leprince-Ringuet (La Princesse de Montpensier), Sara Giraudeau ou Lionel Astier.

Il vit entre Paris et la Champagne-Ardenne[8].

Il est également parrain de l'Association européenne contre les leucodystrophies (ELA).

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 2006 - 2009 : « J'aurais voulu être un chanteur »
  • 2009 - 2011 : « Michaël Gregorio pirate les chanteurs », avec par ordre d'imitation :
    • Mika
    • Francis Cabrel
    • M
    • Jacques Brel
    • BB brunes
    • Jean-Jacques Goldman
    • Julien Doré
    • Vincent Delerm
    • Prince
    • Maria Callas
    • Luciano Pavarotti
    • Calogéro
    • Grégoire
    • Michel Sardou
    • Alain Souchon
    • Christophe Willem
    • Bob Dylan
    • Mike Brant
    • Yusuf Islam (Cat Stevens)
    • Christophe Maé
    • Alain Bashung
    • Michel Berger
    • Johnny Hallyday
    • Mylène Farmer
    • Grand corps malade
    • Edith Piaf
    • Louis Armstrong
    • Michaël Jackson
    • Ray Charles
    • Alexander Kapranos (Franz Ferdinand)
    • Joe Cocker
    • Mick Jagger (The rolling stones)
    • Elie Semoun
    • Medley (Quand on a que l'amour) : Maria Callas / Louis Armstrong / Michael Jackson / Luciano Pavarotti / Mylène Farmer / Jean-Jacques Goldman / Johnny Hallyday / Vincent Delerm / Ray Charles / Edith Piaf / Jacques Brel
    • Cali
    • William Sheller
    • Philippe Katerine
  • 2012 - 2014 : « En ConcertS » (en tournée et au Trianon à Paris du 18 au 31 décembre 2013)

Doublage[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, le monde du cinéma commence à faire appel à lui pour assurer des doublages de personnages au sein de film d'animation, chansons ou autres.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Les Fusillés (France 3)

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Globe de cristal 2013 : meilleur one-man-show pour En concerts
  • Prix Henri Salvad'Or 2009 qui récompense l'étoile montante de l'humour.
  • Prix « Coup de Cœur du Jury » 2008 du Festival d’Humour de Saint-Gervais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]