Michèle Striffler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michèle Striffler
Michèle Striffler en 2014
Michèle Striffler en 2014
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
Élection 7 juin 2009
Législature VIIe Parlement européen
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Mulhouse (Haut-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique LGM-UDI (PPE)
Profession Déléguée médicale

Michèle Striffler, née le à Mulhouse (Haut-Rhin), est une femme politique française, membre de La Gauche moderne, parti adhérent de l'UDI. Elle est, depuis les élections européennes de 2009, députée européenne représentant la circonscription Est.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après plusieurs expériences en tant qu'attachée commerciale en agence de voyage, en bâtiment et en immobilier, elle devient en 1989 diplômée de pharmacologie, et exerce dès lors, jusqu'en 2007 la profession de déléguée à l'information médicale[1].

Ancienne adhérente du Parti socialiste, elle en était la secrétaire de la section de Mulhouse en 2003, puis la commissaire national au contrôle financier en 2004. En 2008, elle quitte le parti et rejoint la majorité présidentielle, en s'engageant au sein de La Gauche moderne pour les élections municipales de mars 2008 à Mulhouse. Après la victoire de la liste de Jean-Marie Bockel, « Pour Mulhouse, ensemble » où elle figurait en quatrième position[2], elle devient adjointe au maire chargée du commerce et de l'artisanat, jusqu'en 2010[3]

A l'issue des élections européennes de 2009, elle est élue députée européenne, sur les listes de la majorité présidentielle (UMP-NC-LGM) dans la circonscription Est. Elle est vice-présidente de la commission du développement et membre suppléante de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures.

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Sensible au bien-être animal, elle a effectué plusieurs interventions et signé plusieurs déclarations en ce sens, entre autres sur le transport des chevaux et des animaux destinés à l'abattage ; sur une protection plus large des animaux utilisés à des fins scientifiques ; sur l'interdiction du Shark finning (enlèvement des nageoires de requins) et contre le chalutage profond. Marraine du CREL, Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Levriers, elle est intervenue à plusieurs reprises au Parlement européen pour dénoncer les maltraitances dont sont victimes les lévriers, notamment en Espagne (Galgos et Podencos)[4]. Elle est par ailleurs membre de l'Intergroupe parlementaire pour le bien-être et la protection des animaux[5] et adhérente de la Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas (FLAC).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Curriculum Vitae de Michèle Striffler, site officiel du Parlement européen. Dernière consultation le .
  2. (fr) Liste « Pour Mulhouse, ensemble », Le Figaro. Dernière consultation le .
  3. (fr) Fiche sur Michèle Striffler. Site officiel du groupe du Parti populaire européen. Dernière consultation le .
  4. (fr) CREL - Club de Reconnaissance et d'Entraide aux Levriers. Dernière consultation le .
  5. (en) The European Parliament's Intergroup on the Welfare and Conservation of Animals. Site officiel. Dernière consultation le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]