Michèle Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michèle Petit est une anthropologue, membre du laboratoire LADYSS (Dynamiques sociales et recomposition des espaces) (CNRS-université Paris I) qui est un laboratoire pluridisciplinaire de géographie et de sociologie.

Ses recherches autour de la lecture portent, entre autres, sur la relation aux livres et aux bibliothèques, la lecture dans des espaces en crise ainsi que son rôle dans la construction de soi.

Elle a publié de nombreuses contributions et plusieurs ouvrages dans le cadre de ses recherches.

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Lecteurs en campagnes : les ruraux lisent-ils autrement ? (avec Claude-Michèle Gardienet Raymonde Ladefroux), Editions de la BPI/Centre Georges Pompidou, 1993
  • De la bibliothèque au droit de cité : parcours de jeunes (avec Chantal Balley, Raymonde Ladefroux et Isabelle Rossignol), Editions de la BPI/Centre Georges Pompidou, 1997
  • Eloge de la lecture : la construction de soi, Editions Belin, collection Nouveaux mondes, 2002
  • Une enfance au pays des livres, Editions Didier-Jeunesse, collection Passeurs d'histoires, 2007
  • L'art de lire ou comment résister à l'adversité, Editions Belin, collection Nouveaux mondes, 2008


Autres contributions[modifier | modifier le code]

  • Identité, lecture, écriture (sous la direction de Martine Chaudron et François de Singly), Editions de la BPI/Centre Georges Pompidou, 1993
  • La lecture, un chemin de traverse vers la citoyenneté in La lutte contre l'illettrisme en milieu rural, sous la coord. de Christiane El Hayek, La documentation française, 1997.
  • La lecture dans des espaces en crise in Actes du colloque international "Littérature et pratiques d'enseignement, apprentissage : difficultés et résistances", organisé par l'IUFM dAix-Marseille, du 20 au 22 octobre 2005 le texte

Sources[modifier | modifier le code]