Miao du Xiangxi occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miao du Xiangxi occidental
dut xongb[1]
Pays Chine
Région Hunan, Hubei, Guizhou, Guangxi
Nombre de locuteurs 820 000 (en 1995)[2]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mmr
IETF mmr

Le miao du Xiangxi occidental (ou qo xiong, hmong rouge, autonyme dut xongb[1]) est une langue hmong-mien parlée dans le Hunan, le Guizhou, le Guangxi et le Hubei en Chine, par environ 820 000 Hmongs.

Locuteurs[modifier | modifier le code]

Les locuteurs Hmongs de la langue font partie de la nationalité miao de Chine.

Classification interne[modifier | modifier le code]

Le miao du Xiangxi occidental est une langue hmong de la famille des langues hmong-mien. Le miao du Xiangxi est divisé en deux parlers différentes, appelées occidental et oriental.

Écriture[modifier | modifier le code]

La langue standard est basée depuis les années 1950 sur le parler de Layiping (腊乙坪寨), un village du canton de Jiwèi (吉卫乡) situé dans le xian de Huayuan, placé sous la juridiction de la préfecture autonome tujia et miao de Xiangxi dans le Hunan[3],[4].

La langue s'écrit avec l'alphabet latin. Plutôt que de recourir à des signes spéciaux, le miao du Xiangxi, comme d'autres langues minoritaires du Sud-Est de la Chine, utilise des digraphes et des trigraphes pour noter les sons particuliers de la langue. Les tons sont indiqués par une consonne à la fin des mots.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les phonèmes vocaliques [5] et consonantiques[6] du miao du Xiangxi occidental parlé à Layiping.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɯ [ɯ] u [u]
Moyenne e [e] ə [ə] ɤ [ɤ] o [o]
Ouverte ɛ̃ [ɛ̃]
a [a]
ɔ [ɔ]
ɑ [ɑ]

Diphtongues et rimes[modifier | modifier le code]

Les diphtongues du miao de Layiping sont nombreuses: ei [ei], iu [iu], [iɑ], io [io], ia [ia], [iɔ], [iɤ], [iɯ], iɛ̃ [iɛ̃], [uɑ], ue [ue], ua [ua], [uɤ], [uɯ], uɛ̃ [uɛ̃]. La langue n'a qu'une triphtongue, uei [uei]. Les autres rimes se terminent par les consonnes n et ŋ[5].

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Rétrofl. Alv.-pal. Dorsales Glottales
Centrales Latérales Vélaires Uvulaires
Occlusives Sourde p [p] t [t] ʈ [ʈ] k [k] q [q]
Aspirées ph [pʰ ] th [tʰ ] ʈh [ʈʰ] kh [kʰ ] qh [qʰ ]
mp [m͡p] nt [n͡t] [ n͡ʈ ] ŋk [ŋ͡k] nq [ ɴ͡q ]
Aspirées mph [m͡pʰ ] nth [n͡tʰ ] nʈh [ n͡ʈʰ ] ŋkh [ŋ͡kʰ ] nqh [ ɴ͡qʰ ]
pl [ p͡ɹ ]
Aspirées phl [pʰ͡ɹ ]
mpl [m͡pɹ ]
Fricatives sourdes f [f] s [s] ʂ [ ʂ ] ɕ [ɕ] h [h]
Sonore ʐ [ ʐ ] ʑ [ʑ]
Dévoisées ɬ̥ [ ɬ̥ ]
Affriquées Sourdes ts [t͡s] [ t͡ɕ ]
Aspirées tsh [t͡sʰ] tɕh [t͡ɕʰ]
Prénasal. nts [n͡t͡s ] ntɕ [n͡t͡ɕ ]
ntsh [n͡t͡sʰ ] ntɕh [n͡t͡ɕʰ ]
Liquides l [l]
Nasales Sonores m [m ] n [n ] ɳ [ɳ] ŋ [ŋ]
Dévoisées [] []
Semi-voyelles w [w]

Tons[modifier | modifier le code]

Le miao du Xiangxi de Layiping est une langue à tons qui possède six tons[7].

Ton Valeur Exemple[8] Transcription Traduction
haut montant ˧˥ u˧˥ ub eau
bas descendant ˧˩ mɹɯ˧˩ mloux oreille
haut ˦ pɑ˦ni˩˧ bad nis barbe
bas ˨ qo˧˥tɑ˨ ghob dal marche, escalier
haut descendant ˥˧ du˥˧ɕoŋ˧˥ dut xongb langue miao
bas descendant ˩˧ ɳɑŋ˩˧ nhangs comprendre, inclure

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Xiang 1992, p. 145.
  2. Selon la base de données linguistique Ethnologue.
  3. Xiang 1992, p. 1.
  4. Niederer 1998, p. 299.
  5. a et b Xiang 1992 p. 303.
  6. Xiang 1992 pp. 301-302.
  7. Xiang 1992, p. 304.
  8. Exemples pris de Xiang 1992, pp. 55, 106, 130, 178, 205.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Niederer, Barbara, Les langues Hmong-Mjen (Miáo-Yáo). Phonologie historique, Lincom Studies in Asian Linguistics 07, Munich, Lincom Europa, 1998 (ISBN 3 89586 211 8)
  • (zh) Xiang Rizheng, 1992, 汉苗词典 : 湘西方言 - Hàn-Miáo cídiǎn: Xiāngxī fāngyán, Chengdu, Sìchuān mínzú chūbǎnshè (ISBN 7-5409-0300-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]