Miangas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miangas
Pulau Miangas (id)
Géographie
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Archipel Insulinde
Localisation Mer de Célèbes et mer des Philippines (océan Pacifique)
Coordonnées 5° 34′ 02″ N 126° 34′ 54″ E / 5.567222, 126.581667 ()5° 34′ 02″ N 126° 34′ 54″ E / 5.567222, 126.581667 ()  
Administration
Province Sulawesi du Nord
Kabupaten Îles Talaud
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+8

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Miangas
Miangas
Îles d'Indonésie

Miangas, en indonésien Pulau Miangas, anciennement La Palmas, est une île frontalière d'Indonésie située dans la mer de Célèbes et la mer des Philippines, entre les îles Talaud au sud et les Philippines au nord-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte[modifier | modifier le code]

L'attribution de la découverte de l'île est imprécise. En effet, selon les relations de voyage de Garcia de Loaisia, l'île aurait été aperçue en octobre 1526. L'île apparait sur des cartes, dont des cartes néerlandaises, datant de 1554, 1558, 1590 et 1595/1596 sous les noms de « Ilha das Palmeiras » ou encore « I. das Polanas » et « I. das Palmas ». Le fait que les cartes néerlandaises indiquent le nom portugais de l'île semble confirmer, selon la Cour permanente d'arbitrage, que l'île fut découverte par l'Empire espagnol (qui comprenait de 1581 à 1640 l'Union ibérique)[1].

Traité de Münster[modifier | modifier le code]

Article connexe : Traité de Münster.

Affaire de l'île de Palmas[modifier | modifier le code]

Prémisses[modifier | modifier le code]

Le 10 décembre 1898, l'Espagne et les États-Unis signent à Paris un traité de paix par lequel la première cède les Philippines aux seconds. En 1899, le royaume des Pays-Bas, la puissance coloniale qui contrôle les Indes orientales néerlandaises situées immédiatement au sud des Philippines, est informé du traité. Il ne fait alors aucune observation sur la délimitation des territoires respectifs.

En 1906, un fonctionnaire américain se rend sur Miangas, appelé alors La Palmas, et constate que l'île est considérée par les Pays-Bas comme partie de leur colonie.

Recours à la Cour permanente d'arbitrage : détermination de la souveraineté[modifier | modifier le code]

Les États-Unis notifient alors aux Pays-Bas leur revendication sur la souveraineté de l'île en invoquant la cession des Philippines par l'Espagne. Le gouvernement néerlandais rétorque en affirmant sa souveraineté sur l'île et proclame qu'il y exerce son autorité depuis plus de 200 ans. Via un recours à la Cour permanente d'arbitrage, l'affaire est soumise à un tribunal d'arbitrage, comportant notamment le juge suisse Max Huber. La sentence, décision dite de l'« Île des Palmes », est prononcée le 4 avril 1928 et attribue Miangas aux Pays-Bas[2].

C'est l'affaire de l'île de Palmas qui va habiliter les États titulaires de la souveraineté à repousser toute atteinte portée à leur assise spatiale, au nom du droit à l'intégrité territoriale.

Depuis l'indépendance de l'Indonésie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]