Mikoyan-Gourevitch MiG-19

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis MiG-19)
Aller à : navigation, rechercher
Mikoyan-Gourevitch MiG-19S
{{#if:
Shenyang J-6 vietnamien exposé au musée de l'armée de l'air à Hanoï.
Shenyang J-6 vietnamien exposé au musée de l'armée de l'air à Hanoï.

Constructeur Drapeau : URSS Mikoyan-Gourevitch
Rôle Chasseur
Statut Retiré du service
Premier vol Septembre 1953
Mise en service 1955
Nombre construits > 5 000
Équipage
1
Motorisation
Moteur Toumanski RD-9B
Nombre 2
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 31,98 kN
Dimensions
MiG-19 3-view drawing.svg
Envergure 9,20 m
Longueur 12,50 m
Hauteur 3,90 m
Surface alaire 25 m2
Masses
À vide 5 447 kg
Maximale 7 560 kg
Performances
Vitesse maximale 1 455 km/h
Plafond 17 500 m
Rayon d'action 2 730 km
Armement
Interne 3 canons de 30 mm
Externe 1 000 kg de charge

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-19 (code OTAN : Farmer) est le premier avion de combat supersonique conçu par l'URSS. Biréacteur à ailes en flèches, il a été construit à plusieurs milliers d'exemplaires, principalement sous licence par la Chine, et largement exporté.

Conception[modifier | modifier le code]

Les travaux qui allaient donner naissance au MiG-19 se déroulèrent au début des années 1950. Le premier vol du prototype eût lieu en , et l'avion afficha vite des performances prometteuses, atteignant notamment la vitesse de Mach 1,18. La production commença en 1955, mais de gros problèmes furent vite découverts. En particulier, la chaleur dégagée par les turboréacteurs pouvait faire exploser en plein vol un des réservoirs de carburant, placé dans le fuselage.

Gros plan sur l'entrée d'air d'un MiG-19PM, montrant les modifications pour l'ajout du radar.

Dès 1956, la première série (Farmer A) fut remplacée par une version améliorée : le MiG-19S (Farmer C). Outre des modifications aérodynamiques, l'avion était armé de trois canons de 30 mm, au lieu des canons de 23 mm installés sur la première version. En parallèle, la version MiG-19P (Farmer B), équipée d'un radar mais avec un canon de moins, fut développée. La version suivante MiG-19PM (Farmer E) n'avait plus de canons, mais pouvait emporter quatre missiles air-air K-5M. Dans tous les cas, les divers problèmes de conception ou de fiabilité continuèrent à mécontenter les pilotes soviétiques, et le MiG-19 fut assez vite remplacé par le MiG-21 dans l'armée de l'air soviétique. Pourtant, en situation de combat aérien, l'avion était efficace et ses trois canons redoutables.

La Chine commença à produire le MiG-19 sous licence par Shenyang dans les années 1960, avec la désignation locale J-6. Le démarrage de la production fut long et difficile, en raison notamment d'événements comme le Grand Bond en avant et la Révolution culturelle, mais aussi de la rupture des relations avec l'URSS. Depuis, des milliers d'exemplaires ont été construits localement et exportés, et le J-6 équipe toujours l'armée de l'air chinoise. De nouvelles versions ont été conçues et produites sur place, en particulier une version biplace destinée à l'entraînement. Le MiG-19 a même été dérivé en avion d'attaque au sol, le Q-5 Fantan.

Le nombre de MiG-19 construits varie du simple au double suivant les sources. Il semble cependant certain que les Russes en aient construit environ 2 000 exemplaires et les Chinois environ 3 000, soit une production totale d'au moins 5 000 appareils. La Tchécoslovaquie a assemblé l'avion sous licence pour équiper son armée de l'air, sous la dénomination Avia S-105.

Engagements[modifier | modifier le code]

Shenyang J-6II au musée de l'aviation chinoise.

Chargé de défendre l'espace aérien soviétique, le MiG-19 effectua plusieurs missions d'interception contre des avions intrus. Il est en particulier crédité de la destruction d'un Boeing RB-47H américain le . Par contre, les tentatives contre les Lockheed U-2 restèrent des échecs.

Le MiG-19 a également été utilisé au combat par l'Égypte et la Syrie, notamment contre Israël pendant la guerre des Six Jours durant laquelle de nombreux avions ont été perdus.

Le Shenyang F-6 a été brièvement utilisé par le Viêt Nam lors de la guerre du Viêt Nam. Il a été engagé par le Pakistan lors de la guerre indo-pakistanaise de 1971. Il a enfin participé à divers conflits locaux en Afrique.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Une diffusion mondiale.

Remarque : cette liste comprend également les pays ayant acheté des F-6 produits en Chine.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Piotr Butowski et Jay Miller, OKB MiG : A history of the design bureau and its aircraft, Leicester (UK), Midland Counties Publications,‎ (ISBN 0-904597-80-6)
  • (en) Francis Crosby, Fighter aircraft, London (UK), Lorenz Books,‎ (ISBN 978-0754809906)
  • (en) Jeffrey Ethell et Alfred Price, One day in a very long war : May 10, 1972, air combat, North Vietnam, New York (USA), Random House,‎ (ISBN 978-0-517-07934-8)
  • (en) William Koenig et Peter Scofield, Soviet Military Power, Greenwich (Connecticut, USA), Bison Books,‎ (ISBN 0-86124-127-4)
  • (en) Marshall L. Michel, Clashes : Air combat over North Vietnam 1965-1972, Annapolis (Maryland, USA), Naval Institute Press,‎ (ISBN 1-55750-585-3)
  • (en) David Nicolle et Tom Cooper, Arab MiG-19 and MiG-21 units in combat, London (UK), Osprey Publishing,‎ (ISBN 1-84176-655-0)
  • (en) Anthony Robinson, Soviet Air Power, London (UK), Bison Books,‎ (ISBN 0-86124-180-0)
  • (en) John D. Sherwood, Fast movers : Jet pilots and the Vietnam experience, New York (USA), Free Press,‎ (ISBN 0-312-97962-2)
  • (en) Philip E. Smith et Peggy Herz, Journey into darkness : The gripping story of an American POW's seven years trapped inside Red China during the Vietnam War, New York (USA), Pocket, Simon & Schuster,‎ (ISBN 0-671-72823-7)
  • (en) Bill Sweetman et Bill Gunston, Soviet air power : An illustrated encyclopedia of the Warsaw Pact air forces today, London (UK), Salamander Books,‎ (ISBN 0-517-24948-0)
  • (en) Istvan Toperczer, MiG-17 and MiG-19 units of the Vietnam War, vol. 25, Oxford (UK), Osprey Publishing, coll. « Osprey Combat Aircraft »,‎ (ISBN 1-84176-162-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

MiG-15 - MiG-17 - MiG-19 - MiG-21 - MiG-23 - MiG-25 - MiG-27 - MiG-29 - MiG-31 - MiG-35

Liens externes[modifier | modifier le code]