M'Hamid El Ghizlane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mhamid el Ghizlane)
Aller à : navigation, rechercher
M'Hamid El Ghizlane
Ancien quartier de M'Hamid El Ghizlane
Ancien quartier de M'Hamid El Ghizlane
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Souss-Massa-Drâa
Province Zagora
Code postal 47402
Code géographique 587.09.23
Démographie
Population 7 764 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 29° 43′ 58″ N 5° 57′ 25″ O / 29.7328, -5.95686 ()29° 43′ 58″ Nord 5° 57′ 25″ Ouest / 29.7328, -5.95686 ()  
Altitude 513 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
M'Hamid El Ghizlane

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
M'Hamid El Ghizlane
Oasis de M'hamid
Erg Chegaga dans la région de M'hamid le plus grand du Maroc
Pont sur l'Oued Draa à l'entrée de M'hamid

M'Hamid El Ghizlane (en arabe : امحاميد الغزلان), anciennement nommée Taragalte[1], est une commune rurale marocaine de la province de Zagora, dans la région de Souss-Massa-Draa.

Son territoire, qui était autrefois une étape dans le commerce transsaharien, est devenu un point de départ d'excursions dans le désert, notamment vers les dunes de l'erg Chegaga.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de M'Hamid El Ghizlane a pour coordonnées géographiques : 29° 43′ 58″ N 5° 57′ 25″ O / 29.73278, -5.95694 ()[2]. Elle se trouve au sud de la province de Zagora et au sud-est de la région de Souss-Massa-Draa[3], le long de la vallée du Draa, à l'extrémité de la N9 en venant de Zagora (94 km), le chef-lieu de sa province, via Tamegroute (78 km) et Fezouata (68 km)[4]. Elle est bordée :

  • au nord, par la commune rurale de Tagounite, également dans la province de Zagora[3] ;
  • au sud, par l"Algérie.

Elle fait partie d'une aire de nomadisme[5] et abrite, à une altitude d'environ 500 m[2], une oasis, avec une palmeraie s'étendant jusqu'à l'oued Draa, qui sépare les villages (ou quartiers) de M'Hamid Bali (l'ancien M'Hamid) et M'Hamid Jdid (le nouveau M'Hamid)[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom signifierait « la plaine des gazelles » et serait lié à la présence, autrefois, de gazelles[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon les derniers recensements, de 1994 à 2004, la population de M'Hamid El Ghizlane a connu une baisse de 8,74 %, passant de 8 508 à 7 764 habitants[8].

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de l'administration territoriale marocaine, la commune de M'Hamid El Ghizlane est une collectivité territoriale de la province de Zagora, dans la région de Souss-Massa-Draa. Dans celui de la déconcentration, en dessous de sa province, elle dépend également du caïdat de M'Hamid, lui-même rattaché au cercle de Zagora[9].

Elle dispose d'un centre de santé communal avec unité d'accouchement (CSCA)[9].

Les villages de Bounnou et de Zaouïat Moulay Mbark ont été électrifiés en 1999[10].

Économie[modifier | modifier le code]

La culture de céréales et l'horticulture sont pratiquées au sein de jardins mixtes, dans la palmeraie, à 500 m d'altitude, s’étendant sur 16 km de long et 2 700 km²[7].

Parallèlement, il existe une activité touristique : M'Hamid El Ghizlane est le point de départ d'excursions vers l'erg Lehoudi, à 12 km au nord, atteignable par la route, et vers l'erg Chegaga au sud, à presque 60 km, atteignable par des pistes, à pieds (trek), à dromadaire ou en 4X4[6]. Les visiteurs ont à leur disposition, en matière d'hébergement, des hôtels de différentes catégories, des riads, des maisons d'hôtes ou le bivouac[7].

L'essentiel de l'animation (cafés-restaurants, petits hôtels, boutiques d’artisanat et souk du lundi) se déroule dans le village de M'Hamid Jdid[7].

Patrimoine et culture[modifier | modifier le code]

Chaque année, depuis 2003, se déroule à M'Hamid El Ghizlane le Festival international des nomades (mars)[11]. Depuis 2009, le festival « Taragalte, Sahara et Culture » s'y tient également (novembre)[1]. Ces manifestations sont liées à l'ancienne situation de carrefour culturel de M'Hamid El Ghizlane, qui accueillait des nomades.

La localité de M'Hamid Bali renferme des habitations en pisé et une importante casbah.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fatima-Ezzahra Saâdane, « M'hamid El Ghizlane renoue avec son passé », Les Échos,‎ 20 octobre 2011 (lire en ligne)
  2. a et b « M'Hamid El Ghizlane », sur www.geonames.org (consulté le 25 février 2012)
  3. a et b « Carte de la pauvreté du Royaume > Souss-Massa-Draa > Zagora », sur www.tanmia.ma (consulté le 25 février 2012)
  4. « Calcul d'itinéraires », sur www.viamichelin.fr (consulté le 25 février 2012)
  5. « Décret n° 2-08-736 du 2 moharrem 1430 (30 décembre 2008) fixant la liste des communes situées dans des aires de nomadisme », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5696,‎ 1er janvier 2009 (lire en ligne)
  6. a et b « M'Hamid : Aux prémices du désert », sur www.sud-maroc.com (consulté le 25 février 2012)
  7. a, b, c et d « Présentation de M'Hamid El Ghizlane », Festival international des nomages (consulté le 25 février 2012)
  8. [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc, 68 p. (lire en ligne), p. 67
  9. a et b [PDF] « Offre de soins dans la province de Zagora (p. 3) », sur www.sante.gov.ma,‎ juin 2007 (consulté le 25 février 2012)
  10. « Liste des villages mis sous tension à fin avril 2010 - Province : Zagora », sur www.one.org.ma (consulté le 24 février 2012)
  11. « Festival international des nomades », sur www.nomadsfestival.com (consulté le 25 février 2012)