Meurtres pour mémoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meurtres pour mémoire
Auteur Didier Daeninckx
Genre roman policier
Pays d'origine France
Éditeur Gallimard
Collection Série noire no 1945
Date de parution 1983
Nombre de pages 215
ISBN 2-07-048945-0

Meurtres pour mémoire est un roman de Didier Daeninckx, publié en 1983 dans la Série noire. Il évoque le Massacre du 17 octobre 1961.

Le roman a obtenu le Grand prix de littérature policière en 1985.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ce roman policier commence par relater la manifestation du Front de Libération Nationale (F.L.N.) du 17 octobre 1961, qui finira par un bain de sang. L’histoire commence avec des moments de vie de trois personnes : Saïd Milache, un « Français musulman », Kaïra Guelanine, sa fiancée, et Roger Thiraud, professeur d’histoire de lycée. Après ces trois moments de vie, on entre dans le récit ; Saïd et Kaïra vont à la manifestation du F.L.N., et au même instant Roger Thiraud rentre de sa journée de travail, il arrive devant chez lui au moment de la manifestation. Les C.R.S. viennent juste d’arriver pour réprimer cette manifestation de « Français musulmans ». Ils vont faire un véritable massacre, on ne sait pas exactement le nombre de tués. C’est ce moment qu’un C.R.S. s’approche de Roger Thiraud.

« Brusquement, il coinça la tête avec son bras gauche. Le manteau vint se coller sur le visage du professeur qui laissa tomber son bouquet et le paquet de gâteaux. Il agrippa désespérément la main de son agresseur pour lui faire lâcher prise. Mais l’homme, méthodiquement, appliqua le canon de l’arme sur la tempe droite de Roger Thiraud, introduisit l’index dans le pontet et appuya sur la détente. Il repoussa le corps en avant, recula. Le professeur s’effondra sur le trottoir, le crâne éclaté. »

Roger Thiraud laisse derrière lui sa femme enceinte.

Le récit fait ensuite un bond de 21 ans en avant et nous conduit en 1982. Nous faisons la connaissance de Bernard Thiraud, le fils de Roger. Comme son père il est historien, enfin, étudiant en histoire. Pour ses recherches, il va à Toulouse avec sa fiancée, Claudine Chenet, elle aussi étudiante en histoire. Bernard Thiraud va être tué après avoir fouillé dans les archives régionales. C’est à ce moment que l’inspecteur Cadin fait son apparition, pendant une grève des fossoyeurs. Il vient tout juste d’être muté à Toulouse. Cadin va d’abord enquêter pour savoir ce que cherchait Bernard Thiraud. Ce dernier tentait de poursuivre les recherches de son père concernant la ville de Drancy, et particulièrement l’époque où s'y trouvait un camp de concentration lors de la Seconde Guerre mondiale, et concernant également le nombre important de déportations d’enfants juifs...

Éditions[modifier | modifier le code]

Adaptation à la télévision[modifier | modifier le code]