Metasequoia glyptostroboides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Metasequoia)
Aller à : navigation, rechercher

Metasequoia glyptostroboides est une espèce de grands arbres de la famille des Taxodiaceae, ou des Cupressaceae selon la classification phylogénétique. Il est originaire de Chine où il a été découvert en 1943. C'est l'unique espèce vivante du genre Metasequoia dont l'origine remonte au Pliocène et à ce titre est considéré comme une forme panchronique.

Le mot glyptostroboides signifie semblable au Glyptostrobus. Le Glyptostrobus pensilis est un cyprès chinois des marais.

Description[modifier | modifier le code]

Feuilles opposées et caduques
Cônes mâles en panicules
Cônes femelles matures libérant leurs graines
Aspect du tronc
En automne
En hiver

Le métaséquoïa de Chine est un grand arbre, à croissance très rapide, qui peut atteindre 50 à 60 mètres de haut avec un tronc droit de deux mètres de diamètre, et au port conique, ou colonnaire dans certaines conditions.

Son feuillage est formé de feuilles opposées, linéaires, souples, longues de 2 à 4 cm environ. C'est un arbre à feuillage caduc, caractéristique assez rare chez les conifères qu'il partage avec les mélèzes et le cyprès chauve. Ces feuilles vert brillant prennent une belle couleur rouge cuivrée à l'automne avant de tomber.

Les cônes globuleux mesurent 2 à 3 cm de diamètre et possèdent 16 à 30 écailles disposées en paires opposées sur quatre rangs, chaque paire étant à angle droit par rapport à la paire adjacente.

Vitesse de Croissance : Dans de bonnes conditions un métaséquoïa peut grandir d'environ 1 mètre par an.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Les derniers exemplaires spontanés de cette espèce se trouvent en Chine dans les régions de Hubei (Lichuan) principalement, mais aussi dans le Hunan et dans le Sichuan. Cet arbre est inscrit sur la liste rouge de l'UICN des espèces sauvages en voie de disparition.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le métaséquoïa a d'abord été décrit comme un fossile de l'ère mésozoïque par Shigeru Miki, mais en 1941 une petite station d'un arbre d'espèce inconnue fut découverte en Chine.

En 1943, Wang trouva en Chine centrale, dans le Sichuan, près d'un temple, un arbre dont il envoya des échantillons à Pékin.

Du fait des événements de la Seconde Guerre mondiale, cet arbre ne fut pas étudié jusqu'en 1944 et ce n'est en 1948 qu'il fut enfin décrit comme une espèce nouvelle vivante de Métaséquoïa. La description de Miki devint alors caduque. Cette même année, l'arboretum Arnold de l'université Harvard organisa une expédition pour recueillir des graines et par la suite des plants issus de semis furent distribués à différents arboretums et universités dans le monde pour faire des plantations expérimentales.

Depuis, de nombreux jardins botaniques cultivent cette espèce que l'on croyait disparue depuis environ 100 millions d'années. Ses graines germent facilement et les plants montrent un développement rapide. En automne, ses aiguilles prennent une couleur brun-clair et finissent par tomber avec les petits rameaux qui les supportent.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Arbre d'ornement

C'est une espèce rustique sous climat tempéré qui s'acclimate facilement en culture dans les jardins. Elle est désormais largement plantée dans les parcs du monde entier.

De nombreux cultivars ont été sélectionnés et sont proposés en culture depuis le début des années 1980. Le premier, à port pyramidal étroit, fut créé en 1958 par l'Arborétum national des États-Unis (US National Arboretum) fut baptisé Metasequoia glyptostroboides 'National'.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Metasequoia[modifier | modifier le code]

Metasequoia glyptostroboides[modifier | modifier le code]