Meta Brevoort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miss Brevoort, dessin d'André Slomszynski

Margaret Claudia Brevoort, généralement appelée Meta Brevoort ou Miss Brevoort, née à New York en 1825 et morte à Darking (Grande-Bretagne) en 1876, est une alpiniste américaine, tante de l'historien alpiniste William Auguste Coolidge, qu'elle initie à la pratique de la montagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle réalise de nombreuses et importantes ascensions durant l'âge d'or de la conquête des Alpes dans les années 1860-1870. Son ambition est d'être la première femme à gravir le Cervin, mais elle est devancée de quelques jours par Lucy Walker en 1871. Elle réussit les premières féminines des Grandes Jorasses, de la Jungfrau, du Weisshorn, de la dent Blanche, du Bietschhorn, du Mönch, de l'aiguille de Blaitière, etc. Le pic principal de la Grande Ruine (3 765 mètres) dans le massif des Écrins dont elle réalise la première ascension avec son neveu Coolidge et leurs guides Christian Almer (père), Peter Michel (fils), Christian Roth et Peter Bleuer le 19 juillet 1873, a été nommé en son honneur pointe Brevoort.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Margaret Claudia Brevoort, entourée de Christian Almer, Ulrich Almer et William Auguste Coolidge
  • R. Clark, The Victorian Mountaineers, B. T. Batsford, Londres, 1953
  • David Mazel, Mountaineering women: stories by early climbers, Texas A&M University Press, 1994 « "We could not give up" Meta Brevoort climbs the Bietschhorn », pp. 41-58 (lire en ligne)