Messidor (opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Messidor (homonymie).

Messidor
L'Or de l'Ariège

Genre Drame lyrique
Nbre d'actes 4
Musique Alfred Bruneau
Livret Émile Zola
Langue
originale
Français
Création
Opéra de Paris

Personnages

Messidor, ou L'Or de l'Ariège est un opéra en quatre actes d'Alfred Bruneau, sur un livret d'Émile Zola. Il est créé le à l'Opéra de Paris.

Très bien accueilli initialement, Messidor est affecté négativement par l'Affaire Dreyfus, qui se présente au moment de la création de l'opéra. En raison du soutien actif de Bruneau et de Zola pour Alfred Dreyfus durant son procès pour trahison, le public français dénigra la musique du compositeur durant les années qui suivirent l'affaire. Messidor quitte l'affiche en avril 1897 après seulement treize représentations.

Les collaborations entre Bruneau et Zola, dont Messidor est la plus remarquable, sont considérées dans l'opéra comme une tentative d'alternative française face au vérisme italien.

Distribution de la création[modifier | modifier le code]

Rôles Voix Création, 19 février 1897
(Chef d'orchestre : Paul Taffanel)
Gaspard Basse chantante Jean-Baptiste Noté
Guillaume Ténor Albert Alvarez
Mathias, le cousin de Guillaume Baryton Francisque Delmas
Véronique, la mère de Guillaume Mezzo-soprano Blanche Deschamps-Jéhin
Hélène, la fille de Gaspard Soprano Lucy Berthet
Le Berger Baryton Maurice-Arnold Renaud
Le Prêtre Ténor M. Gallois
Rôles du ballet Danseuse
La Reine Julia Subra
L'Amante Carlotta Zambelli
L'Or (mime) Henriette Robin

Argument[modifier | modifier le code]

Situé en Ariège, l'opéra raconte l'histoire d'un paysan avare, Gaspard, qui s'approprie une source aurifère, qui assurait auparavant le revenu de toute la communauté. Sa fille, Hélène, et Guillaume, un jeune homme vertueux, tombent amoureux. Mais la mère de Guillaume, Véronique, accuse Gaspard du meurtre de son mari. En fin de compte, l'usine minière de Gaspard fait faillite, vérifiant la légende qui dit que l'or disparaîtra si le secret de la source est découvert, et Mathias, un cousin de Guillaume, tue Gaspard avant de se suicider en se jetant dans un ravin. La source étant libérée, la terre redevient féconde et Guillaume peut épouser Hélène.

Principales représentations[1][modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Messidor, avec Jane Rolland, Charles Cambon, Louis Rialland, Yvonne Corcke, Lucien Lovano. Orchestre anonyme dirigé par Albert Wolff. Paris, 1948. 2 CD Malibran (www.malibran.com) MR 639.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des représentations de Messidor sur amadeusonline.net